Choisir la province (Canada) ou l'État (États-Unis), et la langue.

Services en ligne – AccèsD, AccèsD Affaires, courtage en ligne, courtage de plein exercice.

Se connecter aux services en ligne de Desjardins.
 

Vous êtes ici : Accueil > Coopmoi > Plans d'action et conseils > Épargne et placements > Fonds de placement : ce qu'il faut savoir

Votre navigateur est configuré pour refuser les fichiers témoins (cookies). Certaines parties du site pourraient ne pas fonctionner correctement ou ne pas être disponibles. Certaines informations présentées pourraient aussi s'adresser à d'autres utilisateurs que vous.
Voir la procédure pour activer les cookies

La version de votre fureteur n'est pas supportée par le site. Certaines parties du site pourraient ne pas fonctionner correctement ou ne pas être disponibles.
Voir la procédure pour mettre votre fureteur à jour

Le navigateur Microsoft Edge provoque des problèmes dans AccèsD. Pour corriger la situation, veuillez installer la plus récente mise à jour de Windows.

Fonds de placement : ce qu'il faut savoir

Permettre l'accès à des marchés autrement réservés à des investisseurs aguerris, voilà l'essence des fonds de placement.

Un fonds de placement est une société ou une fiducie qui recueille des fonds en vendant des actions ou des unités de fonds à de nombreux épargnants. La gestion du fonds est assurée par des spécialistes qui, pour optimiser les rendements, disposent d'outils qui ne sont pas à la portée de l'investisseur moyen. En échange de cette expertise, les investisseurs payent des frais de gestion.

Plus de 5 000 fonds sont disponibles au Canada. Ils sont répartis en plus de 30 catégories : fonds d'obligations, fonds d'actions, fonds sectoriels, fonds spécialisés, fonds régionaux, fonds diversifiés, fonds équilibrés, fonds indiciels, etc. Bref, ils répondent à des objectifs et à des besoins spécifiques.

Les fonds de placement sont aussi appelés fonds communs de placement ou fonds mutuels. Le terme officiel, peu employé, est « organismes de placement collectif » (OPC).

Les pour et les contre en bref

Avantages des fonds de placement

  • Participation à un prix abordable à un portefeuille diversifié
  • Gestion assurée par des spécialistes
  • Parts faciles à acheter et à vendre

Inconvénients des fonds de placement

  • Les frais de gestion réduisent le rendement. Au Canada, ces frais sont nettement plus élevés qu'ailleurs.
  • Même les spécialistes ne sont pas infaillibles…

Notez aussi que, comme toutes les valeurs mobilières, les fonds communs de placement ne sont pas couverts par la Société d'assurance-dépôts du Canada, ni par le fonds d'assurance-dépôts de l'Autorité des marchés financiers (Québec).

Avant de choisir un fonds de placement

Toute décision de placement demande de bien connaître sa situation financière. Faites votre bilan financier et assurez-vous d'avoir remboursé vos dettes et établi un fonds d'urgence avant de penser à investir.

Ensuite, déterminez votre tolérance au risque et identifiez vos objectifs de placement (achat d'une maison, études des enfants, retraite, etc.). Ces démarches vous permettront de déterminer quels fonds correspondent à vos besoins.

Vous pouvez aussi avoir recours à un planificateur financier pour vous aider dans vos choix.

Comment choisir un fonds de placement

Une fois que vous saurez quels types de fonds correspondent à vos besoins et objectifs, vous aurez l'embarras du choix.

Pour bien « magasiner », vous disposez de plusieurs critères : rendement, rang quartile, frais de gestion, valeur éthique et style de gestion. La plupart de ces informations figurent sur le prospectus simplifié, un document fourni par les gestionnaires de fonds.

Vous pouvez également faire une recherche dans le Système électronique de données, d'analyse et de recherche (SEDAR). Vous y trouverez de nombreux documents d'information sur les fonds qui vous intéressent : états financiers, notice annuelle, rapport annuel, prospectus, prospectus simplifié, etc.

Le rendement

C'est l'élément comparatif le plus couramment utilisé. Dans la grande majorité des cas, c'est le rendement à long terme qu'il faut regarder, soit au moins 3 ans.

Gardez aussi en tête la notion de risque et assurez-vous que le fonds choisi correspond à votre tolérance personnelle.

Le rang quartile

Le rang quartile d'un fonds vous permet de comparer ses résultats à ceux des fonds de sa catégorie. Cette information est couramment publiée dans les journaux et sur plusieurs sites financiers.

