Choisir la province (Canada) ou l'État (États-Unis), et la langue.

Services en ligne – AccèsD, AccèsD Affaires, courtage en ligne, courtage de plein exercice.

Se connecter aux services en ligne de Desjardins.
 

Vous êtes ici : Accueil > Coopmoi > Plans d'action et conseils > Épargne et placements > Retraite : la fiscalité du FERR et du FRV

Votre navigateur est configuré pour refuser les fichiers témoins (cookies). Certaines parties du site pourraient ne pas fonctionner correctement ou ne pas être disponibles. Certaines informations présentées pourraient aussi s'adresser à d'autres utilisateurs que vous.
Voir la procédure pour activer les cookies

La version de votre fureteur n'est pas supportée par le site. Certaines parties du site pourraient ne pas fonctionner correctement ou ne pas être disponibles.
Voir la procédure pour mettre votre fureteur à jour

Le navigateur Microsoft Edge provoque des problèmes dans AccèsD. Pour corriger la situation, veuillez installer la plus récente mise à jour de Windows.

Retraite : la fiscalité du FERR et du FRV

Tous les retraits que vous effectuez d'un fonds enregistré de revenu de retraite (FERR) ou d'un fonds de revenu viager (FRV) sont imposables et viennent s'ajouter à votre revenu annuel.

Dans les 2 cas, la loi établit le montant du retrait minimal que vous devez effectuer. Si le montant retiré s'avère supérieur à ce minimum, des impôts se trouvent obligatoirement retenus à la source par l'institution financière sur la somme en surplus.

Taux de retenue à la source selon le montant du retrait excédant le minimum :

Montant excédant le minimum Taux - Résidents d'une province autre que le Québec Taux - Résidents du Québec
Fédéral Québec Total
5 000 $ et moins 10 % 5 % 16 % 21 %
5 001 $ à 15 000 $ 20 % 10 % 16 % 26 %
Plus de 15 000 $ 30 % 15 % 16 % 31 %

Le taux de retenue peut se révéler supérieur ou inférieur au taux réel d'imposition qui s'appliquera à votre revenu de l'année. L'ajustement se fera dans vos déclarations annuelles de revenus. Si le montant retenu est inférieur à l'impôt exigible, vous pouvez demander à votre conseiller financier qu'on prélève à la source un impôt supplémentaire à chaque retrait.

Le retrait minimal excède vos besoins

  • Lorsque vous vivez en couple et que vous voulez retirer le plus petit montant annuel possible, vous pouvez demander que le calcul du retrait minimal se fonde sur l'âge de votre conjoint, si ce dernier est plus jeune que vous. Le retrait minimal sera alors moins élevé.
  • Quand vous devez effectuer un retrait minimal de votre FERR et que celui-ci n'est pas requis pour subvenir à vos besoins, vous pouvez l'investir dans un compte d'épargne libre d'impôt (CELI) dans lequel les revenus de placements se trouvent à l'abri de l'impôt.

Voici 2 stratégies visant à minimiser l'impact du fisc

1re stratégie : Profiter d'un montant pour revenu de pension

Transformer une partie ou la totalité de vos retraits de REER, REER immobilisé ou CRI en un montant admissible au crédit d'impôt pour revenu de pension, si vous n'en tirez pas déjà profit, peut se révéler souhaitable dans certains cas.

Envisagez d'appliquer cette stratégie, surtout si votre revenu personnel est inférieur aux montants suivants :

Résidents de l'Ontario Résidents du Québec
Fédéral Provincial Fédéral Provincial
40 726 $ 36 848 $ 40 726 $ 38 385 $

Au fédéral : Dès l'âge de 65 ans, vous pouvez bénéficier d'un crédit d'impôt sur les premiers 2 000 $ retirés chaque année d'un FERR ou d'un FRV sans égard à votre revenu.

Au Québec : Un crédit d'impôt est accordé sur les premiers 2 000 $, quel que soit l'âge, mais il se voit réduit lorsque le revenu familial dépasse 30 345 $. La réduction est de 15 % sur le total des crédits d'impôt basé sur le revenu familial :

  • Crédit d'impôt pour revenu de pension de 2 000 $ par personne
  • Crédit d'impôt pour personne de 65 ans et plus de 2 250 $ par personne et, s'il y a lieu
  • Crédit d'impôt pour personne vivant seule de 1 225 $

En Ontario : À compter de 65 ans, vous pouvez profiter d'un crédit d'impôt sur les premiers 1 228 $ retirés annuellement d'un FERR ou d'un FRV, sans tenir compte de votre revenu.

Note : Les exemples ci-dessus proviennent de données obtenues des instances gouvernementales pour l'année 2009.

2e stratégie : Éviter que le conjoint cotisant soit imposé au moment de la transformation d'un REER en FERR

Si, avant la transformation de votre REER en FERR, votre conjoint a cotisé à votre REER dans l'année courante ou au cours des 2 années précédentes, il sera imposé sur une partie du revenu provenant du FERR lorsque le retrait dépasse le minimum annuel. Pour éviter cette situation, il suffit qu'au cours des 3 premières années du FERR, vous ne retiriez que le minimum requis. Dès que ce délai sans cotisation au REER du conjoint est passé, seul le bénéficiaire de la rente (rentier) est imposé sur les retraits du FERR, peu importe le montant.

D'autres stratégies peuvent vous permettre de réduire l'impôt exigible sur vos retraits. Parlez-en à votre conseiller financier.

Indice Desjardins de finances personnelles

Quelles sont vos connaissances et vos compétences financières?

Mon indice – Budget, dettes, épargnes, assurances…
Mon indice 2 – Avez-vous pris vos finances en main?
Mon indice 3 – Dépenser, épargner, protéger ses avoirs…

Soyez branché

Que vous soyez épargnant, investisseur averti ou entrepreneur, abonnez-vous à nos infolettres mensuelles qui vous proposent un résumé des meilleurs contenus préparés par les experts de Desjardins.

M'inscrire

Barre d'outils