Choisir vos paramètres
Choisir votre langue

Projets de Dévelop­pement inter­national Desjardins (DID)

Nous travaillons avec nos partenaires dans les pays en développement et en émergence pour rendre accessibles aux populations moins favorisées des services financiers qui répondent à leurs besoins. Nos projets contribuent à améliorer l'inclusion financière dans le monde.

Projets de DID en Afrique

Adaptation aux changements climatiques des femmes dans les aires protégées du Congo et du Tchad (ELLESadAPt)
 Bénin

Congo et Tchad

Début du projet 

Décembre 2023

Fin du projet 

Mars 2026

Partenaire de financement 

Affaires mondiales Canada, dans le cadre de l’initiative Partenariats pour le climat (P4C)

Partenaires de réalisation 

Baastel

Noé

Plusieurs organisations locales et internationales

Description du projet

Le projet ELLESadAPt vise à renforcer la capacité d’adaptation aux changements climatiques des femmes et des écosystèmes dans les aires protégées du Parc National de Conkouati-Douli au Congo et du Complexe d’Aires Protégées de Binder-Lere au Tchad, tout en générant des bénéfices de conservation de la biodiversité.

Objectifs visés

Le projet aura un impact direct sur 2 100 femmes entrepreneures, soit 600 dans la zone du Parc National de Conkouati-Douli (PNCD) au Congo et 1 500 dans la zone du Complexe d’Aires Protégées de Binder-Lere (CAPBL) au Tchad, qui auront acquis les ressources, les compétences et le soutien nécessaires pour adopter des solutions productives fondées sur la nature permettant d’accroître leur adaptation aux changements climatiques et celle de leur écosystème naturel.

Le projet aura également un impact indirect auprès :

  • des communautés localisées dans le PNCD et le CAPBL, qui bénéficieront des solutions fondées sur la nature et de l’amélioration des services écosystémiques dans les aires protégées
  • de tous partenaires participants, qui amélioreront de manière durable leur offre de service en matière de biodiversité, de gestion des ressources naturelles, de droits humains, de littératie financière, d’alphabétisation, de services d’appui à l’entrepreneuriat et de services financiers
  • des organismes publics et de leurs délégations locales et régionales œuvrant à l’encadrement du secteur de la biodiversité, du climat et de l’agriculture, qui capitaliseront sur les résultats du projet pour bonifier leurs approches sur la résilience climatique des écosystèmes côtiers et marins et d’intervention auprès des femmes

D’autre part, à travers les solutions fondées sur la nature mises en œuvre, le projet aura des retombées directes sur la résilience de la biodiversité et sur la résilience des écosystèmes de 676 405 hectares au total.

Soutenir la sécurité alimentaire et l’adaptation aux changements climatiques des femmes productrices de manioc (Bla ni agba)
 Bénin

Côte d'Ivoire

Début du projet

Mars 2024

Fin du projet 

Mars 2029

Partenaire de financement 

Affaires mondiales Canada

Partenaires de réalisation 

Plusieurs organisations locales

Description du projet

Le projet Bla ni agba appuiera les femmes de la filière manioc dans l’adoption des solutions agricoles et alimentaires adaptées au climat. Il offrira entre autres des programmes sur l’entrepreneuriat et l’éducation financière, en plus de travailler étroitement avec les institutions financières partenaires et les organisations professionnelles agricoles (OPA) locales pour améliorer leur performance, leur offre de service et leur capacité de répondre aux besoins des agroentrepreneures.

Objectifs visés

Ce projet aura des retombées positives pour les 1 500 femmes visées directement et pour tous les membres de leur communauté. Sa portée s’étendra aussi aux partenaires de réalisation que sont les institutions financières et les organisations professionnelles agricoles, qui verront leurs capacités renforcées de manière durable.

Mise en place de 2 Centres de traitement informatisé (CTI) Côte d'Ivoire et Niger

Côte d'Ivoire et Niger

Début du projet 

Mars 2021

Fin du projet 

Juin 2024

Partenaire de financement 

Banque Africaine de Dévelop­pement (BAfD)

Budget du projet 

1 488 560 $ CA

Description du projet

L’objectif du projet est de mettre sur pied 2 Centres de traitement informatisé (CTI) pour encourager l'utilisation de méthodes de paiement électronique et faciliter l'inclusion financière des populations concernées.

