Ensemble, on assure un environnement sécuritaire aux plus démunis

Ensemble, on assure un environnement sécuritaire aux plus démunis (2 min 10 s)

Ajoutée le 22 septembre 2015

Résumé de la vidéo

La directrice de la Maison du Père, France Desjardins, explique de quelle façon le service d’encaissement de chèques, que la caisse du Quartier-Latin de Montréal permet de tenir dans les murs de l’organisme, s’inscrit dans un programme plus large de réinsertion sociale.

  

Voir toutes les vidéos

Ensemble, on assure un environnement sécuritaire aux plus démunis (2 min 10 s)

Ajoutée le 22 septembre 2015 | Mouvement Desjardins

Note : Les informations placées entre crochets décrivent le contenu visuel et audio de la vidéo autre que le dialogue ou la narration.

[Texte à l'écran : Ensemble, on assure un environnement sécuritaire aux plus démunis.]

[Musique d'ambiance]

[Texte à l'écran : France Desjardins, directrice de La Maison du Père et de sa Fondation.]

[Assise dans une pièce lumineuse de La Maison du Père, France Desjardins s'adresse à la caméra. Pendant qu'elle parle, des vues intérieures et extérieures de La Maison du Père se succèdent : salle de réunion, cafétéria avec menu affiché, comptoirs libre-service avec évier, machines à café et micro-ondes, façade de l'édifice avec piétons et cyclistes qui circulent, fenêtres et pignons, chambre avec lits superposés et armoire à vêtements.]

France Desjardins : Je suis directrice de La Maison du Père et de sa Fondation. Alors, ce que ça veut dire, c'est recevoir ici en tout temps près de 350 personnes dans des programmes d'hébergement d'urgence, mais il y a beaucoup d'espace aussi pour les programmes de réinsertion sociale. Et on a un volet Résidence à très long terme. Il était important pour nous de rénover notre volet Réinsertion sociale. Donc, on parle d'une quarantaine de chambres qui étaient dans un état assez lamentable, vieillot, dépassé. Alors, nous avons fait une campagne majeure à laquelle Desjardins a participé de façon importante. Ça nous a permis de créer un environnement qui favoriserait le rétablissement de la personne dans la société.

[Texte à l'écran : Marcel, ex-itinérant et bénévole.]

[Pendant que Marcel parle, des vues de Marcel dans la rue, Marcel adossé contre une armoire dans une chambre avec lits superposés, Marcel de dos marchant dans un couloir se succèdent.]

Marcel : Il m'est arrivé de quoi dans la vie où, [en raison d'une] mauvaise décision comme on pourrait dire, je me suis retrouvé ici un soir. Ce sont des lits à 2 étages, et j'ai installé le mien au deuxième. C'était plaisant de grimper dedans, ça me rappelait mes jeunes années. Ça fait longtemps…

[Retour à France Desjardins devant la caméra. Pendant qu'elle parle, la vue d'une pile de coupons de dépôt avec le logo « Desjardins – Solutions en ligne » au verso, puis de l'arrière d'un comptoir où une employée de Desjardins sert un usager de la Maison du Père se succèdent.]

France Desjardins : Quand nous avons commencé à avoir des discussions avec la Caisse populaire du Quartier-Latin, il se trouvait que notre clientèle s'y retrouvait en grand nombre au 1er du mois, puisque c'est le jour [de l'encaissement] des chèques d'assistance sociale.

La cohabitation parfois avec le citoyen pouvait être difficile, souvent à cause de l'entourage qu'il peut y avoir autour d'eux. Par exemple, des revendeurs de drogue, des gens à qui ils doivent de l'argent. Et l'idée a été que peut-être ce serait bien d'avoir une caisse, le jour même, dans nos lieux.

[Texte à l'écran : Michel, ex-itinérant et bénévole.]

[Michel s'adresse d'abord à la caméra. Pendant qu'il parle, une vue de lui-même déposant un chèque au comptoir de la caisse de La Maison du Père, puis de l'employée de Desjardins lui remettant de l'argent se succèdent.]

Michel : Je viens à la caisse ici, à La Maison du Père, une fois par mois. C'est plus pratique pour moi de venir ici, à l'intérieur de la Maison. Je me sens plus en sécurité.

[Retour à France Desjardins qui s'adresse à la caméra. Pendant qu'elle parle, des vues de Marcel coupant des légumes dans une cuisine puis de Michel insérant des lettres dans des enveloppes se succèdent.]

France Desjardins : C'est ça, le passage que La Maison a pu faire aux cours des dernières années : se concentrer de plus en plus vers la sortie de rue, l'objectif étant toujours d'être très attentifs à tous ceux qui veulent se sortir de l'itinérance et retrouver leur dignité dans la communauté, et aussi un emploi.

[Texte à l'écran : Aux millions de membres Desjardins, merci.]

[Image à l'écran : logo Desjardins DESJARDINS.COM/ENSEMBLE]