Les fonds de placement sont répartis en plus de 30 catégories. C'est le Comité canadien de normalisation des fonds d'investissement (CIFSC) qui établit cette classification. Celle-ci facilite la comparaison de fonds aux caractéristiques similaires.

Chaque catégorie est divisée en 4 parties égales : les quartiles. Imaginons une catégorie qui réunirait 100 fonds : chaque quartile en comprendrait 25. Les 25 fonds les plus performants seraient dans le 1er quartile; les 25 suivants, dans le 2e quartile, et ainsi de suite.

Le classement par quartiles tient habituellement compte des périodes de rendement suivantes : 6 mois, 1 an, 3 ans, 5 ans et 10 ans.

Les indicateurs les plus fiables sont les rangs quartiles sur 3 ans et plus.

Les frais de gestion

Les gestionnaires d'un fonds de placement reçoivent des honoraires annuels pour leurs services de recherche, d'analyse, de sélection de titres et de suivi du portefeuille. Ces frais représentent un certain pourcentage de l'actif, oscillant habituellement entre 1 % et 3  %.

Le pourcentage des honoraires dépend notamment de la complexité du portefeuille et du marché sur lequel l'actif est investi. Par exemple, les frais de gestion d'un fonds d'actions sont supérieurs à ceux d'un fonds de marché monétaire.

Et parmi les fonds d'actions, les fonds spécialisés et les fonds internationaux sont assortis de frais de gestion souvent plus élevés que ceux d'un fonds classique d'actions canadiennes ou nord-américaines.

Dans le cas des fonds indiciels, dont le portefeuille est calqué entièrement sur la composition de l'indice de référence, les frais sont plus modestes. En effet, ils font l'objet d'une gestion passive, c'est-à-dire que le gestionnaire ne fait pas de recherche et peu de transactions.

Le style de gestion

L'approche et le style de gestion varient d'un fonds à l'autre et d'un gestionnaire à l'autre. Le style de gestion détermine la méthode de sélection des titres, ainsi que les décisions courantes de placement.

Vous voudrez donc connaître l'approche qu'utilise un gestionnaire pour vous assurer qu'elle correspond à vos objectifs de placement.

Dans une conjoncture en particulier, un style pourra se démarquer des autres par ses résultats. Par exemple, certaines conditions sont propices au style croissance et le sont moins au style valeur. Il est recommandé de détenir des fonds qui sont gérés suivant des stratégies différentes, afin d'optimiser le potentiel de rendement global.

La valeur éthique

Si vous cherchez à faire des placements profitables, mais aussi socialement responsables, vous pouvez investir dans des fonds éthiques.

Ces fonds excluent généralement ces secteurs de leur portefeuille : industrie du tabac, de l'armement, du nucléaire.

Ces filtres négatifs, ou d'exclusion, sont habituellement associés à des filtres positifs ou d'inclusion. Les gestionnaires de ces fonds sélectionnent des entreprises ayant les meilleures pratiques de leur secteur en matière d'environnement, d'impact social et de gouvernance. C'est ce qu'on appelle les facteurs ESG.

Bien que les placements éthiques représentent actuellement moins de 1 % de l'actif des fonds communs au Canada, de plus en plus d'investisseurs y ont recours.

Pour en savoir plus sur les fonds éthiques au Canada, consultez le site de l'Association pour l'investissement responsable.

Liens utiles

  • SEDAR : Le Système électronique de données, d'analyse et de recherche fournit un accès à la plupart des documents publics et des renseignements déposés par les sociétés ouvertes et les fonds d'investissement auprès des Autorités canadiennes en valeurs mobilières.
  • L'Autorité des marchés financiers (AMF) : Cet organisme encadre les marchés financiers québécois et défend les intérêts des consommateurs de produits et services financiers. Plusieurs brochures sont accessibles en ligne, notamment :

Indice Desjardins de finances personnelles

Quelles sont vos connaissances et vos compétences financières?

Mon indice – Budget, dettes, épargnes, assurances…
Mon indice 2 – Avez-vous pris vos finances en main?
Mon indice 3 – Dépenser, épargner, protéger ses avoirs…

Soyez branché

Que vous soyez épargnant, investisseur averti ou entrepreneur, abonnez-vous à nos infolettres mensuelles qui vous proposent un résumé des meilleurs contenus préparés par les experts de Desjardins.

M'inscrire

Barre d'outils