Nous travaillons en collaboration avec le Centre de traitement informatisé du Sénégal pour mettre sur pied des CTI inspirés du modèle que nous avons mis en place dans ce pays. Notre mandat s’effectue en 2 temps. D’abord, réaliser des études et des analyses préparatoires, puis démarrer les 2 centres au Niger et en Côte d’Ivoire. Les CTI fournissent des services informatiques et des conseils qui permettent aux institutions d'automatiser leurs opérations et de de proposer à leur clientèle de nouveaux services électroniques et mobiles.

Objectifs visés

  • Fournir des services informatiques et des conseils techniques à un coût abordable aux institutions de finance inclusive
  • Améliorer la qualité de l’information financière disponible
  • Pour les institutions financières impliquées :
    • Accroître la performance
    • Automatiser les opérations
    • Augmenter la transparence, la fiabilité et la sécurité des transactions
    • Offrir de nouveaux moyens et services de paiement aux différentes clientèles

Investissement en dette pour soutenir l’inclusion financière des populations défavorisées

Madagascar

Date d’investissement 

Juin 2023

Institution appuyée

SIPEM Banque

Valeur totale de l’investissement en dette

1 500 000 €

Description du projet

Depuis sa création en 1990, SIPEM Banque est un acteur clé du secteur de la microfinance à Madagascar. L'institution sert actuellement plus de 46 000 personnes par l'entremise de 23 agences, un centre d'affaires et 4 centres de microfinance couvrant la plupart des régions de Madagascar. Notre investissement permettra à SIPEM de joindre les populations les plus défavorisées dans un pays où l'inclusion financière demeure très limitée. Selon la Banque mondiale, seuls 29 % des ménages malgaches ont accès à des services financiers formels.

Projet d’appui à l’automatisation économique et sociale des femmes et des jeunes au Sénégal

Sénégal

Début du projet 

2022

Fin du projet 

2028

Partenaire de financement 

Affaires mondiales Canada

Description du projet

Promouvoir les droits économiques et sociaux des femmes, aider les jeunes et les femmes à accéder aux services numériques, contribuer à l’égalité des genres et à l’inclusion financière. D’une durée de 6 ans et demi, ce projet touchera 3 régions du sud du pays et 2 départements de Dakar.

Le projet renforcera le pouvoir économique de 6 000 jeunes diplômées et diplômés (60 % de femmes) et de 60 000 femmes, dont 2 000 dirigeantes d’entreprises et 58 000 femmes appartenant à des groupements villageois ou périurbains. On estime que le projet touchera indirectement 500 000 personnes.

Renforcement de la résilience climatique des productrices et producteurs de mangues dans la région des Niayes au Sénégal (Jaww Ji Mango Niayes)

Sénégal

Début du projet 

Octobre 2023

Fin du projet 

Octobre 2026

Partenaire de financement 

Gouvernement du Québec

Ministère de l'Environnement, de la Lutte contre les changements climatiques, de la Faune et des Parcs, dans le cadre du Programme de coopération climatique internationale (PCCI)

Partenaires locaux

Union des Mutuelles du Partenariat pour la Mobilisation de l’Épargne et le Crédit au Sénégal (UM-PAMECAS)

Association des Unions maraîchères de Niayes (AUMN)

Institut sénégalais de Recherches agricoles (ISRA)

Unité de Formation et de Recherche Santé et Développement durable de l’Université Alioune DIOP de Bambey (UADB)

Description du projet

Le projet propose une approche axée sur la recherche, l’analyse des besoins et l’adoption de pratiques agroécologiques et d’agroforesterie visant un développement durable de la chaîne de valeur de la mangue. Cette approche intégrée, sobre en carbone et financièrement viable, sera coordonnée par les principaux acteurs du milieu.

Le projet mettra à profit l’expérience de DID et de l’Université Laval en plus de celle de plusieurs partenaires sénégalais.

Objectifs visés

  • Utilisation accrue de solutions agroécologiques résilientes face aux changements climatiques par les productrices et producteurs de mangue
  • Intégration accrue des productrices et producteurs de mangue dans la chaîne de valeur sobre en carbone, grâce :
    • au renforcement de leur capacité de transformer et commercialiser les produits dérivés de la mangue
    • au renforcement de leur capacité de financer des pratiques de production, de transformation et de commercialisation résilientes face aux changements climatiques

Le projet bénéficiera directement à 300 productrices et producteurs de mangue sur une période de 3 ans, en plus d’avoir des retombées positives pour tous les membres de leurs ménages.

