Choisir vos paramètres
Choisir votre langue
Budget de l'Ontario

Ontario : budget de 2022

L’importante amélioration des perspectives de revenus offre une grande marge de manœuvre pour de nouvelles mesures

28 avril 2022

Résumé de l'étude

Les perspectives économiques de l’Ontario se sont considérablement améliorées depuis leur dernière publication, y compris les révisions à la hausse des prévisions de croissance du PIB réel, de l’inflation et du marché du travail. Le seul aspect des perspectives qui pourrait donner matière à réflexion est la projection de taux d’intérêt qui est plus faible que celle que nous anticipons. Cela n’empêche pas que le point de départ du plan budgétaire se veut très favorable.

Les recettes vont de pair avec l’économie et le budget de 2022 de l’Ontario ne fait pas exception à la règle. L’activité économique supérieure aux prévisions a fait grimper le point de départ des recettes. Cela a libéré de la place pour des réductions de taxes et d’impôts, et le gouvernement de l’Ontario en a profité pour éliminer les frais de renouvellement de permis et pour élargir le crédit d’impôt pour les personnes et les familles à faible revenu.

C’est sans oublier que le gouvernement de l’Ontario a également annoncé de nouvelles dépenses importantes dans le budget de cette année. Il s’agissait notamment de mesures visant à soutenir l’économie et la main-d’œuvre, à investir dans les autoroutes et d’autres infrastructures clés, à maintenir les coûts à un bas niveau pour les Ontariens, et à garder l’économie ouverte en investissant dans l’augmentation du personnel et des infrastructures du réseau de la santé.

En vertu de ces nouvelles mesures, le gouvernement de l’Ontario a utilisé toute la marge de manœuvre financière libérée par l’amélioration des perspectives économiques. En effet, les perspectives en matière de déficit sont presque identiques à celles prévues à l’automne 2021. Cela devrait ainsi mener à un retour aux excédents budgétaires au cours de l’exercice 2027-2028, soit deux ans plus tôt que ce qui avait été prévu dans le budget de 2021.

Avec des perspectives économiques meilleures que prévu et une trajectoire de déficit similaire à celle publiée à la fin de 2021, la dette nette en pourcentage du PIB devrait rester globalement conforme à son niveau estimé pour l’exercice 2021-2022. En effet, le ratio de la dette nette au PIB ne devrait converger vers son niveau prépandémique qu’à la fin de la prévision, soit au cours de l’exercice 2027‑2028.

Lire la publication

Consultez l'étude complète en format PDF