Économie et entrepreneuriat

Transformer l'innovation sociale en entreprises sociales : Coopérathon 2021

5 octobre 2021

Le 28 septembre marquera le coup d'envoi de la sixième édition du CoopérathonLien externe au site. S’ouvre dans une nouvelle fenêtre., réunissant ainsi des Canadiens pour l'une des plus grandes compétitions d'innovation ouverte au monde. Cet événement vise à stimuler l'impact social, ce qui incite les participants à découvrir des solutions pour un avenir responsable sur le plan social. La compétition prévoit six semaines d'ateliers et des prix allant jusqu'à 100 000 $ dans diverses catégories, comme la diversité et l'inclusion ou l'incidence sur le public. Il y a notamment un grand prix de 25 000 $ pour les équipes Bêta à l'étape du développement d'une nouvelle entreprise et un autre de 15 000 $ pour les équipes Alpha qui cherchent à commencer leur aventure.

Vous ignorez si cet événement vous convient? Voici les histoires de deux anciens participants pour présenter les possibilités d'une telle compétition.

Spectrum

Eugenia Ochoa a commencé sa carrière dans le domaine du développement international. Après avoir quitté le Salvador pour le Canada il y a neuf ans, elle a travaillé dans le secteur sans but lucratif et elle n'avait jamais envisagé d'exploiter sa propre entreprise... du moins jusqu'à ce que son amie Antu Hossain et elle aient voulu comprendre comment tirer avantage de la technologie pour produire un impact social et qu'elles aient entendu parler du Coopérathon par un ancien participant.

Au départ, la participation à la compétition visait à apprendre de nouvelles choses, mais Eugenia et Antu ont vite démarré leur propre entreprise, SpectrumLien externe au site. S’ouvre dans une nouvelle fenêtre.. « Nous avions depuis peu suivi un cours sur la gestion des produits et nous étions d'avis que le Coopérathon serait une excellente façon de mettre en application nos connaissances théoriques sur la création d'un produit, de sa conception à sa commercialisation », explique Eugenia. « Dans le cadre de nos efforts visant à accroître davantage l'impact social, nous avons découvert que l'entrepreneuriat était un excellent moteur de changement. »

Eugenia s'est toujours intéressée aux besoins et aux défis des nouveaux arrivants au Canada. Elle a commencé à constater une lacune commune dans le cadre de son engagement et de recherches communautaires auprès d'immigrantes de Toronto. Lors de discussions avec Antu et d'autres parents et amis, elle a découvert qu'il était difficile de parler de santé et de bien-être sexuels. Immigrante elle-même, elle comprend qu'il est complexe de s'y retrouver dans le système de soins de santé au Canada, et plus particulièrement de trouver un professionnel de la santé pouvant prodiguer les soins requis. Elle a réalisé qu'il était non seulement difficile de trouver un tel professionnel, mais aussi d'en découvrir un offrant des soins équitables.

Spectrum est une plateforme numérique de santé inclusive qui compte trois grands objectifs : fournir des renseignements à tous, mettre des gens en contact avec des professionnels de la santé sexuelle ainsi que créer du contenu et une base de recherche sur des sujets liés à la santé et au bien-être sexuels. Cette approche en matière de santé numérique a permis à Eugenia et à Antu de gagner le prix de l'innovation sociale et du choix du public lors du Coopérathon de l'an dernier.

« Nous voulions travailler sur l'impact social, mais nous n'étions pas des gens d'affaires. Nous ne savions pas comment nous y prendre pour élaborer un plan d'étude de marché ou obtenir des investissements; nous souhaitions apprendre comment au Coopérathon », raconte Eugenia. Les mentors qu'elle a croisés sur sa route ont joué un rôle essentiel dans l'acquisition de ces connaissances. « Nous avons eu accès à un réseau d'experts que nous ne connaissions pas encore et qui sont devenus des mentors essentiels dans notre cheminement. Ils nous ont grandement aidées, et nous sommes encore en contact avec eux. »

Le Coopérathon n'était que le commencement pour Spectrum. L'entreprise en est encore à l'étape du développement, mais elle a déjà suscité de l'intérêt à l'échelle mondiale, et Eugenia et Antu travaillent fort pour constituer leur équipe.