Mobilisation des énergies renouvelables par les femmes et jeunes entrepreneurs et entrepreneures pour une autonomisation économique durable au Sénégal (Renouveau FJ)

Sénégal

Début du projet 

Décembre 2023

Fin du projet 

Décembre 2026

Partenaire de financement 

Centre de recherches pour le développement international (CRDI)

Partenaires de réalisation

Pôle IDEOS de HEC Montréal

Université Cheikh Anta Diop de Dakar (UCAD)

Agence nationale pour les Énergies renouvelables (ANER)

Plusieurs autres organisations sénégalaises

Description du projet

Renouveau FJ vise à accroître la participation des femmes et des jeunes aux chaînes de valeur des énergies renouvelables dans une perspective d’accélération de la transition énergétique au Sénégal, puisque celle-ci tarde à se concrétiser en raison des nombreuses barrières qui freinent l’adoption des technologies propres. 

Le projet propose d’approfondir la connaissance de ce problème pour les femmes et les jeunes entrepreneurs et entrepreneures et d’expérimenter des solutions favorisant leur participation aux chaînes de valeur des énergies renouvelables. Basé sur une méthodologie de recherche-action s’inspirant de collaborations passées entre DID et le pôle IDÉOS de HEC Montréal dans plusieurs pays, Renouveau FJ associera des chercheurs de l’Université Cheikh Anta Diop de Dakar (UCAD) en entrepreneuriat et énergies renouvelables, et collaborera avec l’Agence nationale des énergies renouvelables et diverses institutions de microfinance au Sénégal.

D’une durée de 3 ans, le projet permettra d’approfondir les liens entre la recherche et le développement, de même qu’entre le Sénégal et le Canada.

Objectifs visés

  • Accès amélioré au financement pour les femmes et les jeunes entrepreneurs et entrepreneures dans les chaînes de valeurs des énergies renouvelables
  • Adoption accrue par les femmes et les jeunes entrepreneurs et entrepreneures de solutions d’énergies renouvelables adaptées à leurs besoins

Renforcer l’adaptation des femmes agropastorales aux changements climatiques (ELLES+)

Tchad

Début du projet 

Mars 2024

Fin du projet 

Mars 2029

Partenaire de financement 

Affaires mondiales Canada

Partenaires de réalisation

Plusieurs organisations locales et internationales

Description du projet

Ce projet sera mis en œuvre dans la province du Guéra, qui connaît le bouleversement climatique le plus rapide du pays. En utilisant une approche sensible aux conflits, aux inégalités des genres et à l’environnement, le projet renforcera la capacité des femmes à adopter des solutions agricoles et à bâtir des systèmes alimentaires mieux adaptés au climat.

ELLES+ épaulera des associations de femmes dans le renforcement de leurs capacités entrepreneuriales et de leur autonomie économique, et appuiera les institutions financières locales afin qu’elles développent et offrent des produits et services financiers mieux adaptés aux besoins des femmes et favorisant l’adoption de techniques agricoles plus résilientes face aux changements climatiques.

Le projet visera aussi à maximiser l’apport économique des femmes dans leur communauté et à accroître leur inclusion dans la sphère de l’entrepreneuriat agricole.  

Objectifs visés

  • Le projet aura un impact direct sur 1 500 femmes entrepreneures, dont 30 % sont âgées de moins de 35 ans, en mettant un accent particulier sur les veuves et cheffes de famille, deux catégories parmi les plus vulnérables.
  • Il aura aussi des retombées positives sur l’autonomisation économique, la résilience, la sécurité alimentaire et la réduction de la pauvreté de tous les ménages des communautés ciblées.

Investis­sement en capital pour soutenir le finan­cement des MPME 

Tunisie

Dates d’investissement

Décembre 2014

Institution appuyée

Centre financier aux entrepreneurs de Tunisie

Valeur totale de l’investissement en capital

2 500 000 $ CA

Description du projet

En activité depuis 2015, le Centre financier aux entrepreneurs (CFE) de Tunisie est une institution de microfinance dédiée au financement des MPME du pays, dans les villes et les environs. Nous avons mis en place cette institution à titre de promoteur, d’investisseur et d’opérateur. En décembre 2019, la direction générale du CFE a été officiellement transférée localement.

Le CFE Tunisie devenait ainsi le 5e et dernier centre dont nous avons transféré avec succès la gestion.

