Choisir la province (Canada) ou l'État (États-Unis), et la langue.

Services en ligne – AccèsD, AccèsD Affaires, courtage en ligne, courtage de plein exercice.

Se connecter aux services en ligne de Desjardins.
 

Vous êtes ici : Accueil > Coopmoi > Plans d'action et conseils > Épargne et placements > Ce qu'il faut savoir avant d'investir

Votre navigateur est configuré pour refuser les fichiers témoins (cookies). Certaines parties du site pourraient ne pas fonctionner correctement ou ne pas être disponibles. Certaines informations présentées pourraient aussi s'adresser à d'autres utilisateurs que vous.
Voir la procédure pour activer les cookies

La version de votre fureteur n'est pas supportée par le site. Certaines parties du site pourraient ne pas fonctionner correctement ou ne pas être disponibles.
Voir la procédure pour mettre votre fureteur à jour

Ce qu'il faut savoir avant d'investir

  1. Prenez les précautions nécessaires
  2. Définissez vos objectifs de placement
  3. Déterminez votre profil d'investisseur
  4. Informez-vous sur les types de placements
  5. Choisissez les placements qui vous conviennent

Vous avez des projets à long terme? Épargner, c'est bien, mais investir, c'est mieux. En effet, bien que les placements puissent comporter des risques, ils vous rapporteront souvent plus que vos épargnes.

Vous ne savez pas par où commencer? Avant de prendre des décisions hâtives, vous devez entreprendre une démarche d'investissement en 5 étapes.

Les dernières années ont été marquées par des fraudes financières de grande envergure. Plusieurs investisseurs y ont perdu les économies de toute une vie. Vous vous croyez à l'abri des manigances des fraudeurs? Sachez que ces manipulateurs arrivent à duper même des gens avertis.

Que vous vous sentiez à l'abri des fraudeurs ou que vous soyez sur vos gardes, voici quelques précautions simples à prendre avant de choisir d'investir dans un produit financier.

Consultez le registre de l'Autorité des marchés financiers

Un planificateur financier, un courtier ou un représentant vous offre ses services? Les entreprises ou les personnes qui donnent des conseils financiers ou vendent des produits financiers doivent être dûment inscrites au registre tenu par l'Autorité des marchés financiers (AMF).

L'AMF encadre les marchés financiers québécois et protège les investisseurs, notamment en gérant le Fonds d'indemnisation des services financiers. Ce fonds sert à indemniser les consommateurs victimes de fraude de la part des membres de l'AMF.

Il est très facile de consulter le Registre des entreprises et individus autorisés à exercer en ligne, car il suffit d'y entrer le nom de la personne ou de l'entreprise qui vous offre ses services. Si elle est inscrite, le registre vous indique également ce qu'elle est autorisée à faire : vente d'épargne collective, d'assurance collective ou d'assurance de personnes, planification financière, etc.

Si le vendeur ou le conseiller n'est pas inscrit, ne faites pas affaire avec lui, car vous ne serez aucunement protégé en cas de fraude. Notez bien que l'AMF ne vous indemnisera pas en cas de faute, d'erreur, de négligence ou d'omission commises non volontairement par un de ses membres.

Soyez bien informé

Toute émission de titres financiers est accompagnée d'un prospectus. Lorsque vous achetez des actions ou des obligations, vous pouvez (et vous devriez) demander ce document qui donne des renseignements essentiels sur l'émetteur et sur les risques du titre : antécédents et activités de la société, états financiers vérifiés, stratégie de croissance, etc.

Lorsque vous investissez dans un fonds de placement collectif, le courtier est tenu de vous remettre un prospectus. Prenez le temps de le lire même si ce document paraît intimidant. Vous saurez ainsi si ce placement vous convient. En cas de doute, demandez des éclaircissements à votre planificateur financier : il est là pour vous aider.

Méfiez-vous du « pactole assuré »

On vous offre un rendement élevé sans aucun risque? Quand c'est trop beau pour être vrai, une lumière rouge devrait s'allumer. L'AMF incite à la méfiance si vous entendez les affirmations suivantes :

  • J'ai une source fiable, la valeur de ce placement fera un bond vertigineux. C'est garanti.
  • La société va être cotée en Bourse bientôt.
  • Vous devez absolument investir aujourd'hui : demain, ce sera trop tard.
  • Tous mes clients ont déjà investi dans ce placement.

Placement approuvé par l'AMF : méfiance

Soyez sur vos gardes si on vous dit qu'un placement a été « approuvé » par l'AMF. L'AMF émet un visa après avoir vérifié que le prospectus d'un émetteur de titres financiers est exact et complet, mais ne se prononce jamais sur la qualité d'un placement. C'est à vous de déterminer si un placement vous convient.

Pour en savoir plus, consultez le document Prévention de la fraude (en format PDF, 408 ko) du site de l'AMF.

Lien utile

L'AMF offre des documents en ligne afin d'aider le public à déjouer les fraudeurs. Lisez-les pour bien connaître les ficelles des manipulateurs.

