Ensemble, on redonne à la communauté... au Festival d'été de Québec

Ensemble, on redonne à la communauté... au Festival d'été de Québec (4 min 12 s)

Ajoutée le 26 octobre 2015

Résumé de la vidéo

Les festivités du Festival d'été de Québec 2015 ont permis à 3 membres Desjardins de remettre un don à la cause de leur choix : Jeunes musiciens du monde - Lien externe au site. Cet hyperlien s'ouvrira dans une nouvelle fenêtre., la Coopérative de solidarité SABSA - Lien externe au site. Cet hyperlien s'ouvrira dans une nouvelle fenêtre. et la Société de Saint-Vincent de Paul de Québec - Lien externe au site. Cet hyperlien s'ouvrira dans une nouvelle fenêtre., secteur Sainte-Foy.

  

Voir toutes les vidéos

Ensemble, on redonne à la communauté... au Festival d'été de Québec (4 min 12 s)

Ajoutée le 26 octobre 2015 | Mouvement Desjardins

Note : Les informations placées entre crochets décrivent le contenu visuel et audio de la vidéo autre que le dialogue ou la narration.

[Musique d'harmonica, percussions et interjections vocales.]

[Texte à l'écran : Festival d'été de Québec.]

[Vues de la ville de Québec, de foules et d'extraits de spectacle du Festival d'été de Québec.]

[Texte à l'écran : Ensemble / On redonne à la communauté / Au Festival d'été de Québec / 3 membres Desjardins ont remporté 5000 $ / À offrir à l'organisme de leur choix.]

[Musique de guitare et percussion.]

[Texte à l'écran : Vanessa Cain Skaff a choisi Jeunes musiciens du monde.]

Vanessa Cain Skaff : Tu sais, ce n'est pas un concours que tu gagnes, quelque chose de physique ou de l'argent, ou quelque chose.

[Texte à l'écran : Vanessa Cain Skaff / Membre Desjardins.]

Vanessa Cain Skaff : Tu gagnes à donner aux autres. Puis j'ai trouvé ça vraiment cool. J'avais des petites idées. C'est sûr que je voulais que ce soit dans le domaine des arts, de la culture. Je voulais que ça touche aussi les enfants. Tu sais, ça peut coûter cher aux familles, tout ça, acheter une guitare, un piano, payer les leçons.

[Vue sur 2 jeunes chanteuses.]

Vanessa Cain Skaff : Donc, je trouve qu'un organisme comme celui-là, qui offre des cours puis tout ça, c'est vraiment ce qui m'a interpellé.

[Montage visuel montrant Vanessa Cain Skaff qui tient entre ses mains le texte « 5 000 $ » contenu dans une forme hexagonale reprenant le logo de Desjardins. Elle le remet entre les mains de Mathieu Fortier. La forme hexagonale se métamorphose en note de musique sur une portée.]

Deux jeunes chanteuses : [Chanson] […] qui nous guide vers le bon chemin et qui nous tient jusqu'à la fin.

[Texte à l'écran : Mathieu Fortier / Cofondateur des Jeunes musiciens du monde.]

Mathieu Fortier : Jeunes musiciens du monde permet à des jeunes dans les milieux où il y a moins de possibilités, et où l'accès à la culture est moins facile, de développer une passion par la musique à travers des cours de musique gratuits et plusieurs autres activités. La musique, ça permet de développer la concentration, l'estime de soi, la rigueur, la persévérance. Et puis nous, à travers ce cheminement, on essaie que les jeunes puissent vivre des succès personnels qui vont leur donner le goût de la réussite. Puis ça se répercutera dans toutes les autres sphères de leur vie, tant au niveau personnel que scolaire et professionnel.

[Musique d'ambiance.]

[Texte à l'écran : Hélène Boivin a choisi la Société Saint-Vincent de Paul.]

Hélène Boivin : Quand ils m'ont appelée, je conduisais mon auto. J'ai stationné sur le côté, puis on m'a dit : « Vous avez gagné un concours », le prix du 5 000 $ que je donne à un organisme.

[Texte à l'écran : Hélène Boivin / Membre Desjardins.]