Le CFE Tunisie dispose d’un processus d’évaluation des risques sociaux et environnementaux associés aux activités qu’il finance, ainsi que d’un programme d’accompagnement des entrepreneurs et entrepreneures. En 2019, le CFE a également adopté une stratégie officielle en matière d’égalité des genres. L’institution compte 13 points de service et plus de 6 700 clients et clientes.

Investis­sement en capital pour soutenir le finan­cement des MPME Zambie

Zambie

Date d’investissement

Janvier 2008

Institution appuyée

Entrepreneurs Financial Centre Zambia

Valeur totale de l’investissement en capital

2 400 000 $ CA

Description du projet

En activité depuis 2009, Entrepreneurs Financial Centre (EFC) Zambia est une institution de microfinance née de la transformation de Pulse Financial Services Limited (PFSL). Notre investissement aide cette institution à améliorer l’accès au financement pour les MPME de Zambie, dans les villes et les environs. Nous avons mis en place EFC Zambia à titre de promoteur, d’investisseur et d’opérateur. En 2016, après 7 ans d’opération par DID, EFC Zambia a transféré les responsabilités de gestion à une équipe locale et opère de façon autonome depuis. L’institution dessert près de 3 000 entreprises et emploie 200 personnes, dont plus de 54 % de femmes. 

Projets de DID en Amérique

FEMPRESA FEMPRESA Bolivie

Bolivie

Début du projet

Août 2022

Fin du projet

Août 2027

Partenaire de financement 

Affaires mondiales Canada

Budget du projet

4 791 495 $ CAD

Partenaires locaux

  • Hábitat para la humanidad en Bolivie
  • Fondation Innovación en Empresariado Social (IES)
  • Instituto de Formación Femenina Integral (IFFI)

Description du projet

Le projet vise à favoriser le développement de l’entrepreneuriat féminin, notamment à travers l’accès des femmes aux services d’accompagnement aux entrepreneures, afin de renforcer leurs capacités managériales, financières et numériques (demande), et leur accès à des services financiers et des services numériques adaptés à leurs besoins (offre). Le projet atténuerait plus particulièrement les inégalités de genre vécues par les femmes entrepreneures en zones urbaines et périurbaines des régions de La Paz et Cochabamba.

Résultats escomptés 

Le projet va bénéficier directement à 1 500 MPME dirigées par des femmes et il contribuera à créer, préserver et/ou améliorer 7 500 emplois qui en dépendent. Il bénéficiera également aux familles des gestionnaires et du personnel.

Résultats intermédiaires anticipés

  • Le renforcement des performances managériales, financières et numériques des femmes entrepreneures
    Pour contribuer à cet impact, il est attendu que le projet induit les changements suivants :
    • capacité accrue des femmes à développer leur entreprise
    • capacité accrue des femmes à prendre des décisions financières éclairées
    • sensibilisation accrue des femmes entrepreneurs et leurs familles sur les enjeux liés au genre
  • L’accès accru des femmes entrepreneures à des produits et services financiers et numériques adaptés à leurs besoins
    Pour contribuer à cet impact, il est attendu que le projet induit les changements suivants :
    • capacité accrue des IFP à offrir des produits et services adaptés et sensibles au genre et à l’environnement
    • capacité accrue des IFP à intégrer une offre de services numériques (SN) destinée aux femmes entrepreneures

Accroître le pouvoir écono­mique et social des femmes et des jeunes en milieu rural (PROFEM) Colombie

Colombie

Avec ce projet, DID soutient l'inclusion financière et le renforcement des capacités des femmes et des jeunes vivant dans les zones rurales pour les aider à atteindre leur plein potentiel.

Début du projet

Mars 2020

Fin du projet

Mars 2024

Partenaire de financement

Affaires mondiales Canada

Budget du projet

4 897 236 $ CA

Description du projet

Cette initiative vise à donner aux femmes et aux jeunes ruraux l’occasion de bâtir leur historique de crédit, d’acquérir une éducation financière solide et de gagner en confiance pour réaliser leurs ambitions personnelles et leurs projets d’affaires.

Grâce à ce projet, nous avons accès à un programme d’éducation financière que je trouve excellent parce que l’information qu’il présente est diversifiée et facile à comprendre. On nous y apprend aussi que nous ne sommes pas seules, que d'autres personnes sont là pour nous soutenir dans les moments difficiles. Le programme nous aide à renforcer nos capacités en tirant parti des forces que possède chacune d'entre nous.

