Choisir vos paramètres
Choisir votre langue
Ressources humaines

La diversité et son influence sur la santé mentale en milieu de travail

1 août 2022

La diversité de la main-d’œuvre dans les milieux de travail et la santé mentale sont des sujets fréquemment abordés, mais rarement ensemble. Les enjeux de diversité et de santé mentale exercent pourtant une grande influence les uns sur les autres et c’est ce que nous abordons dans cet article.

La rédaction de cet article a été rendue possible grâce à la collaboration de Relief, un organisme qui soutient les personnes aux prises avec des difficultés de santé mentale depuis 31 ans.

Diversité et identités sociales

Une personne se définit notamment à travers son appartenance à différents groupes sociaux. Lorsqu’une personne appartient à l’un ou plusieurs groupes minoritaires, elle peut être la cible de préjugés, même inconscients, de la part des autres membres de la société. Nous parlons notamment des groupes issus de la diversité, comme la communauté LGBTQ+, les personnes immigrantes ou racisées, les personnes vivant avec un handicap, etc., qui peuvent être considérés comme étant des groupes marginalisés ou minoritaires.

Par exemple, vous pouvez considérer que les hommes sont majoritaires dans votre milieu de travail. Toutefois, si un homme est également gai et noir, l’intersection de son orientation sexuelle et de son origine ethnique peut augmenter la probabilité qu’il subisse de la discrimination. Et cette probabilité peut augmenter ou diminuer selon les intersections avec d’autres groupes sociaux.

Savez-vous ce qu’est « l’intersect­ionnalité »?

Lorsqu’une personne est simultanément membre de plusieurs groupes de la diversité (par exemple, par l’identité de genre, l’orientation sexuelle, l’origine ethnique, une incapacité physique ou intellectuelle, etc.), elle vit une expérience unique à l’intersection de ces multiples identités. C’est ce qu’on appelle le principe « d’intersect­ionnalité ».

Les personnes qui vivent avec des identités intersectionnelles sont susceptibles de vivre des expériences nombreuses de discrimination et de stigmatisation et de faire face à des préjugés, ce qui contribue à un risque accru de difficultés de santé mentale.

Que sont les préjugés inconscients?

Les préjugés se forment à partir de nos expériences, de notre éducation, des normes et des messages reproduits par la société. Ils peuvent être positifs ou négatifs, et se manifestent parfois sous forme de préférence, pour ou contre quelque chose. Nous pouvons être conscients de certains de nos préjugés, mais la majorité de ceux-ci sont inconscients. Le fait d’avoir un préjugé inconscient ne signifie pas que l’inclusivité ne fait pas partie de nos valeurs. Pour assurer un environnement de travail sûr, il est essentiel de prendre conscience de nos pensées, de nos sentiments et de notre comportement à l’égard des personnes des groupes marginalisés1.

Microagressions : sauriez-vous les reconnaître?

Les microagressions sont une forme subtile de discrimination envers une personne en raison de son appartenance à un ou des groupes marginalisés. Elles sont généralement indirectes et involontaires. Il est tout à fait possible de commettre involontairement des microagressions, surtout si nous ne sommes pas au fait de nos propres préjugés inconscients.

Quelques exemples de microagressions :

  • Présumer connaître la langue ou l’origine ethnique d’une personne en raison de son apparence.
  • Commenter l’accent d’une personne lorsqu’elle parle ou la faire répéter plusieurs fois.
  • Faire une erreur de genre ou dire à une personne qu’elle n’a pas l’air « gaie ou lesbienne ».
  • Faire un commentaire humoristique sur l’humeur d’une personne vivant avec une difficulté de santé mentale.