[Vue d'Hélène Boivin serrant la main à Diane Rochefort.]

Hélène Boivin : Bonjour Diane, ça va bien?

Diane Rochefort : Oui, ça va très bien.

Hélène Boivin : Mais la Société Saint-Vincent de Paul, ça fait déjà plusieurs années que la connais. Pour avoir déjà travaillé pour eux, pour avoir déjà eu besoin d'eux, je sais que c'est une bonne cause. Cet organisme aide des gens dans le besoin.

[Montage visuel montrant Hélène Boivin qui tient entre ses mains le texte « 5 000 $ » contenu dans une forme hexagonale reprenant le logo de Desjardins. Elle le remet entre les mains de Diane Rochefort. La forme hexagonale se métamorphose en pomme.]

[Texte à l'écran : Diane Rochefort / Responsable de la Société Saint-Vincent de Paul / Conférence Val-Bélair.]

Diane Rochefort : On a un vestiaire de la Saint-Vincent de Paul qui donne des vêtements. On en vend un peu à petit prix, des petits montants. On donne de la nourriture toutes les semaines à des familles défavorisées. Puis notre plus grosse activité où on amasse des sous, c'est notre guignolée, dans le temps de Noël. On donne aussi des paniers de Noël.

[Vue sur une affichette où est écrit « Panier de Noël / Par téléphone S.V.P. de 9 à 12 h / Sinon laisser un message sur répondeur ».]

Diane Rochefort : Ça tombe bien parce qu'on n'a pas encore les fonds, alors les sous vont servir justement pour qu'ils puissent avoir un bon Noël. On a été très surpris parce que c'est une dame qui nous aide beaucoup. Elle fait beaucoup de bénévolat dans notre paroisse. On était très, très, très heureux, puis ça a été très apprécié.

[Texte à l'écran : Sylvie Desmeules a choisi la Coopérative de solidarité SABSA.]

Sylvie Desmeules : Une personne de Desjardins m'a appelée pour m'annoncer que j'avais gagné 5 000 $.

[Texte à l'écran : Sylvie Desmeules / Membre Desjardins.]

Sylvie Desmeules : Là, ça a été un « WOW» qui s'est prolongé sur plusieurs jours! [Rires]. La clinique SABSA, c'est une clinique que je fréquente depuis le printemps dernier. C'est un suivi qui est important pour moi, étant donné que je fais du diabète de type 2. C'est une coopérative, donc un organisme à but non lucratif qui a besoin d'appuis financiers.

[Vue sur un poster où on peut lire « L'expérience de la première clinique sans médecin au Québec / Le Devoir / Quand la clinique se passe de médecin ».]

Sylvie Desmeules : Alors, si je peux participer de cette façon-là, bien je remercie Desjardins et le Festival d'été de pouvoir me permettre de leur offrir cet argent.

[Montage visuel montrant Sylvie Desmeules qui tient entre ses mains le texte « 5 000 $ » contenu dans une forme hexagonale reprenant le logo de Desjardins. Elle le remet entre les mains de Julie Decoste. La forme hexagonale se métamorphose en stéthoscope.]

[Texte à l'écran : Julie Decoste / Infirmière praticienne à la Coopérative de solidarité SABSA.]

Julie Decoste : La Coopérative, c'est un projet pilote qu'on fait pour essayer d'offrir des soins d'une autre façon à une clientèle vulnérable par l'intermédiaire d'infirmières praticiennes qui peuvent voir les patients, donner des soins courants, mais aussi faire des suivis de maladies chroniques. Le don offert par Madame, c'est très apprécié. Ça nous donne un coup de main, une petite tape dans le dos pour dire : « Continuez ». Puis ça dit à la clientèle que, oui, il y a des gens qui veulent [les] soutenir et qui pensent qu'eux aussi ont besoin de soins adaptés à leurs besoins.

[Texte à l'écran : Aux millions de membres de Desjardins, merci.]

[Image à l'écran : Logo de Desjardins, suivi du mot « Desjardins ».]

[Texte à l'écran : Desjardins.com/ensemble.]

FIN DE LA TRANSCRIPTION TEXTUELLE