Yully Milena Arias

Productrice de petits fruits et utilisatrice de la plateforme d'éducation financière virtuelle du projet PROFEM

Résultats au 31 décembre 2022

  • 13 304 femmes et jeunes personnes formées en éducation financière
  • 9 institutions financières mieux outillées pour répondre aux besoins des femmes et jeunes personnes rurales
  • 13 partenaires de financement publics et privés

Investis­sement en capital pour soutenir le finan­cement des MPME Colombie

Colombie

Début du projet

Juillet 2019

Institution appuyée

Crezcamos S.A.

Valeur totale de l’investissement en capital

3 200 000 $ CA

Description du projet

En activité depuis 2008, Crezcamos est une institution de microfinance colombienne offrant des services financiers adaptés aux besoins des entrepreneurs, des entrepreneures et de leurs familles, principalement dans le secteur rural. Elle propose des solutions d’épargne et de crédit dans les secteurs de l'agriculture, du commerce, des services, de la production et du logement. Elle offre aussi un éventail de solutions de prévoyance, dont différents types de produits d’assurance. L’institution compte environ 1 700 employés et employées et une clientèle de plus de 97 500 personnes.

Investis­sement en dette pour soutenir l’accès au crédit et à des services d’éducation financière et de santé pour les femmes entrepre­neures Équateur

Équateur

Date d’investissement

Mai 2012

Institution appuyée

Fundación ESPOIR

Valeur totale de l’investissement en dette

1 500 000 $ CA

Description du projet

Fundación para el desarollo integral ESPOIR est une fondation basée à Quito, en Équateur. Notre investissement l’aide à réaliser sa mission, qui est de contribuer au développement économique et social et à la santé des femmes microentrepreneures du pays. ESPOIR offre des produits de crédit et des services d'éducation financière et de santé. Sa clientèle de plus de 550 000 personnes est composée à 68 % de femmes.

Investissement en dette pour soutenir l'accès à l'épargne et au crédit 

Équateur

Date d’investissement

Octobre 2022

Institution appuyée

COAC 4 de Octubre

Valeur totale de l’investissement en dette

1 500 000 $ US

Description du projet

COAC 4 de Octubre est une coopérative d'épargne et de crédit qui offre des services financiers à ses membres en Équateur. Elle propose des produits d'épargne, de crédit et à terme fixe, ainsi que des services de guichet automatique, de guichets mobiles et de cartes de débit.

Investissement en dette pour soutenir le financement des MPME
 Équateur

Équateur

Date d’investissement

Novembre 2022

Institution appuyée

FACES Microfinanzas

Valeur totale de l’investissement en dette

2 000 000 $ US

Description du projet

Faces Microfinanzas est une fondation qui offre de petits prêts et une assistance technique aux secteurs vulnérables de la population en Équateur. Sa mission est de contribuer au développement social et économique des personnes qui ont une activité productive et qui souhaitent renforcer leur microentreprise.

Investissement en dette pour soutenir le financement des MPME
 Équateur

Équateur

Date d’investissement

Mai 2023

Institution appuyée

COAC Maquita Cushunchic

Valeur totale de l’investissement en dette

2 000 000 $ US

Description du projet

Fondée fin 1997 par un groupe de femmes, Maquita compte aujourd'hui plus de 11 000 membres en activité, et 6 000 emprunteurs et emprunteuses. L'institution exploite des succursales dans 2 provinces de l'Équateur, a atteint la stabilité post-pandémique et a repris le chemin de la croissance, avec des indicateurs et une qualité de portefeuille en hausse. Avec un encours moyen de prêt de 7 381 $, Maquita cible principalement les microentreprises et les petites entreprises.

Investissement en dette pour soutenir le financement des MPME
 Équateur

Guatemala

Date d’investissement

Avril 2023

Institution appuyée

ADIGUA

Valeur totale de l’investissement en dette

1 000 000 $ US

Description du projet

L'Association pour le développement intégral du Guatemala (ADIGUA) est une ONG à but non lucratif fondée en 2003. Avec un encours moyen de 2 373 $ US, cette institution cible principalement le segment inférieur du secteur des microentreprises et des petites entreprises. Disposant d'un réseau de 7 agences dans 5 provinces du centre du pays, l'institution sert 3 778 personnes, dont plus de 45 % sont des femmes.