Pour quels projets voulez-vous investir? En avez-vous plusieurs? Souhaitez-vous les réaliser à long terme ou à court terme?

Peut-être désirez-vous :

  • économiser en vue d'un voyage dans 2 ans
  • prévoir le coût des études de vos enfants
  • préparer la retraite que vous prévoyez prendre d'ici 10 à 15 ans
  • devenir riche?

Quel que soit votre projet, il n'existe pas de recette universelle. Votre stratégie de placement doit tenir compte de vos objectifs, mais aussi d'où vous en êtes dans votre vie, comme l'illustrent les 2 exemples suivants.

Marie-Ève est âgée de 32 ans et dispose d'un revenu stable. Elle souhaite investir en vue de la retraite uniquement, qu'elle souhaite prendre à 60 ans. Puisque Marie-Ève est jeune et que son horizon de placement est éloigné, elle peut se permettre de prendre un peu plus de risques afin de viser une croissance à long terme de ses placements. Elle aura donc plus de temps pour compenser les revers causés par les fluctuations périodiques de la valeur de ses placements.

Marc a 58 ans et prévoit prendre sa retraite dans 4 ans. Il espère que ses placements lui permettront de profiter d'une source de revenu régulière et fiable tout au long de sa retraite. Marc devrait certainement revoir sa stratégie de placement en fonction de ses objectifs financiers et de son horizon de placement.

Outils et conseils

En matière d'épargne, le temps, c'est de l'argent!

Voyez comment fructifient vos épargnes, selon la somme que vous y allouez.

Passer aux calculs - En matière d'épargne, le temps, c'est de l'argent

Le REER en bref

Pour bien comprendre les règles de base d'un régime enregistré d'épargne-retraite.

Lire le conseil - Les règles de base du REER

Combien vaudra votre épargne par versements à son échéance?

Calculez l'épargne que vous accumulerez en déposant régulièrement un montant fixe dans un compte, selon une période déterminée.

Passer aux calculs - Combien vaudra votre épargne par versements à son échéance

Êtes-vous prudent ou ambitieux? C'est une question cruciale à vous poser avant de choisir des placements.

Déterminer votre profil d'investisseur, c'est vous interroger sur votre tolérance au risque. En règle générale, plus le rendement d'un placement est élevé, plus le risque est élevé.

Les facteurs qui influencent le degré de tolérance au risque

L'horizon de placement. Il correspond au temps que vous vous êtes fixé pour atteindre vos objectifs. Ainsi, si votre horizon de placement est éloigné, vous pourrez vous permettre de prendre plus de risques.

Les besoins en liquidité. Il s'agit de votre besoin plus ou moins grand de pouvoir convertir rapidement vos placements en argent comptant.

Votre attitude face aux fluctuations du marché. Chaque personne peut avoir une réaction différente face aux pertes et aux fluctuations de ses placements. À vous de déterminer si une baisse potentielle de la valeur de votre portefeuille vous ferait perdre le sommeil ou non.

L'épargne à terme

Le capital investi dans une épargne à terme est garanti à 100 % et peut être placé pendant une période déterminée (variant de 30 jours à 10 ans). Le taux d'intérêt est fixe et il est supérieur à celui d'un compte d'épargne courant.

Il est possible de choisir un plan d'épargne qui permette de récupérer le capital avant l'échéance du terme, c'est-à-dire rachetable. Mais la majorité des produits d'épargne à terme sont non rachetables, c'est-à-dire que vous paierez une pénalité si vous retirez votre investissement avant la fin du terme.

Les placements garantis liés aux marchés

Ce type de placement ressemble à l'épargne à terme, mais son rendement, au lieu d'être fixe, varie selon l'évolution des marchés boursiers. Le rendement de ce type de placement est généralement supérieur à celui de l'épargne à terme mais, évidemment, tout dépend du comportement de la Bourse!

Les obligations

Ce sont des titres de créance qui rapportent un revenu fixe. C'est-à-dire que pendant une période déterminée, vous prêtez de l'argent à un gouvernement ou à une entreprise. En échange, vous recevez de l'intérêt.

Les actions

Ce sont des titres de participation dont le revenu est variable. Lorsque vous achetez des actions d'une entreprise, vous devenez propriétaire d'une petite partie de l'entreprise.

Si l'entreprise va bien, la valeur de ses actions va augmenter. Vous pourrez alors revendre ces actions en faisant un bénéfice. Dans certains cas, vous recevrez des dividendes, c'est-à-dire une partie des bénéfices de l'entreprise. Par contre, si l'entreprise est dans une situation financière difficile, la valeur de ses actions va baisser. Si vous vendez à ce moment-là, vous perdrez une partie de votre capital. Si vous attendez et que la valeur des actions remonte, vous êtes gagnant.

Les fonds de placement

Ils sont aussi appelés organismes de placement collectif (OPC). Un fonds de placement donne accès à des marchés autrement réservés à des investisseurs expérimentés. Votre placement, joint à ceux d'autres investisseurs, est confié à des gestionnaires qui investissent en respectant la politique de placement du fonds. Vous pouvez en tout temps acheter et vendre des parts.

