Soutenir un festival de renom à Rouyn-Noranda

Soutenir un festival de renom à Rouyn-Noranda (1 min 08 s)

Ajoutée le 3 décembre 2017

Résumé de la vidéo

Depuis plus de 36 ans, le Festival du cinéma international en Abitibi-Témiscamingue attire les plus grands noms du cinéma d'ici et d'ailleurs. Soutenir un festival porteur en région depuis ses tout débuts : c'est aussi ça, la différence Desjardins.

  

Voir toutes les vidéos

Soutenir un festival de renom à Rouyn-Noranda (1 min 08 s)

Ajoutée le 3 décembre 2017 | Mouvement Desjardins

Note : Les informations placées entre crochets décrivent le contenu visuel et audio de la vidéo autre que le dialogue ou la narration.

[Texte à l'écran : La différence Desjardins No 07]

[Image à l'écran : mosaïque de photos en noir et blanc des intervenants]

[Musique en arrière-plan : guitare]

[Texte à l'écran : Depuis 36 ans, le Festival du cinéma international attire les plus grands noms à Rouyn-Noranda.]

[Image à l'écran : salle de cinéma]

Jean-François Perron : Le Festival est un peu le père de tous les festivals, ici, en Abitibi-Témiscamingue.

[Texte à l'écran : Jean-François Perron, enseignant et cinéaste]

Jacques Matte : Ça n'existait pas dans ce temps-là, un événement en région éloignée.

[Texte à l'écran : Jacques Matte, président et co-fondateur]

[Image en surimpression d'un hydravion qui traverse l'écran vers la droite]

[Audio : son d'un hydravion]

Martin Guérin : Du cinéma d'ailleurs, du cinéma international.

[Texte à l'écran : Martin Guérin, enseignant et cinéaste]

Maude Labrecque-Denis : Un bel endroit pour présenter aussi ce qu'on fait en région.

[Texte à l'écran : Maude Labrecque-Denis, productrice et scénariste]

Éric Morin : Quand on a une vision d'ouverture et de communication avec le reste du monde, tout est possible.

[Texte à l'écran : Éric Morin, cinéaste]

[Image en surimpression d'un satellite qui émet un signal]

[Audio : bruit émis par un satellite]

Jean-François Perron : J'ai eu la chance en tant qu'étudiant de gagner la bourse de la relève Desjardins.

[Image en surimpression d'un ruban de gagnant numéro 1]

[Audio : tadam!]

Martin Guérin : J'ai présenté deux films ici.

Maude Labrecque-Denis : Cela a été pour moi un moment très marquant de ma carrière professionnelle, et je pense que ça va le rester longtemps.

[Audio : acclamations]

Jacques Matte : Avec le temps, ces jeunes réalisateurs-là sont revenus.

[Image en surimpression d'un hydravion qui traverse l'écran vers la gauche]

[Audio : son d'un hydravion]

Martin Guérin : Je pense que le Festival du cinéma international a contribué à nous éduquer.

Éric Morin: Cela a toujours été un mélange de plaisirs et de découvertes.

Jean-François Perron : C'est un peu grâce au Festival qu'aujourd'hui je suis réalisateur.

[Image en surimpression d'une claquette]

[Audio : son d'une claquette]

Jacques Matte : Ce sont les cinéastes, c'est le public, c'est la région.

[Image en surimpression d'une pellicule cinématographique qui défile et de sapins qui apparaissent dans le bas de l'écran]

[Audio : son d'un projecteur]

[Audio : acclamations]

Maude Labrecque-Denis : Pour moi, le Festival représente cette détermination-là et cette créativité-là qui animent les gens d'ici.

[Texte à l'écran : DÉTERMINATION CRÉATIVITÉ]

[Texte à l'écran : Soutenir un festival porteur en région depuis ses tout débuts]

[Texte à l'écran : C'est ça, la différence Desjardins]

[Musique en arrière-plan : guitare]

[Image à l'écran : logo Desjardins]

[Audio : ritournelle Desjardins]