Choisir la province (Canada) ou l'État (États-Unis), et la langue.

Services en ligne – AccèsD, AccèsD Affaires, courtage en ligne, courtage de plein exercice.

Se connecter aux services en ligne de Desjardins.
 

Vous êtes ici : Accueil > Coopmoi > Plans d'action et conseils > Épargne et placements > Gérer soi-même son portefeuille

Votre navigateur est configuré pour refuser les fichiers témoins (cookies). Certaines parties du site pourraient ne pas fonctionner correctement ou ne pas être disponibles. Certaines informations présentées pourraient aussi s'adresser à d'autres utilisateurs que vous.
Voir la procédure pour activer les cookies

La version de votre fureteur n'est pas supportée par le site. Certaines parties du site pourraient ne pas fonctionner correctement ou ne pas être disponibles.
Voir la procédure pour mettre votre fureteur à jour

Gérer soi-même son portefeuille

  1. Déterminez votre profil d'investisseur
  2. Choisissez la méthode d'analyse
  3. Formulez une politique de placement
  4. Évaluez et suivez votre portefeuille
  5. Améliorez vos connaissances

Vous croyez connaître suffisamment la Bourse pour pouvoir prendre seul vos décisions de placement? Vous n'êtes pas le seul : les investisseurs autonomes sont de plus en plus nombreux.

Avez-vous l'étoffe d'un investisseur autonome? Pour le savoir, voyez si vous êtes à l'aise dans les 5 étapes qui suivent. Parce qu'investir soi-même ses économies n'est pas une question de « pif », mais bien de rigueur, de discipline et de patience. À ces conditions, constituer votre propre portefeuille vous apportera beaucoup de satisfaction.

Cette étape est primordiale. Établir votre profil vous permet notamment d'évaluer votre degré de tolérance au risque. Cette tolérance aura une grande influence sur la politique et le type de placements que vous choisirez.

Pour déterminer votre profil d'investisseur, répondez honnêtement et précisément aux 3 questions suivantes.

Quelles sont vos connaissances en placements?

Si vous souhaitez gérer vous-même votre portefeuille, il est crucial que vous ayez une très bonne connaissance de l'économie et des marchés boursiers.

Quel est votre degré de tolérance au risque?

Les catastrophes naturelles, l'instabilité politique du Moyen-Orient et les difficultés économiques de certains pays d'Europe et des États-Unis ont fait de 2011 une année en montagnes russes pour les cours de la Bourse. Ce genre de situations se reproduira à l'avenir.

Si les fluctuations de la Bourse vous rendent insomniaque, il est préférable que vous ne vous lanciez pas dans l'achat d'actions!

Quels sont vos objectifs et votre horizon de placement?

Investir pour payer les études postsecondaires de vos enfants, pour financer une année sabbatique ou pour votre retraite entraîne des stratégies de placement différentes.

Vos projections de rendement doivent tenir compte de votre tolérance au risque. Souvenez-vous que plus un placement a un potentiel de rendement élevé, plus il est risqué.

Pour investir à la Bourse, il est fortement recommandé d'avoir un horizon de plus de 5 ans.

Outils et conseils

Votre profil d'investisseur (étape 1 de 5)

Êtes-vous de type prudent ou plutôt zen par rapport aux fluctuations boursières? Cette vidéo vous aidera à vous situer.

Voir la vidéo - Votre profil d'investisseur (étape 1 de 5)

Pour mieux comprendre toute information économique et boursière, plusieurs outils d'analyse sont disponibles.

L'analyse technique est basée sur les cours historiques des titres pour prévoir des tendances futures. Vous pouvez ainsi savoir quand acheter ou vendre vos actions. Il s'agit d'un outil pour investisseur aguerri.

L'analyse fondamentale repose sur le portrait global des entreprises qui émettent les titres : bilan financier, politique des ressources humaines, positionnement par rapport à la concurrence, etc.

La méthode quantitative analyse certaines variables économiques pour dégager des tendances.

Comme aucune de ces méthodes n'est parfaite, il est important d'en utiliser plus d'une.

