Choisir vos paramètres
Choisir votre langue
Nouvelles économiques

Canada : jusqu’où peut descendre le marché de l’habitation?

15 juillet 2022
Randall Bartlett
Directeur principal, économie canadienne

Résumé de l'étude

  • Les ventes de maisons existantes ont chuté de 5,6 % en juin sur une base désaisonnalisée. Il s’agit d’une quatrième baisse mensuelle consécutive. Sur une base non désaisonnalisée, les ventes de juin se situe 23,9 % sous le niveau record atteint en juin 2021.
  • Les ventes ont diminué dans les trois quarts des marchés régionaux, le recul ayant été plus marqué dans les plus grandes villes, dont les régions du grand Toronto, du grand Vancouver, de Calgary, d’Edmonton, d’Ottawa, et de Hamilton-Burlington.
  • Pendant ce temps, le prix de vente moyen d’une maison existante a diminué de 4,3 % en juin pour atteindre 673 000 $ sur une base désaisonnalisée, ce qui représente une quatrième baisse mensuelle consécutive. En ce qui concerne le prix composé de référence qui tient compte de la composition du marché, il a diminué de 1,9 % par rapport à mai 2022, mais a tout de même augmenté de 14,9 % depuis un an.
  • Les nouvelles inscriptions ont augmenté de 4,1 % par rapport à mai. Cela a ramené le ratio des ventes par rapport aux nouvelles inscriptions à 51,7 %. Ce niveau est le plus bas depuis janvier 2015 et se situe presque exactement dans une zone de marché équilibré.