Coopérer aux passions, aux objectifs, au quotidien

Coopérer aux passions, aux objectifs, au quotidien (3 min 25 s)

Ajoutée le 15 octobre 2014

Résumé de la vidéo

Témoignages de 3 récipiendaires d’une bourse de la Fondation Desjardins qui ont décidé de poursuivre leurs rêves.

Vidéo : Coopérer aux passions, aux objectifs, au quotidien

Voir toutes les vidéos

Coopérer aux passions, aux objectifs, au quotidien (3 min 25 s)

Ajoutée le 15 octobre 2014 | Mouvement Desjardins

Paul Olivier Joseph [dans une classe vide] : En tant que passionné des technologies de l'information, mon rêve est de créer des produits qui changeront la vie des gens.

Fatima Z. Er-Rafia [dans un corridor] : Un de mes rêves est de développer une expertise sur la connaissance du monde asiatique, notamment la Chine et le Japon.

[Fatima Z. Er-Rafia, souriante, tient une poupée aux traits asiatiques et portant une robe asiatique.]

Sébastien Lemire : Moi, j'aspire à pouvoir poursuivre ma conciliation travail-famille-études.

[Sébastien Lemire marche sur le trottoir enneigé d'une grande ville.]

Fatima Z. Er-Rafia : Nous sommes les boursiers de la Fondation Desjardins.

[Retour sur le visage des 3 boursiers, en alternance]

[La caméra s'arrête sur Sébastien Lemire.]

Sébastien Lemire : Sébastien Lemire, je suis lauréat national pour le prix de la Fondation Desjardins pour l'engagement bénévole. Je suis président du conseil d'administration de la clinique juridique Juripop, un organisme communautaire, une entreprise d'économie sociale, qui vise à offrir des services pour promouvoir l'accessibilité à la justice pour tous. Le prix de la Fondation Desjardins pour Juripop, ce sont 6 000 $ qui ont été remis et nous évaluons que pour chaque dollar reçu, ce sont 15 $ qu'on remet à la communauté en services juridiques, que ce soit des consultations ou des séances d'information ou autres. Donc, concrètement, ce sont 90 000 $ qui ont été réinvestis dans la communauté.

C'est évidemment une surprise pour moi d'être lauréat Desjardins, puis j'en suis d'autant plus fier parce que, pour moi, Desjardins répond à mes valeurs. Et je crois qu'on développe une société avec des valeurs de solidarité, d'entraide, de coopération.

[Sébastien Lemire, lauréat d'un Prix Fondation Desjardins – Engagement bénévole. Bénévole pour le projet Juripop de l'organisme Terre Sans Frontières. Caisse Desjardins de Tétreaultville.]

[Paul Olivier Joseph est dans une bibliothèque, et ensuite dans une salle de classe.]

Paul Olivier Joseph : Je suis Paul Olivier Joseph. Je suis étudiant en maîtrise à l'École de technologie supérieure et je suis récipiendaire de la bourse de la Fondation Desjardins pour le deuxième cycle. Ma bourse me donne plus de temps pour me concentrer sur mon projet de recherche et, vu que je suis très intéressé par l'innovation, ça me permet d'approfondir ce domaine. Quand j'ai appris que j'avais gagné la bourse de la Fondation Desjardins, j'étais au début très surpris, mais après j'étais vraiment content et ça a été la fête chez nous. J'ai appelé ma famille et ils étaient vraiment heureux. L'initiative de la Fondation Desjardins de proposer un programme de bourses, c'est un beau signal pour les jeunes parce que, aujourd'hui, il y en a beaucoup qui travaillent et qui étudient fort et qui se demandent « Pourquoi je le fais? ». Donc, je pense qu'une fondation qui arrive à reconnaître le désir d'exceller, le désir d'atteindre ses rêves, de vivre ses rêves, c'est un très bon signal pour les jeunes.

[Paul Olivier Joseph, boursier de la Fondation Desjardins. Maîtrise en informatique de gestion. La caisse populaire Place Desjardins.]

[Fatima Z. Er-Rafia déroule une affiche illustrant un panda et des fleurs.]

Fatima Z. Er-Rafia : Mon nom est Fatima Er-Rafia. Je suis candidate au doctorat en management aux HEC Montréal et j'ai gagné la bourse de la Fondation Desjardins du troisième cycle. L'impact que cette bourse a eu sur l'accomplissement de mon doctorat? Ça a littéralement sauvé ma vie parce que j'étais arrivée à un stade où j'avais besoin d'aller faire mon terrain de recherche en Chine, c'est le terrain de mon étude, et puis d'effectuer toutes les recherches dont j'avais besoin pour pouvoir accélérer la fin de mon doctorat et le terminer bientôt. Ce qui me passionne par rapport à mon champ d'études, c'est en fait l'influence des cultures et des valeurs morales sur les aspects économiques, sociaux, politiques, environnementaux et ce que ça implique.

Ce message s'adresse aux étudiants qui seraient tentés par les bourses de Desjardins. Ce que je leur dis d'abord : « Soyez passionnés par ce que vous faites. Aimez ce que vous faites et osez suivre vos rêves. Et osez aussi postuler, on ne sait jamais. Ça peut changer votre vie comme ça a changé la mienne. »

[Fatima Z. Er-Rafia. Boursière de la Fondation Desjardins. Doctorat en management. Caisse Desjardins des Versants du mont Royal.] [Logo Desjardins et « Coopérer ».]

[Logo Desjardins et « Coopérer ».]