Choisir la province (Canada) ou l'État (États-Unis), et la langue.

Services en ligne – AccèsD, AccèsD Affaires, courtage en ligne, courtage de plein exercice.

Se connecter aux services en ligne de Desjardins.
 

Vous êtes ici : Accueil > Coopmoi > Mon entreprise > Toutes les fiches-conseils > Planifiez pour réussir

Votre navigateur est configuré pour refuser les fichiers témoins (cookies). Certaines parties du site pourraient ne pas fonctionner correctement ou ne pas être disponibles. Certaines informations présentées pourraient aussi s'adresser à d'autres utilisateurs que vous.
Voir la procédure pour activer les cookies

La version de votre fureteur n'est pas supportée par le site. Certaines parties du site pourraient ne pas fonctionner correctement ou ne pas être disponibles.
Voir la procédure pour mettre votre fureteur à jour

Le navigateur Microsoft Edge provoque des problèmes dans AccèsD. Pour corriger la situation, veuillez installer la plus récente mise à jour de Windows.

Planifiez pour réussir

En agriculture, la gestion technique ne suffit plus, il faut désormais pratiquer une gestion globale et évaluer les risques comme le ferait n'importe quelle entreprise. Viser la rentabilité, ne pas sous-estimer les risques, prendre les moyens pour solidifier la situation financière de son entreprise, faire face aux crises éventuelles, etc. La planification stratégique, c'est tout ça et un peu plus.

La planification augmente de façon significative les chances de succès de votre entreprise agricole. C'est un fait. Son efficacité découle de la cohérence des décisions et d'un niveau élevé de motivation. Le chemin de la gestion stratégique demande de la constance, de la discipline et du contrôle.

Pourquoi?

Dans un monde où l'incertitude plane et où l'environnement, l'économie et les cours des marchés sont au cœur de l'actualité, il est pertinent pour une entreprise agricole de se concentrer sur l'essentiel : savoir où elle veut agir, ce qu'elle veut devenir, ce qu'elle veut éviter, etc.

Quand?

Les employés quittent l'entreprise, la relève est prête (ou absente), la motivation personnelle diminue, l'entreprise va bien, mais son avenir n'est pas rose, etc. Voilà autant de situations qui sont propices à s'arrêter et à réfléchir sur l'avenir de son entreprise.

Avec qui?

Former une équipe est indispensable au succès de la démarche. Tous ceux qui sont touchés par le plan devraient y participer. C'est la meilleure façon de le rendre compréhensible pour tous et surtout réalisable. Contribuer à la création d'un plan stratégique augmente en effet la mobilisation et l'intérêt pour sa réussite. Le groupe devrait compter un membre pour représenter tous les intérêts de l'entreprise (direction, famille, finances, employés, fournisseurs, clients, partenaires, etc.).

Comment?

C'est au groupe de déterminer le calendrier de travail. Réservez des périodes assez longues pour avoir de bons échanges (d'une demi-journée à 2 jours, selon l'entreprise) et échelonnez les réunions sur plusieurs mois pour laisser du temps de réflexion ou du temps pour s'informer entre les rencontres. Dès la première rencontre, l'équipe de planification doit avoir une image claire du profil qu'aura votre entreprise dans 5, 10 ou 20 ans. Tous les intervenants n'ont pas besoin d'être présents à toutes les étapes de la réflexion.

Les 4 arrêts obligatoires de la planification stratégique

Les entreprises agricoles sont souvent des entreprises familiales. Cette particularité est essentielle quand vient le temps de faire une planification stratégique. Contrairement à ce qui se passe dans les entreprises non agricoles, la majorité du travail est fait par des personnes qui sont à la fois propriétaires et gestionnaires. La vie personnelle, familiale, managériale et entrepreneuriale forme un grand tout.

1. Se connaître

Préparez-vous à dresser la liste de ce qui est important pour vous et des erreurs que vous ne voulez plus répéter. Indiquez :

  • vos expériences positives (avoir un employé, avoir du temps libre)
  • vos pires moments (surendettement, vivre avec un employé, conflit avec la famille)
  • vos valeurs personnelles (considération, autonomie, sécurité, travail)
  • vos objectifs personnels (préparer une retraite confortable, rénover un bâtiment, prendre des vacances à l'étranger, suivre une formation)
  • etc.