Projet d’adap­tation climatique de valorisation écono­mique des filières agricoles (AVETI) Haïti

Haïti

Début du projet

Mars 2019

Fin du projet

Février 2024

Partenaire de financement

Affaires mondiales Canada

Partenaires de réalisation

  • Organisations membres de l’Alliance agricole inter­nationale :
  • Centre d’étude et de coopération inter­nationale (CECI)
  • SOCODEVI
  • Union des producteurs agricoles – Dévelop­pement international (UPA-DI)

Description du projet

Le projet AVETI vise à augmenter de manière durable la valeur du cacao, de l’igname et d’autres cultures principalement contrôlées par des femmes pour garantir leur autonomie financière et la sécurité alimentaire de leurs familles. Il a aussi pour objectif de développer des pratiques innovantes pour que ces cultures soient moins déstabilisées par les changements climatiques.

Notre rôle est d’améliorer l’accès au financement pour les personnes impliquées dans les filières agricoles touchées par le projet, un aspect incontournable du développement durable. Nous conseillons et accompagnons les institutions financières dans la mise en place de services financiers destinés particulièrement aux femmes et aux jeunes.

Grâce au projet, j’ai bénéficié de formations agricoles et j’ai pu devenir membre d’une association villageoise d’épargne et de crédit, ce qui m’a aidée à épargner et à accéder au crédit. Le prêt que j’ai reçu m’a permis de renforcer ma petite entreprise, de devenir autonome et de prendre soin de mes enfants.

Marie Anglesanne Oscar

Participante au projet AVETI

Objectifs visés

  • Augmentation de la valeur commerciale du cacao, de l’igname et d’autres cultures associées
  • Adoption de pratiques agricoles innovantes pour mieux faire face aux changements climatiques
  • Hausse des prêts adaptés aux besoins des producteurs et productrices agricoles
  • Amélioration globale des conditions de vie de la population rurale du département de la Grand’Anse

Résultats au 31 décembre 2022

  • 3 500 productrices et producteurs de cacao et d’igname bénéficient directement du projet
  • 17 500 personnes en bénéficient indirectement
  • 5 institutions financières participantes et 63 associations villageoises d’épargne et de crédit mises sur pied

Relance des MPME haïtiennes
 Haïti

Haïti

Début du projet

Mars 2022

Fin du projet

Mars 2027

Partenaire de financement

Affaires mondiales Canada

Autres partenaires

  • Ministère du Commerce et de l’Industrie d’Haïti
  • Pôle IDEOS de HEC Montréal
  • Plusieurs autres organisations locales

Description du projet

En Haïti, l’incertitude politique et le climat social instable nuisent considérablement au développement des microentreprises, des petites et moyennes entreprises (MPME), tout particulièrement celles qu’opèrent les femmes.

Notre projet Relance a comme objectif d’appuyer les organisations haïtiennes dans leurs efforts de relance économique, notamment par la mise en œuvre d’initiatives soutenant la résilience et le développement des MPME. Celles-ci en retour pourront contribuer à la sécurité économique, à l'apaisement social et à la réduction de la pauvreté en Haïti.

Objectifs visés

  • Une utilisation accrue des programmes et fonds gouvernementaux et privés destinés au développement et au financement des MPME, une composante essentielle du tissu entrepreneurial haïtien
  • Un programme structuré d’accompagnement des entrepreneurs et entrepreneures qui les aidera à faire face aux chocs et à renforcer leur entreprise afin de maintenir les emplois et de demeurer dans le marché de façon plus durable
  • La création d’une chaire de recherche sur l’innovation entrepreneuriale et d’un programme d’accélération qui encouragera les entrepreneurs et entrepreneures d’Haïti à innover pour assurer le développement de leur entreprise

Investissement en dette pour soutenir le financement des MPME Nicaragua

Nicaragua

Date d’investissement

Août 2022

Institution appuyée

Fundeser

Valeur totale de l’investissement en dette

1 000 000 $ US

Description du projet

Financiera Fundeser est une institution financière inclusive basée à Managua, au Nicaragua. Son offre de solutions financières contribue à augmenter le niveau de revenu des microentrepreneurs et des petits entrepreneurs, en particulier ceux qui vivent dans les zones rurales et qui constituent les piliers du développement économique nicaraguayen.