Il existe de nombreux fonds de placement. En voici quelques-uns.

  • Fonds du marché monétaire : rendement faible, risque très faible
  • Fonds à revenu fixe : rendement variant en fonction des taux d'intérêt, risque faible ou modéré
  • Fonds équilibrés : rendement variable, risque faible ou modéré
  • Fonds d'actions : rendement variable, risque moyen ou élevé
  • Fonds internationaux : rendement et risque variables
  • Fonds spécialisés : rendement et risque variables
  • Fonds indiciels : rendement et risque selon l'indice choisi
  • Fonds socialement responsables : rendement et risque variables
  • Fonds de travailleurs : rendement variable, risque moyen ou élevé, avantages fiscaux

Placements pour investisseurs aguerris

On vous propose de mettre votre argent dans des fonds de couverture, des produits dérivés, des contrats à terme standardisés ou encore des fiducies de revenus? Sachez que ces produits financiers sont complexes et parfois très risqués. Assurez-vous de bien en comprendre les caractéristiques avant de vous lancer.

Outils et conseils

Comprendre la Bourse

Pour en savoir plus sur les différents principes fondamentaux des actions.

Lire le conseil - Les principes fondamentaux des actions

Comprendre les obligations

Quand vous achetez une obligation, vous prêtez de l'argent à un gouvernement ou à une entreprise.

Lire le conseil - Les obligations : comment ça fonctionne?

Fonds de placement : un monde à découvrir

Gérés par des spécialistes, les fonds de placement sont constitués de capitaux mis en commun par des investisseurs qui ont les mêmes objectifs.

Lire le conseil - Fonds de placement : ce qu'il faut savoir

Vous voici à la dernière étape de votre démarche d'investissement : celle du choix des placements qui conviennent le mieux à vos objectifs et à votre profil d'investisseur.

En matière de placement, la règle d'or est la diversification Il s'agit de ne pas mettre tous vos oeufs dans le même panier, afin de diminuer le risque global de vos placements.

Vous pouvez, par exemple, investir dans divers secteurs (institutions financières, ressources naturelles, technologie, etc.) et diversifier les échéances de vos placements à terme (1 an, 2 ans, 5 ans, etc.). La répartition de vos placements dépend aussi de votre horizon de placement. Plus votre horizon est rapproché, plus vous aurez des titres garantissant la sécurité de votre capital.

Exemple de diversification

Vous voulez investir 20 000 $. Vous placez ce montant dans un fonds d'actions internationales. Du coup, tout votre portefeuille devient vulnérable aux variations des marchés extérieurs.

Si, au contraire, vous répartissez ce montant entre plusieurs types de placements - épargnes à terme, obligations, fonds de dividendes, fonds d'actions canadiennes et étrangères - vous augmentez les possibilités d'obtenir un bon rendement global, quelle que soit la conjoncture.

Un spécialiste à votre service

Si toutes ces informations vous donnent le tournis, n'hésitez pas à avoir recours à un planificateur financier. Ce spécialiste dûment formé vous proposera un plan d'action structuré afin de vous permettre d'atteindre vos objectifs financiers. Si ces derniers ne sont pas réalistes, il vous aidera à les adapter à votre situation personnelle.

Il pourra, par exemple, vérifier s'il serait avantageux pour vous de recourir au levier financier. Cette pratique consiste à emprunter pour investir. Vous pourriez, par exemple, emprunter pour cotiser à votre REER.

Un planificateur financier vous aidera aussi à revoir périodiquement votre stratégie de placement idéalement chaque année. Pensez aussi à le consulter s'il survient entre-temps un changement important dans votre situation : rentrée d'argent importante, séparation, héritage ou naissance.

Outils et conseils

Retraite : les avantages de la diversification

Comment une saine diversification de vos placements vous aidera à obtenir le rendement maximal sur vos placements.

Lire le conseil - Retraite : les avantages de la diversification

Choisir un planificateur financier

Posez les bonnes questions à la personne qui vous conseillera dans la gestion de vos finances.

Lire le conseil - 3 questions à poser avant de choisir un planificateur financier

Un emprunt REER pour augmenter votre cotisation

Emprunter 10 000 $ pour cotiser à votre REER peut vous rapporter gros.

Lire le conseil - Emprunter pour investir dans un REER peut être avantageux

Indice Desjardins de finances personnelles

Quelles sont vos connaissances et vos compétences financières?

Mon indice – Budget, dettes, épargnes, assurances…
Mon indice 2 – Avez-vous pris vos finances en main?
Mon indice 3 – Dépenser, épargner, protéger ses avoirs…

Soyez branché

Que vous soyez épargnant, investisseur averti ou entrepreneur, abonnez-vous à nos infolettres mensuelles qui vous proposent un résumé des meilleurs contenus préparés par les experts de Desjardins.

M'inscrire

Barre d'outils