Ensemble, on crée de nouveaux emplois adaptés à Sorel-Tracy

Ensemble, on crée de nouveaux emplois adaptés à Sorel-Tracy (2 min 19 s)

Ajoutée le 9 mars 2016

Résumé de la vidéo

Le restaurant Les Saveurs du marché permet à de jeunes adultes éprouvant certaines problématiques de réintégrer le marché de l'emploi. Grâce à un partenariat avec la Colonie des Grèves de Contrecoeur, auquel a contribué la Caisse Desjardins de Pierre-De Saurel, le restaurant a doublé ses activités et son nombre d'employés.

  

Voir toutes les vidéos

Ensemble, on crée de nouveaux emplois adaptés à Sorel-Tracy (2 min 19 s)

Ajoutée le 9 mars 2016 | Mouvement Desjardins

Note : Les informations placées entre crochets décrivent le contenu visuel et audio de la vidéo autre que le dialogue ou la narration.

[Texte à l'écran : Ensemble on crée des nouveaux emplois adaptés à Sorel-Tracy.]

[Texte à l'écran : Lorraine Ducasse
Chef et directrice générale
Les Saveurs du Marché]

Loraine Ducasse : Les Saveurs du marché c'est un petit resto de quartier qui est aussi un centre de travail adapté.

Notre quotidien, en fait, c'est l'embauche et le maintien en emploi de personnes qui ont des problèmes de santé mentale. On a décidé de faire une cuisine à aire ouverte, pour montrer que ces gens-là travaillent bien, travaillent proprement, que ce sont des bons travailleurs.

C'est une plus-value pour notre entreprise présentement.

La Colonie de vacances des Grèves de Contrecœur, qui est aussi un OSBL…

… On a commencé à se parler en disant : « Ben, écoute, ce serait l'fun si tes travailleurs pouvaient venir chez nous… » Là, on regardait comment on pourrait marier tout ça et… l'aide de Desjardins est venue juste à point pour nous permettre de rendre possible ce partenariat.

[Texte à l'écran : Thierry Pacull
Employé Les Saveurs du Marché]

Thierry Pacull : Moi j'ai des problèmes de santé mentale. J'ai besoin d'un emploi qui soit adapté, qui soit sans trop de stress, sans trop de contraintes, sans trop de difficultés…

J'aime faire la cuisine, parce que c'est un moyen pour moi de m'évader, de penser à autre chose, donc ça m'apporte un apaisement parce que je mets toutes mes pensées sont centrées sur la cuisine, puis j'oublie mes problèmes, puis j'apprécie de voir les gens aussi manger les repas et de les apprécier eux aussi.

[Texte à l'écran : Nancy Annie Léveillée
Directrice générale
La Colonie des Grèves]

Nancy Annie Léveillée : Depuis 1912, la Colonie offre des camps de vacances aux enfants défavorisés et depuis février 2015, l'équipe des Saveurs du marché est à la Colonie des Grèves pour prendre en charge l'ensemble des opérations de la cuisine.

On devait marier une clientèle de travailleurs qui ont plus de défis, avec des jeunes, qui des fois sont d'une franchise… pas toujours sollicitée, et jamais, en un an, on n'a eu un jugement de valeur, un mot de travers.

Les travailleurs des Saveurs du marché arrivent ici avec la volonté de travailler et une joie de vivre qui, ma foi nous donnent des leçons certains matins.

Thierry Pacull : Ça me permet de me sentir inséré dans la société, de faire comme tout le monde, d'avoir un crédit, d'être un Thierry plus épanoui, plus évolué, plus sociable, plus enjoué, plus heureux, donc ça m'a apporté du bonheur, beaucoup.

[Texte à l'écran : desjardins.com/ensemble]