Choisir la province (Canada) ou l'État (États-Unis), et la langue.

Services en ligne – AccèsD, AccèsD Affaires, courtage en ligne, courtage de plein exercice.

Se connecter aux services en ligne de Desjardins.
 

Vous êtes ici : Accueil > Coopmoi > Plans d'action et conseils > Épargne et placements > Les bons du Trésor et autres titres du marché monétaire

Votre navigateur est configuré pour refuser les fichiers témoins (cookies). Certaines parties du site pourraient ne pas fonctionner correctement ou ne pas être disponibles. Certaines informations présentées pourraient aussi s'adresser à d'autres utilisateurs que vous.
Voir la procédure pour activer les cookies

La version de votre fureteur n'est pas supportée par le site. Certaines parties du site pourraient ne pas fonctionner correctement ou ne pas être disponibles.
Voir la procédure pour mettre votre fureteur à jour

Le navigateur Microsoft Edge provoque des problèmes dans AccèsD. Pour corriger la situation, veuillez installer la plus récente mise à jour de Windows.

Les bons du Trésor et autres titres du marché monétaire

Le marché monétaire offre différents titres dont l'échéance varie de quelques jours à 1 an. Dans l'ensemble, ce sont des placements sûrs. Voici une brève description des principaux instruments de ce marché.

Les bons du Trésor

Les bons du Trésor sont les titres les plus facilement négociables du marché monétaire. Ils sont émis par les gouvernements afin d'emprunter des fonds à court terme.

Les bons du Trésor sont émis avec des échéances allant de 1 mois à 1 an. Ils sont vendus à escompte, c'est-à-dire que le gouvernement les vend au-dessous du pair (valeur nominale) et les rembourse au pair à l'échéance.

En pratique, la différence entre le prix d'achat et le montant remboursé à l'échéance correspond aux intérêts qui vous sont versés. Ainsi, si vous payez 9 800 $ un bon du Trésor ayant une valeur nominale de 10 000 $ et que vous le conservez jusqu'à l'échéance, vous toucherez des intérêts de 200 $.

Les bons du Trésor sont très populaires, car ils sont l'un des rares instruments du marché monétaire vendus à un prix accessible. En effet, ils sont habituellement émis en coupures de 1 000 $, 5 000 $, 10 000 $, 25 000 $, 50 000 $, 100 000 $ et 1 million de dollars. Notez que les courtiers exigent généralement un achat minimal de 10 000 $ .

Les bons (et autres émissions) du Trésor ont la réputation d'être les placements les plus sûrs du marché financier, car ils sont garantis par les gouvernements.

Cette grande sécurité entraîne un rendement plus faible que celui des obligations de sociétés, des certificats de dépôt et des fonds du marché monétaire. De plus, vous ne récupérez pas automatiquement votre mise de fonds si vous vendez vos bons du Trésor avant l'échéance.

Les billets de trésorerie et le papier commercial

Dans la mesure du possible, bon nombre d'entreprises préfèrent éviter d'emprunter de l'argent à court terme aux banques. Elles ont donc recours aux billets de trésorerie et au papier commercial.

Un billet de trésorerie est un titre d'emprunt à court terme non garanti émis par une entreprise. Son échéance tourne en moyenne autour de 1 à 2 mois et ne dépasse habituellement pas 9 mois. Il est vendu à escompte, en fonction des taux d'intérêt en vigueur sur le marché.

Les billets de trésorerie procurent des rendements supérieurs à ceux des bons du Trésor, car le risque de défaut de paiement d'une entreprise est plus élevé que celui d'un gouvernement.

Le papier commercial est généralement émis en coupures de 100 000 $ ou plus. Par conséquent, les petits investisseurs n'y ont accès que de façon indirecte, soit par l'entremise de leur courtier, soit par l'intermédiaire d'un fonds du marché monétaire.

Les acceptations bancaires

Une acceptation bancaire est un titre d'emprunt à court terme émis par une entreprise. Il s'agit en fait d'un papier commercial garanti par une banque.

