Dédale inc. – Rencontre avec Éric Dubé, président-directeur général des Serres Toundra

Dédale inc. – Rencontre avec Éric Dubé, président-directeur général des Serres Toundra (3 min 04 s)

Ajoutée le 19 mai 2021

Résumé de la vidéo
Éric Dubé, président-directeur général des Serres Toundra, raconte l'histoire de son démarrage d'entreprise et explique comment Desjardins l'a soutenu face à des défis inattendus.

  

Voir toutes les vidéos

Dédale inc. – Rencontre avec Éric Dubé, président-directeur général des Serres Toundra (3 min 04 s)

Ajoutée le 19 mai 2021 | Mouvement Desjardins

Note : Les informations placées entre crochets décrivent le contenu visuel et audio de la vidéo autre que le dialogue ou la narration.

[Mise en contexte : La vidéo présente les Serres Toundra. Tout au long de la vidéo, Éric Dubé, président-directeur général des Serres Toundra, répond à différentes questions.]

[Texte à l'écran : logo Dédale inc.]

[Musique : musique d'ambiance]

[Action à l'écran : Une bille se déplace dans un jeu de labyrinthe. Éric est en train de jouer au jeu. La bille tombe dans un trou.]

Éric : Oups!

[Texte à l'écran : Rencontre avec Éric Dubé, président-directeur général des Serres Toundra]

[Action à l'écran : Éric s'assoit sur une chaise disposée devant un fond jaune au milieu des Serres Toundra. L'alvéole du logo de Desjardins apparaît à gauche, au-dessus d'Éric.]

Éric : Je m'appelle Éric Dubé. Je suis président-directeur général des Serres Toundra.

[Texte à l'écran : Comment te décrirais-tu, en trois mots?]

Éric : Persévérant, acharné… tête de cochon.

[Texte à l'écran : Sucré ou salé?]

Éric : Les deux! Un entrepreneur, il faut qu'il soit un petit peu de tout.

[Texte à l'écran : Le verre : à moitié plein ou vide?]

Éric : Il y en a le quart dedans et il faut que tu le voies plein!

[Action à l'écran : Éric commence une partie du jeu de labyrinthe.]

Éric : Let's go!

[Action à l'écran : La bille se déplace dans le jeu. Éric perd la partie et affiche un air déçu.]

[Texte à l'écran : D'où est venue l'idée des Serres Toundra?]

Éric : C'est parti vraiment par hasard. J'étais en train de dîner avec le maire de la ville. Il nous expliquait qu'un de ses rêves, c'était de voir des serres à Saint-Félicien. Je suis allé sur Internet, j'ai regardé un petit peu c'est quoi les serres, premièrement, et qu'est-ce qui se passait dans ce domaine-là au Québec. Je me suis rapidement rendu compte qu'on était vraiment en retard et que les meilleurs au monde, c'étaient les Hollandais. Ce qu'on a fait, nous, on est allés en Hollande pour vraiment comprendre. Après ça, on est revenus avec l'idée de partir Serres Toundra.

[Texte à l'écran : Pourquoi le concombre?]

Éric : Il n'y avait pas vraiment d'industrie de producteurs de concombres au Québec. 95 % étaient importés du Mexique ou de l'Espagne.

[Texte à l'écran : Vos concombres… qu'ont-ils de plus que les autres?]

Éric : On a vraiment beaucoup mis l'accent sur la qualité, et la vitesse, aussi. En moins de 48 heures, les concombres sont sur les tablettes du supermarché, alors que parfois, quand ça vient du Mexique, [ça prend] deux semaines. On voulait vraiment un concombre qui goûte le jardin.

[Action à l'écran : Éric place la bille dans le labyrinthe et recommence une partie. La bille se déplace dans le jeu. Éric lève les yeux.]

Éric : Ça n'a pas été long.

[Texte à l'écran : Les débuts des Serres Toundra, en trois mots?]

Éric : Chaotique, enfer, puis… fin du monde?

[Texte à l'écran : Mais que s'est-il passé!?]

Éric : Dès qu'on a commencé à entrer en production, on a eu un manque de main-d'œuvre. Tu commences le jour 1, et les plans sont en retard. On s'est dit : « On va tuer le tiers de la serre, sinon on va toute la perdre. » On avait vu la lumière au bout du tunnel et là, bang! On a eu un virus qui a tué le tiers d'une serre.

[Texte à l'écran : Comment vous en êtes-vous sortis?]

Éric : Desjardins nous a donné une chance en nous aidant à renégocier avec le gouvernement certaines ententes. On a été chanceux d'avoir des gens ouverts d'esprit, puis qui y ont cru.

[Action à l'écran : Éric recommence une partie de labyrinthe. La bille se déplace dans le jeu.]

Éric : Quand tu t'habitues, tu pognes de la vitesse…

[La bille tombe dans un trou. Éric s'exclame avec déception.]

[Texte à l'écran : Ça vous fait quoi d'avoir le soutien de Desjardins?]

Éric : Avec Hélène, on se parle toutes les semaines. Ça nous donne de la confiance parce qu'on sait que ces gens-là sont là pour nous aider.

[Texte à l'écran : Un exemple?]

Éric : Ici, on fait affaire avec des travailleurs étrangers. Ce n'est pas vraiment évident pour les transferts bancaires, les comptes de banque. C'est Desjardins qui a tout pris ça en charge.

[Texte à l'écran : Ça vous apporte quoi, cette relation?]

Éric : Il y a quelque chose qui ne s'explique pas. Tu sens que ce sont des gens qui connaissent ça. Ils ne vont pas se sauver en courant à la moindre petite embûche. Ce sont vraiment des partenaires. Aujourd'hui, ils sont comme une famille.

[Texte à l'écran : Et maintenant, comment vont les affaires?]

Éric : On a une croissance vraiment rapide. On est passés en moins de 5 ans de 0 à 85-90 % des parts du marché du concombre au Québec.

[Action à l'écran : Éric recommence une partie de labyrinthe. La bille roule dans le jeu.]

Éric : Bon! Je vais l'avoir, ce coup-là. Je vais te faire honneur.

[La bille se rend plus loin dans le labyrinthe, mais finit par tomber dans un trou. Éric s'exclame avec déception.]

[Texte à l'écran : Ta fierté?]

Éric : D'avoir redéfini cette industrie-là et de dire : « Regardez, au Québec, on est capables de bâtir des serres d'envergure comme ailleurs dans le monde. »

[Texte à l'écran : Ça prend quoi pour réussir?]

Éric : Tout est faisable! Ça prend de la persévérance, ça prend une bonne idée et ça prend de la volonté. C'est vraiment ce que ça démontre, Toundra. Avec de bonnes assises, tout est permis.

[Action à l'écran : Éric recommence une partie de labyrinthe. La bille évolue dans le labyrinthe et se rend à la fin du jeu. Éric relève les yeux.]

Éric : Tiens, fini! Facile de même. Plus facile que partir Serres Toundra, je peux te le garantir!

[Action à l'écran : Éric est assis sur la chaise au milieu des Serres Toundra avec le jeu de labyrinthe dans les mains.]

[Texte à l'écran : logo Desjardins Entreprises]

[Fin de la musique]

FIN DE LA TRANSCRIPTION TEXTUELLE