Vous subissez des conséquences de la fin des opérations de Lynx Air? Découvrez la marche à suivre pour un remboursement lié aux frais engagés sur votre carte de crédit.
Fermer le message important.
Choisir vos paramètres
Choisir votre langue
Finances personnelles

Bien préparer votre budget au Canada

16 novembre 2023

Au moment de préparer votre arrivée au Canada, et ce quelles que soient la province et la ville choisies, vous aurez à adapter votre budget en fonction de votre nouvelle réalité. Voici quelques conseils et informations pratiques à savoir pour les catégories de dépenses les plus communes.

Location d’un appartement

Le prix médian d’un appartement de deux chambres est de 1085 $ par mois à Montréal et de 985 $ à Québec – c’est-à-dire que            la moitié des logements sont offerts à un prix supérieur1. Ce coût peut varier selon certains critères : la région, la ville ou le quartier habité, le type d’appartement, le nombre de pièces totales, etc. De manière générale, vous devrez ajouter les frais d’électricité, de chauffage et de services de télécommunications.

Les colocations et les sous-locations peuvent être permises si les conditions prévues à la loi pour y procéder sont rencontrées.

Électricité

Prévoyez environ 200 $ par mois2 pour l’électricité, soit la moyenne au Québec.

Ces coûts varient en fonction de votre utilisation personnelle, du nombre de pièces, de la saison de l’année et parfois même de l’âge du bâtiment.

Coût des produits de consommation

La plupart du temps, les prix affichés pour les biens de consommation seront majorés de 15 %, l’équivalent des taxes provinciales et fédérales. Pour en savoir davantage sur les biens et services taxables.

Épicerie

Le coût associé à l’épicerie représente environ 340 $ par personne, par mois3. Bien entendu, ce montant peut varier si vous êtes en couple ou si vous avez une famille, et selon vos choix alimentaires, entre autres.

Il est également important de noter qu’il n’y pas de taxe à payer sur les produits alimentaires de base ou vendus en contenant de plus de 6 portions par exemple, alors que la plupart des produits alimentaires transformés comme les repas prêts à la consommation ou les boissons alcoolisées sont taxés.

Forfait de télécommunications (internet, télévision et mobile)

Pour un forfait télé, internet et mobile, les prix peuvent varier selon les options choisies et le fournisseur sélectionné. La faible concurrence explique les frais parfois plus élevés des forfaits au Canada. 

Transports en commun

À titre d’exemple, un abonnement mensuel ordinaire coûte 97 $ à Montréal et vous donne accès au réseau de métro et d’autobus.

Essence

Le prix de l’essence varie selon plusieurs facteurs : la province, la ville et même la station-service. Son prix peut aussi varier selon le type d’essence que vous choisirez en fonction du véhicule que vous possédez.

Assurance auto et habitation

L’assurance locataire et l’assurance habitation ne sont pas obligatoires au Québec, mais très fortement recommandées        pour protéger vos biens en cas de vol, de feu ou de vandalisme, et couvrir les dommages corporels ou matériels que vous pourriez causer involontairement à une autre personne. Le prix est souvent peu élevé pour une assurance locataire, mais plus élevé pour une résidence, selon les protections choisies.

L’assurance auto est toutefois obligatoire. Certains facteurs influenceront le prix de votre assurance auto, comme votre âge, le type de voiture, le modèle et l’année de fabrication. La région, la ville ou le quartier que vous habitez pourront aussi avoir une incidence sur le prix à payer. Vous trouverez quelques astuces pour réduire votre prime par ici 8 astuces pour réduire votre prime d’assurance auto - Desjardins.

Système de soins de santé

Le système de santé est majoritairement public, à 98 %. Pour bénéficier du régime de l’assurance maladie, il faut faire la demande de la carte d’assurance maladie. Il existe toutefois un réseau de cliniques et de cabinets privés, qui offrent leurs services moyennant des frais..

Selon votre pays de provenance, vous devrez peut-être souscrire une assurance pour couvrir le délai de carence qui peut aller jusqu’à 3 mois après votre inscription.

Système scolaire

Au Québec, l’école publique au primaire et au secondaire est gratuite (5 à 16 ans) pour les citoyens, les résidents permanents et temporaires. De plus, au nom de la protection de la langue française, tous les enfants d’immigrés (de toute origine) doivent intégrer une école francophone publique ou privée.

Le réseau des écoles anglophones est strictement réservé aux Québécois anglophones.

Pour les études postsecondaires, des frais sont à prévoir dans les institutions publiques et privées.

Salaire

En date du 1er mai 2023 au Québec, le salaire minimum est de 15,25 $, mais il varie d’une province à une autre. À moins d’exception, le versement de la paie se fait habituellement aux quinze jours. Celle-ci est nette d’impôts, car ils sont prélevés à la source.

Au Québec, les salariés ont droit à deux semaines de congé annuel payés après un an de service continu, et à trois semaines après trois ans de service continu. Certains employeurs offrent plus de congés que les semaines obligatoires afin d'attirer des travailleurs.

Impôts sur le revenu

Au Canada, vous devez payer de l’impôt au fédéral et à votre province de résidence. Les taux d’imposition augmentent progressivement selon l’ensemble des revenus. Au Québec, le taux combiné débute à 26,53 % pour un revenu jusqu’aux environs de 50 000 $ et peut atteindre jusqu’à 53,31 % pour un revenu de plus de 240 000 $ (chiffres arrondis).  L’existence de plusieurs crédits accordés selon sa situation familiale peut réduire le montant des impôts et même l’éliminer. La production annuelle de vos déclarations de revenus peut vous permettre d’encaisser des sommes de différents programmes sociaux si vous y êtes admissibles. Le Québec est parmi les provinces où les impôts sont les plus élevés, mais c’est celle qui offre le plus de services.

Si vous êtes un employé, des cotisations salariales et des impôts doivent être retenus à la source. Vos impôts ainsi pris à la source seront comparés aux impôts calculés dans vos déclarations de revenus, ce qui pourrait vous permettre de recevoir un remboursement d’impôt ou à l’inverse, de payer un solde d’impôt. Au Canada, les impôts sont calculés sur le revenu individuel, mais l’admissibilité à certains programmes sociaux s’effectue selon le revenu familial. En raison de l’existence de nombreuses conventions fiscales entre le Canada et d’autres pays vous éviterez la double imposition si vos revenus étrangers proviennent d’un pays ayant signé une telle convention avec le Canada.

Si vous êtes salarié, vous aurez une « retenue de salaire » automatique sur votre fiche de paie. Vos impôts ainsi pris à la source seront éventuellement ajustés, dans un sens ou l’autre, à la fin de l’année fiscale. Au Canada, les déclarations d’impôts sont individuelles et non pas par foyer fiscal. En raison d’un accord bilatéral entre les deux pays, les Français ne sont pas doublement imposés sur leurs revenus, mais ils ont une obligation de double déclaration.