Il existe aussi des outils complémentaires. Communiquez avec votre institution financière pour savoir à quels outils elle vous donne accès.

Outils et conseils

Les méthodes d'analyse (étape 2 de 5)

Cette vidéo présente les méthodes et les outils d'analyse dont vous aurez besoin pour prendre des décisions de placement éclairées.

Voir la vidéo - Les méthodes d'analyse (étape 2 de 5)

Il s'agit ici d'établir l'orientation de votre portefeuille. Cette orientation repose sur 4 principes.

La diversification permet de compenser la baisse de certains titres, par la hausse d'autres titres.

La répartition doit être adaptée à votre profil d'investisseur. Par exemple, si vous êtes audacieux, votre pourcentage d'actifs spéculatifs sera nettement plus élevé que celui d'un investisseur dont le profil est dit « équilibré ».

La répartition de vos actifs tient aussi compte de vos besoins. Si vous avez besoin de votre argent dans 1 an, vous détiendrez beaucoup plus de liquidités que si vous voulez financer votre retraite, prévue dans 30 ans.

Les prix d'entrée et de sortie. Établissez à quel prix vous voulez acheter les titres qui vous intéressent et vendre ceux que vous détenez. Ajustez régulièrement ces prix en tenant compte de l'évolution des marchés.

Soumettez tous vos titres à une analyse rigoureuse. Surtout ceux que vous aimez bien. Un attachement émotif à un titre ne fait pas partie d'une bonne politique de placement si ce titre n'atteint pas les objectifs que vous avez définis.

Outils et conseils

La politique de placement (étape 3 de 5)

Cette vidéo vous donne 4 clés pour bien gérer vos titres.

Voir la vidéo - La politique de placement (étape 3 de 5)

Une fois que votre portefeuille est constitué, pas question de le laisser vivre sa vie tout seul! Rigueur et discipline restent de mise.

Gardez un œil très attentif sur les marchés boursiers et l'économie mondiale : taux d'inflation, taux d'intérêt, taux de chômage, taux de change, etc., seront au menu de votre petit-déjeuner.

Certains événements vous amèneront peut-être à modifier votre portefeuille afin qu'il respecte votre politique de placement.

Comparer le rendement de votre portefeuille avec celui des indices boursiers peut vous aider. Par contre, comparer le rendement de votre portefeuille avec celui de vos connaissances n'est pas toujours adéquat. Ce n'est pas parce que vous avez le même âge que votre voisin que vous avez les mêmes objectifs et horizons de placement ou le même profil d'investisseur.

Outils et conseils

Évaluez le portefeuille (étape 4 de 5)

Le suivi de la performance de vos titres est primordial. Voyez comment garder votre portefeuille à l'oeil en regardant cette vidéo.

Voir la vidéo - Évaluez le portefeuille (étape 4 de 5)

Le monde de l'investissement est en constante mutation, ce qui exige une mise à jour continuelle de vos connaissances. Cherchez toujours à vous améliorer, plutôt que de vous contenter de vos acquis actuels.

Vérifiez si vos sources d'information et vos outils d'analyse sont optimaux pour le genre de portefeuille que vous détenez. Communiquez avec votre institution financière : elle offre peut-être des séminaires de formation.

Outils et conseils

S'informer et se former (étape 5 de 5)

Un gestionnaire autonome se doit d'être à l'affût de nouvelles connaissances. Votre institution financière peut vous aider. Cette vidéo présente certains outils de formation offerts par Disnat, le service de courtage en ligne de Desjardins.

Voir la vidéo - S'informer et se former (étape 5 de 5)

Indice Desjardins de finances personnelles

Quelles sont vos connaissances et vos compétences financières?

Mon indice – Budget, dettes, épargnes, assurances…
Mon indice 2 – Avez-vous pris vos finances en main?
Mon indice 3 – Dépenser, épargner, protéger ses avoirs…

Soyez branché

Que vous soyez épargnant, investisseur averti ou entrepreneur, abonnez-vous à nos infolettres mensuelles qui vous proposent un résumé des meilleurs contenus préparés par les experts de Desjardins.

M'inscrire

Barre d'outils