Les sociétés utilisent les acceptations bancaires afin de financer des importations, des exportations ou d'autres transactions sur marchandises. Les acceptations bancaires sont particulièrement utiles lorsque le degré de solvabilité d'un partenaire commercial étranger est inconnu.

Les acceptations bancaires se vendent au-dessous de leur valeur nominale et elles peuvent être négociées sur le marché secondaire avant leur échéance. Dans ce cas, bien sûr, leur rendement n'est pas garanti.

Les eurodollars

Les eurodollars sont des dépôts en dollars américains qui sont détenus par des banques situées hors des États-Unis. On les appelle eurodollars parce qu'ils ont fait leur première apparition en Europe (à Londres, en 1957, plus précisément), mais ils peuvent être détenus n'importe où hors des États-Unis.

Comme les eurodollars sont détenus hors des États-Unis, ils ne sont pas soumis aux règles de la banque centrale de ce pays. Ils sont moins liquides que les dépôts à terme détenus aux États-Unis, mais ils offrent un rendement supérieur.

La valeur des dépôts en eurodollars se mesure en millions et leur échéance est inférieure à 6 mois. Les particuliers ne peuvent donc en acheter que de façon indirecte, par l'intermédiaire d'un fonds du marché monétaire.

Les pensions sur titres

Les pensions sur titres sont aussi appelées conventions de rachat. Elles sont utilisées par des entreprises dans le but d'emprunter des fonds à très court terme (1 jour). L'appellation « pension sur titres » découle du fait qu'une institution met littéralement des titres en « pension » chez un prêteur, en échange de liquidités. Ces titres servent donc de garantie au prêt.

Une pension sur titres donne lieu à 2 transactions en sens inverse et décalées dans le temps. Un courtier, ou un autre intervenant détenant des titres d'État, les vend à un prêteur tout en convenant de les lui racheter à une date et à un prix convenus à l'avance. L'échéance est habituellement très rapprochée, soit de 1 à 30  jours, mais peut aller au-delà.

Compte tenu de leur très courte échéance et de la garantie du gouvernement sur les titres d'État, les prêteurs courent très peu de risques. Les pensions sur titres sont très prisées, car elles peuvent éliminer les problèmes de solvabilité. Malheureusement, elles ont donné lieu à des fraudes importantes lorsqu'elles ont été adossées à des actifs peu fiables. Les prêteurs trompés ont perdu beaucoup d'argent faute d'avoir vérifié la validité des garanties qu'on leur offrait.

Il existe plusieurs variantes des pensions sur titres :

  • Prise en pension de titres. C'est l'inverse d'une pension sur titres. Un courtier achète des titres d'État à un investisseur et les lui revend ultérieurement à un prix plus élevé.
  • Pension sur titres à terme. Le principe est le même que celui d'une pension sur titres, mais l'échéance est supérieure à 30 jours.

Outils et conseils

Bien comprendre les marchés monétaires

Les gouvernements et les entreprises empruntent de très grosses sommes sur le marché monétaire.

Lire le conseil - Bien comprendre les marchés monétaires

Comprendre les obligations

Quand vous achetez une obligation, vous prêtez de l'argent à un gouvernement ou à une entreprise.

Lire le conseil - Les obligations : comment ça fonctionne?

Comprendre la Bourse

Pour en savoir plus sur les principes fondamentaux des actions.

Lire le conseil - Comprendre la Bourse

Comprendre les options

Les options sont des titres polyvalents qui permettent de faire des profits quand le cours d'une action baisse (options de vente) ou quand il monte (options d'achat).

Lire le conseil - Comprendre les options

Indice Desjardins de finances personnelles

Quelles sont vos connaissances et vos compétences financières?

Mon indice – Budget, dettes, épargnes, assurances…
Mon indice 2 – Avez-vous pris vos finances en main?
Mon indice 3 – Dépenser, épargner, protéger ses avoirs…

Soyez branché

Que vous soyez épargnant, investisseur averti ou entrepreneur, abonnez-vous à nos infolettres mensuelles qui vous proposent un résumé des meilleurs contenus préparés par les experts de Desjardins.

M'inscrire

Barre d'outils