2. Orienter son entreprise

Que sera votre entreprise dans 5, 10 ou 20 ans? Prévoyez quelques discussions concernant la vision et la mission de votre entreprise.

Vision

Quelle est votre entreprise rêvée? Ce portrait clarifié de l'avenir servira de guide pour prendre des décisions. Tous les partenaires n'ont pas besoin d'avoir la même vision et elle peut évoluer dans le temps. Il est surtout essentiel qu'elle soit claire pour tous et cohérente pour l'évolution de l'entreprise.

Exemples :

  • Une ferme technologique où il reste du temps pour la famille.
  • Une entreprise rentable avec peu d'endettement.
  • Une entreprise de 60 animaux pur sang qui gagnent des prix.

Mission

Ici, il doit y avoir consensus entre les partenaires. La mission, c'est le rôle de l'entreprise par rapport à la société. Tous doivent être d'accord pour retenir une mission cohérente, précise et complète.

  • Un exemple incomplet : Élever des moutons.
  • Un exemple complet : Élever des moutons biologiques pour le marché local de Bellechasse.

3. Analyser la situation générale

L'heure est au portrait réaliste. Posez-vous les bonnes questions, soyez honnête avec vous-même et vous trouverez la voie du développement stratégique.

Économie : Comment se porte l'économie? Qui sont vos concurrents? D'où viennent-ils?

Société : Quelles sont les tendances? Comment faire face aux exigences?

Secteur : Comment se porte votre secteur d'activité? Quelles sont les dernières percées? Quelles sont les nouvelles réalités? Qu'est-ce qui s'en vient?

Entreprise : L'entreprise est-elle efficace? Comment se porte-elle financièrement? Quelles sont ses forces et ses faiblesses? Quelle est sa situation technique, humaine et économique?

À cette étape, de bons conseillers et un bon système de gestion (comptabilité, registres) seront indispensables.

4. Définir ses objectifs

Des objectifs clairement définis aident à :

  • prendre de bonnes décisions au quotidien
  • se motiver
  • s'orienter quant aux petits ou grands problèmes temporaires
  • mobiliser les équipes ou la famille
  • obtenir de meilleurs résultats économiques.

Qu'est-ce qu'un bon objectif? C'est un résultat souhaité par rapport à une insatisfaction présente. Il est lié aux aspirations profondes des personnes.

Les objectifs sont :

  • chiffrés et planifiés dans le temps
  • en constante évolution (ce sont des points de repère)
  • cohérents avec les personnes, l'entreprise et l'environnement
  • limités à 2 ou 3
  • rarement cohérents entre eux, sans être contradictoires
  • l'objet d'un consensus de toute l'équipe.

Trouver le meilleur moyen d'atteindre vos objectifs

Les moyens, ce sont les projets. Pour chaque objectif, trouvez 2 ou 3 projets. C'est le moment d'être créatif, l'imagination est une qualité importante en gestion.

Il ne faut pas confondre objectif et moyen. L'objectif est la destination, alors que les moyens sont la manière de s'y rendre. Avoir plus de temps est un objectif, augmenter le nombre de têtes pour se permettre un employé est un moyen d'atteindre son objectif.

Une fois les projets déterminés, le dernier sprint du plan sera d'analyser les projets pour arriver à choisir les meilleurs pour soi et pour l'entreprise. Pour chaque projet, il faudra analyser :

  • les occasions et les menaces de l'environnement
  • la situation du marché
  • les forces et les faiblesses de l'entreprise
  • les ressources nécessaires
  • la faisabilité dans le temps
  • la faisabilité économique.

Quand les choix sont arrêtés, le plan se met en branle. Le projet démarre. Il ne reste plus qu'à suivre de près l'évolution des projets et à se montrer vigilant et souple pour apporter les modifications nécessaires au fur et à mesure qu'ils se réalisent.

Pour garder le cap et la motivation des troupes, prévoyez rencontrer l'équipe de planification 1 ou 2 fois par année.

Barre d'outils