Tunisie : cap sur l’accompagnement des entrepreneures

Tunisie : cap sur l'accompagnement des entrepreneures

07 juin 2021

Soucieux de développer de nouvelles approches qui permettent de mieux répondre aux besoins des femmes entrepreneures, le Centre financier aux entrepreneurs (CFE) de Tunisie a lancé le 15 juin une formation sur le leadership féminin qui visera à accroître leur capacité d'innovation des et leur résilience dans le contexte de la crise de la COVID. Cette formation est en lien direct avec la stratégie d'égalité des genres adoptée en 2019 par le CFE, qui a par ailleurs déjà donné lieu à un programme de mentorat.

En janvier 2021, le CFE mettait également en place la fondation DAAM (Développement, Accompagnement, Appui aux Micro-entrepreneurs) pour mieux couvrir leurs besoins d'accompagnement, et tout particulièrement celui des femmes. DID accompagne cette fondation dans l'élaboration d'une stratégie inclusive quant à la promotion de services adaptés aux besoins précis de la clientèle du CFE.

Mieux comprendre les besoins des femmes entrepreneures

Pour structurer des parcours d'accompagnement qui soient adaptés aux besoins spécifiques des femmes, une vaste enquête a été réalisée auprès de 332 entrepreneures et entrepreneurs, à laquelle s'ajoutée une étude qualitative en profondeur auprès de 25 autres participants (dont 50 % de femmes).

Les résultats de cette recherche menée en collaboration avec IHEC Carthage ont permis de dresser une cartographie dégageant 3 profils types d'entrepreneurs et entrepreneures et d'identifier les barrières et caractéristiques associées à chacun. L'étude a en outre permis de mettre en évidence les caractéristiques et besoins spécifiques aux femmes. Par exemple, celles-ci abordent la croissance de manière différente, elles ont davantage tendance à travailler en solo, et elles sont plus polyvalentes et résistantes au stress.

Cet effort de segmentation permettra au CFE de mieux cibler les programmes d'accompagnement offerts pour stimuler efficacement la croissance et le succès de leurs entreprises. Ces programmes prendront aussi en compte les défis associés à la crise sanitaire, citée comme un frein à la croissance par 79 % des entrepreneurs et entrepreneures.

Les programmes d'accompagnement élaborés à partir de cette analyse seront expérimentés et évalués au cours des prochains mois avant d'être déployés par la fondation DAAM. Une solution numérique de chatbot permettra de stimuler les interactions avec les entrepreneurs et entrepreneures sur les réseaux sociaux, et d'introduire des outils de sensibilisation et d'apprentissage en mode ludique.