Aquantix

Le parcours de Toby Messier au Coopérathon ressemble à celui d'Eugenia. Pour Toby, le Coopérathon était une façon amusante d'apprendre de nouvelles choses et il souhaitait contribuer à l'innovation pour l'avenir. Ce qui a commencé comme une simple idée s'est rapidement transformé en une entreprise dès le début de la compétition.

Au moment de commencer sa carrière de médecin résident à Montréal, Toby a plutôt opté pour le secteur de la gestion des actifs, où il a reçu la tâche de réduire l'empreinte environnementale de son entreprise. Toby a toutefois vite compris qu'il manquait de données quantitatives pour prouver la résilience future ou le caractère durable des entreprises. Il s'agissait là d'une chose qu'il voulait changer.

Quand il s'est inscrit au Coopérathon avec son ami Steven Fortier, une question se distinguait véritablement pour lui : comment peut-on mesurer l'impact de l'eau sur les investisseurs? Cette interrogation l'a mené vers une autre question plus vaste, soit celle de l'effet possible des changements climatiques sur les investisseurs.

« La première chose - et la plus importante - que j'ai apprise lors du Coopérathon est le concept du discours, que je ne connaissais pas du tout. La compétition m'a vraiment aidé à comprendre comment communiquer adéquatement un plan d'affaires et à le présenter rapidement et efficacement à d'éventuels investisseurs », déclare Toby. Le réseau d'experts s'est avéré très utile pour Aquantix, « car le fait de trouver ne serait-ce qu'une seule personne qui croit en ce que l'on fait peut faire toute la différence. »

Sa jeune entreprise AquantixLien externe au site. S’ouvre dans une nouvelle fenêtre. travaille avec des organisations du secteur immobilier, comme des institutions financières, des courtiers hypothécaires et des prêteurs, non seulement pour les aider à comprendre le rendement des investissements, mais aussi dans le but de cerner les risques climatiques pour les propriétés. Toby et Steven ont créé une solution qui met en évidence les menaces possibles pour des investissements, qu'il soit question d'inondation, d'érosion du sol ou de tout autre risque.

Le parcours d'Aquantix est une source d'inspiration remarquable. Depuis l'obtention du prix de la compétition d'innovation ouverte et du prix du public en 2017, cette entreprise a grandement accru ses activités. Cette année seulement, elle a terminé au premier rang du défi des fintechs et du climat de Startup en résidenceLien externe au site. S’ouvre dans une nouvelle fenêtre. et obtenu une subvention de 25 000 $. Ce prix pourrait lui permettre d'obtenir un investissement maximal de 250 000 $ de Desjardins ainsi que du mentorat et du soutien de ressources pendant la poursuite de son expansion en Amérique du Nord.

« Avant le début du Coopérathon, je pensais qu'il s'agirait d'un événement amusant, mais je ne songeais pas à lancer une entreprise à ce moment. Je suis alors tombé sur quelque chose que Steven et moi connaissions déjà et nous avons trouvé cela intéressant. Nous nous sommes donc demandé pourquoi ne pas approfondir la question », explique Toby. « Cet événement s'adresse à tous ceux qui souhaitent découvrir de nouvelles idées. S'il en ressort quelque chose, c'est encore mieux. Aussi longtemps que vous réaliserez des choses qui vous intéressent, vous serez fiers de vos accomplissements. »

Il est possible de s'inscrire au Coopérathon jusqu'au 15 octobre. Inscrivez-vous dès maintenantLien externe au site. S’ouvre dans une nouvelle fenêtre. pour commencer votre aventure.