Choisir vos paramètres
Choisir votre langue
Comptes

7 conseils pour planifier le décaissement à la retraite

3 octobre 2022

Pour avoir une retraite à la hauteur de vos attentes, il ne vous suffit pas d’accumuler l’épargne et de faire fructifier vos placements. Ce que vous ne savez peut-être pas encore, c’est qu’il est tout aussi important de prévoir à l’avance de quelle façon vous retirerez les fonds de votre épargne-retraite.

Le défi consiste à garder le plus d’argent possible dans vos poches, et donc à ne verser que le nécessaire aux gouvernements sous forme d’impôt. En effet, l’efficacité fiscale se retrouve au cœur de ce qu’on appelle le plan de décaissement, même s’il y a d’autres aspects à considérer.

Le plan de décaissement : qu’est-ce que c’est?

Globalement, le plan de décaissement vous permet de déterminer les retraits qui seront effectués de vos différents placements. Il doit prendre en compte le nombre d’années que vous pensez passer à la retraite, de même que l’épargne disponible et vos besoins afin de vous assurer d’éviter de survivre à vos économies.

Découvrez 7 conseils qui vous aideront à établir votre plan de décaissement et à profiter au maximum des sommes que vous avez mises de côté pour votre retraite.

1. Minimisez les effets de vos retraits sur votre impôt à payer et votre revenu

Il est important de prévoir les retraits de votre épargne-placement dans le temps en tenant compte de l’âge auquel vous commencerez à les toucher, de vos autres sources de revenus à la retraite, de votre taux d’imposition et de l’impact fiscal propre à chaque type de placement.

Votre plan de décaissement vous permettra, entre autres, de répartir les retraits entre vos placements enregistrés et ceux qui ne le sont pas, en considérant les conséquences sur votre facture d’impôt. Par exemple, vous devrez tenir compte du fait que :

  • tout retrait d’un REER ou d’un autre compte à imposition différée, tel un régime volontaire d’épargne-retraite (RVER), un fonds de revenu viager (FRV) ou un fonds enregistré de revenu de retraite (FERR). est imposable;
  • les revenus (dividendes, intérêts ou gain en capital) ou le produit de la vente de titres boursiers dans des véhicules de placement non enregistrés sont imposés différemment.

Vous devez aussi savoir que tous les retraits imposables s’ajoutent à vos revenus et pourraient avoir un impact sur votre admissibilité à certains crédits ou programmes sociaux basés sur le revenu (crédit pour la TPS/TVQ, supplément de revenu garanti et pension de la sécurité de la vieillesse).

Une stratégie personnalisée bien planifiée vous permettra de déterminer l’ordre de décaissement le mieux adapté à votre situation en tenant compte de toutes vos sources de revenus.

2. Planifiez toutes vos dépenses importantes

Vous songez à rénover votre maison, à changer de véhicule ou à partir vivre pendant quelques mois en Floride? De telles dépenses importantes doivent absolument être intégrées à votre plan de décaissement de façon à éviter des retraits considérables qui pourraient entraîner une facture fiscale ainsi que des répercussions sur vos placements ou votre plan de retraite à long terme.

Inflation

L’augmentation du coût de la vie est malheureusement inévitable et doit être reflétée dans votre plan de décaissement. Afin de maintenir votre niveau de vie, vous devrez sans doute prévoir une augmentation des retraits au fil des ans. Référez-vous à un conseiller si vous avez besoin d’aide pour comprendre l’impact de l’inflation sur votre plan de décaissement. Il pourra vous guider vers d’autres professionnels, comme des fiscalistes, au besoin.

3. Donnez-vous de la latitude pour faire face aux imprévus

Comme la vie est remplie d’imprévus, il est préférable que votre plan de décaissement tienne compte du risque que des dépenses non planifiées surviennent. Dans cette optique, vous devez garder une certaine marge de manœuvre ou même songer à vous doter d’un fonds d’urgence.

Volatilité des marchés

Vous devez également faire attention de ne pas sous-estimer l’évaluation de vos dépenses ni être trop optimiste du côté de vos revenus de placement. Vous devez garder en tête que la performance des marchés, particulièrement au moment du retrait, influence la valeur du portefeuille et le montant des retraits futurs.

4. Continuez à faire fructifier votre capital retraite

Ce n’est pas parce que votre plan de décaissement est prêt ou que vous avez commencé à retirer des sommes de vos placements de retraite que vous devez arrêter d’investir. Au contraire, il est possible de générer du rendement, et ce, même à la retraite.

En mettant à jour votre profil d’investisseur, vous aurez l’assurance que vos placements sont toujours adaptés à votre situation et qu’ils répondent à vos besoins.

5. Évaluez la facture fiscale de votre succession au décès

Au moment de votre décès, la loi prévoit que tous vos actifs seront réputés avoir été vendus à leur juste valeur marchande. Votre succession devra donc, le cas échéant, payer de l’impôt sur les sommes détenues dans des placements à imposition différée (FERR, FRV) et sur les gains réalisés à la vente d’autres actifs.

Voilà pourquoi il est important de songer maintenant à qui vous léguerez vos actifs, de manière à mettre en place des stratégies pour réduire ou reporter l’impôt payable à votre décès afin de les intégrer à votre plan de décaissement.

6. Révisez votre plan de décaissement et adaptez-le au besoin

Le respect de votre plan de décaissement est essentiel à son efficacité, mais il est tout aussi important de le réviser périodiquement. En cas d’imprévus, d’un changement de situation ou de turbulence des marchés, vous pourrez ainsi ajuster le montant à retirer ou revoir votre stratégie afin de réussir à maintenir la période de décaissement prévue. De cette façon, vous arriverez à planifier vos projets de retraite et pourrez tenter de faire durer votre capital retraite le plus longtemps possible.

En établissant le plan de décaissement de votre portefeuille, vous devrez également prévoir un certain niveau de flexibilité qui vous permettra d’ajuster les retraits. En effet, la retraite comporte plusieurs étapes, certaines plus actives, d’autres moins, et les dépenses suivent en conséquence!

7. Faites appel à votre conseiller

Votre conseiller est votre meilleur allié pour vous aider à préparer votre plan de décaissement personnalisé, à le mettre en place et à le réviser.