L'investissement en dette pour soutenir les femmes entrepreneures à la base de la pyramide Nicaragua

Nicaragua

Date d’investissement

Juin 2023

Institution appuyée

Pro Mujer Nicaragua

Valeur totale de l’investissement en dette

2 000 000 $ US

Description du projet

Fondée en 1996, Pro Mujer Nicaragua offre à ses 42 500 clients et clientes des prêts collectifs assortis de garanties conjointes, ainsi que des services non financiers pour promouvoir la santé, l'éducation et l'autonomisation des femmes. Elle dispose d'un réseau de 8 succursales à travers le pays et d'un portefeuille de près de 25 millions de dollars.  

Investis­sement en capital pour soutenir le finan­cement des MPME  Panama

Panama

Date d’investissement

Décembre 2009

Institution appuyée

Centro Financiero Empresarial

Valeur totale de l’investissement en capital

2 700 000 $ CA

Description du projet

Mis en place par DID en 2009, le Centro Financiero Empresarial est une institution de microfinance dédiée au financement des MPME dans les centres urbains et les zones périphériques au Panama. En 2018, la gestion de ce centre financier pour entreprises a été transférée avec succès à une équipe locale. Centro Financiero Empresarial sert près de 4 500 entreprises et emploie quelque 190 personnes, dont plus de 53 % sont des femmes.

Projets de DID en Asie

Investissement en dette pour soutenir le financement des MPME agricoles
 Équateur

Géorgie

Date d’investissement

Juillet 2023

Institution appuyée

Lazika Capital

Valeur totale de l’investissement en dette

1 500 000 $ US

Description du projet

Lazika Capital se démarque en visant exclusivement des régions éloignées des centres urbains. Elle fait ainsi toute la différence pour les agriculteurs et agricultrices de subsistance et pour les petites exploitations familiales. Lazika offre une large gamme de services financiers (crédit, transfert de fonds, services de paiement) adaptés aux besoins des agriculteurs, agricultrices, microentrepreneurs et microentrepreneures. Elle s’assure de joindre adéquatement les femmes, qui composent 52 % de la clientèle.

Investis­sement en capital pour soutenir l’accès au crédit Tadjikistan

Tadjikistan

Date d’investissement

Novembre 2014

Institution appuyée

Humo

Valeur totale de l’investis­sement en capital

800 000 $ CA

Description du projet

Organisation socialement responsable et bien implantée dans sa communauté, Humo a vu le jour en juin 2008 dans le cadre d’un programme de microcrédit visant à fournir des services financiers abordables aux populations vulnérables et à faible revenu du Tadjikistan.

Avec des partenaires comme la Banque asiatique de développement (BAD), la Banque mondiale et la Banque européenne pour la reconstruction et le développement (BERD), Humo participe à divers projets qui visent l’adaptation aux changements climatiques et la commercia­lisation durable de l'agriculture. Elle est reconnue par ses partenaires pour sa précieuse contribution à l'investissement du secteur privé au Tadjikistan et sa sensibilité aux questions de genre et aux enjeux de résilience climatique.

Humo est la 3e institution de microfinance en importance au Tadjikistan et offre des prêts à plus de 64 450 clients et clientes, dont 41 % sont des femmes.

Appui au renfor­cement des activités de la Banque coopérative du Vietnam (Co-opBank) et du réseau de People's Credit Funds (PCF)

Vietnam

Début du projet

Mars 2016

Fin du projet

Mars 2024

Partenaire de financement

Affaires mondiales Canada

Retombées

2 millions de personnes touchées sur l’ensemble du réseau des People’s Credit Funds (PCF)

Description du projet

Ce projet vise à améliorer l'intégration et la performance de la Banque coopérative du Vietnam (Co-opBank) et de son réseau People's Credit Funds (PCF) pour fournir une gamme de produits et services financiers à la clientèle rurale. L'objectif est d'obtenir une banque coopérative plus intégrée et performante qui offre des services diversifiés aux populations dans les zones rurales et agricoles.

Ma famille a contracté un prêt à la caisse pour développer une plantation fruitière, l’élevage et l’aquaculture. Après quelques années, le modèle a généré un revenu stable et notre vie s'est améliorée. À mon avis, la caisse est une source de financement efficace et appropriée pour des familles en milieu rural afin de développer l’économie locale.

Ta Van Tri

Membre de la caisse de Quat Dong à Hanoï

Résultats au 31 décembre 2022

  • 1 188 caisses appuyées à travers le pays
  • 1 653 000 membres (45 % de femmes)
  • Un appui qui touche tout le pays et qui a changé la vie de millions de Vietnamiens et Vietnamiennes