Les préjugés inconscients, les microagressions et la santé mentale au travail

Les préjugés inconscients et les microagressions peuvent entraîner des répercussions sur la santé mentale et le bien-être physique des personnes et sur leur productivité au travail. Les sentiments de non-appartenance et le manque de sécurité ressentis par ces personnes peuvent favoriser l’anxiété et la dépression. Les individus peuvent se sentir en état de vigilance constante ou essayer de fuir la situation pour se protéger2. Lorsqu’une personne se sent exclue dans son milieu de travail, elle peut développer des croyances selon lesquelles elle n’a aucun pouvoir de changer les choses. De ce fait, les politiques et les programmes en appui à la santé mentale en milieu de travail devraient aussi tenir compte de la diversité et de l’inclusion au travail3.

« Plus les personnes se sentent accueillies et valorisées au sein de leur organisation, plus leur sentiment d’appartenance et de bien-être est grand. De surcroît, une organisation qui valorise et investit dans une main-d’œuvre diversifiée favorisera la création d’un environnement de travail sain et sécuritaire psychologiquement pour tous », selon Martin Binette, de l’organisme Relief.

Démontrer votre soutien en tant qu’employeur

Il est encouragé de voir la santé mentale, la diversité et l’inclusion comme des priorités collectives et organisationnelles qui vont de pair. Les gestionnaires peuvent servir de modèles en partageant leurs propres expériences pour créer un environnement ouvert et sensibiliser les membres de leur équipe4. Profitez des occasions de perfectionnement professionnel qui portent sur l’inclusion pour faire preuve d’ouverture face à de nouvelles façons d’offrir du soutien.

Voici des idées afin de démontrer votre soutien :

  • Sensibilisation et soutien aux traumatismes
    Être conscient des répercussions de la stigmatisation sur les individus et offrir un accès facile à de l’aide professionnelle en santé mentale.
  • Accroître la responsabilité sociale
    Encourager les membres de votre équipe à investir des heures de bénévolat et à s’engager véritablement dans des causes communautaires.
  • Participation à des groupes de ressources
    Favoriser la création d’espaces sécuritaires pour que les personnes dans votre organisation qui font partie de groupes marginalisés puissent se sentir à l’aise de participer à des séances d’écoute et de dialogue.

Prévention et accom­­pagnement des personnes en milieu de travail

La création d’un environnement de travail qui soutient, respecte et protège tous les individus est un élément essentiel d’une culture d’entreprise ouverte à la diversité. En plus d’être respectueux et de créer des expériences positives pour les personnes, cela se traduit par une amélioration de la productivité, du rendement au travail, de la santé psychologique et des taux de rétention de la main-d’œuvre. Maintenir un dialogue ouvert à propos des enjeux de santé mentale (et de la façon dont ils sont vécus par différents groupes), faire preuve d’empathie et de bienveillance sont indispensables à un environnement de travail inclusif. Enfin, accorder une place importante à la prévention et à l’accompagnement sont des éléments clés d’un milieu de travail favorisant le bien-être des personnes.

Relief Affaires

Relief offre un service aux entreprises et aux organismes basés au Québec et ailleurs au Canada afin de les appuyer dans la création d’un environnement de travail sain, équilibré et sécuritaire en matière de santé mentale. Le programme Relief Affaires s’adresse à la haute direction, aux gestionnaires et au personnel et allie sensibilisation, formation, information, soutien et intervention, philanthropie et recherche de pointe.


1.  Gouvernement du Canada, Essentiels de la facilitation : Les préjugés inconscients, 16 février 2021.

2. ENAR (European Network Against Racism), Race and Mental Health at Work - Ensuring Wellbeing and Equality in the Workplace, [anglais seulement], 2020.

3. Forbes, DIVERSITY, EQUITY & INCLUSION, Why Workplace Mental Health Policies Must Take LGBTQ+ Experiences Into Account, [anglais seulement], 17 juillet 2019.

4. Harvard Business Review, VSPCA - Mental Health It’s a New Era for Mental Health at Work by Kelly Greenwood and Julia Anas, [anglais seulement], 4 octobre 2021.

Desjardins Assurances désigne Desjardins Sécurité financière, compagnie d’assurance vie.