Choisir la province (Canada) ou l'État (États-Unis), et la langue.

Services en ligne – AccèsD, AccèsD Affaires, courtage en ligne, courtage de plein exercice.

Se connecter aux services en ligne de Desjardins.
 

Vous êtes ici : Accueil > Coopmoi > Plans d'action et conseils > Préparer l'avenir : les jeunes et la finance > Articles > 6 bonnes raisons de parler d'argent avec les jeunes

Votre navigateur est configuré pour refuser les fichiers témoins (cookies). Certaines parties du site pourraient ne pas fonctionner correctement ou ne pas être disponibles. Certaines informations présentées pourraient aussi s'adresser à d'autres utilisateurs que vous.
Voir la procédure pour activer les cookies

La version de votre fureteur n'est pas supportée par le site. Certaines parties du site pourraient ne pas fonctionner correctement ou ne pas être disponibles.
Voir la procédure pour mettre votre fureteur à jour

6 bonnes raisons de parler d'argent avec les jeunes

Pas facile de parler d'argent avec ses enfants! Selon un sondage réalisé en 2012 par Ipsos Reid pour le compte d'ABC Life Literacy Canada, le quart des jeunes Canadiens de moins de 18 ans discutent très rarement, voire jamais d'argent avec leurs parents.

Pourtant, les enfants sont, dès leur plus jeune âge, plongés dans un univers de consommation. Malgré cela, l'argent compte encore parmi les sujets tabous auprès des parents. Pour casser la glace, vaut mieux aborder le sujet plus tôt que tard.

Marie Lachance, professeure titulaire en sciences de la consommation à l'Université Laval, donne 6 raisons de parler d'argent avec les jeunes. Il s'agit de bonnes habitudes à prendre pour conscientiser les jeunes au concept abstrait que représente l'argent.

  1. Faire comprendre le vocabulaire
    Parler d'argent en présence de jeunes enfants est une manière détournée d'initier les jeunes oreilles au vocabulaire financier. Même s'ils ne prennent pas part à la conversation, ils sont à l'écoute. Une simple conversation aide à se familiariser avec les termes et les concepts financiers fondamentaux.
  2. Éliminer les tabous
    Les jeunes s'intéressent très tôt à la consommation et, inévitablement, à l'argent. Ils voient les adultes l'utiliser et ils adorent la manipuler. Quel enfant n'a jamais joué « au magasin »? Ne pas en parler du tout ou en parler en cachette indique aux enfants que l'argent est un sujet tabou et qu'il est préférable de ne pas l'aborder avec un adulte.
  3. Instaurer un bon rapport à l'argent
    Dans la vie, il y a les dépenses liées aux besoins, et il y a celles liées aux désirs. Il faut constamment faire des choix et l'enfant doit le comprendre : les choses ont une valeur, c'est ce qui donne un sens à l'argent. Pour transmettre à son enfant un bon rapport à l'argent, les « bottines doivent suivre les babines », c'est-à-dire que le discours de l'adulte doit être cohérent avec son comportement de consommation. À quoi sert la théorie si celle-ci ne se traduit pas par des applications pratiques?
  4. Comprendre d'où vient l'argent
    L'argent ne pousse pas dans le guichet automatique. Pour les adultes, c'est évident. Ce l'est un peu moins pour les enfants. En effet, la provenance de l'argent peut être bien mystérieuse et nécessite quelques explications. Il faudra bien dire un jour ou l'autre que l'argent provient du travail des parents et que c'est une ressource limitée pour une famille typique.
  5. Démythifier les modes de paiement
    Crédit, débit, argent comptant, acheter maintenant et payer plus tard, il y a de quoi en perdre son latin. Pour les enfants, la valeur de l'argent est, en soi, un concept difficile à saisir. Si la grande majorité des achats sont effectués avec des modes de paiement virtuels, alors là, la valeur de l'argent devient totalement abstraite. Chaque mode de paiement compte son lot d'avantages, d'inconvénients et de coûts spécifiques et ils gagnent tous à être connus.
  6. Comprendre l'importance du budget
    Le budget est un premier pas vers l'autonomie financière. C'est pourquoi il est essentiel d'en parler tôt avec les jeunes. Même si la notion de planification n'est pas simple à expliquer aux jeunes, elle s'expérimente bien. Dès l'âge de 5 ans, un enfant est en mesure de faire ses propres expériences de dépenses avec, par exemple, son argent de poche, ou d'épargner en vue d'un achat important. Un enfant qui expérimente l'épargne dès son plus jeune âge aura plus de chance de maintenir de bonnes habitudes budgétaires en vieillissant.

À faire avec les jeunes

Découvrez nos activités éducatives sur la circulation de l'argent :

Barre d'outils