Soutenir les entreprises familiales

Soutenir les entreprises familiales (1 min 39 s)

Ajoutée le 1 novembre 2016

Résumé de la vidéo

M3Béton est née de la découverte du Ductal, une forme unique de béton de première qualité qui ne subit pas l'influence du gel et du dégel, ce qui lui confère un avantage concurrentiel indéniable au Québec. L'entreprise familiale, menée par la détermination de sa copropriétaire Claudia Croteau, se spécialise dans la fabrication de meubles et mobilier urbain en béton. Elle a bénéficié du programme CRÉAVENIR pour soutenir la croissance de ses activités.

  

Voir toutes les vidéos

Soutenir les entreprises familiales (1 min 39 s)

Ajoutée le 1 novembre 2016 | Mouvement Desjardins

Note : Les informations placées entre crochets décrivent le contenu visuel et audio de la vidéo autre que le dialogue ou la narration.

[Texte à l'écran : Ensemble, on soutient la croissance des entreprises d'ici]

[Musique d'ambiance.]

[Vue des gratte-ciel de Montréal, d'arbres dans un parc et du nom de la compagnie : « m3béton, l'atelier du béton ». Dans les bureaux de l'entreprise, Guylain Croteau et Claudia Croteau discutent devant des documents sur lesquels Claudia écrit. Claudia s'adresse à la caméra.]

Claudia Croteau : m3béton, c'est une entreprise familiale, parce que j'ai mon frère qui travaille avec moi au quotidien, puis on a notre famille qui s'implique beaucoup.

[Texte à l'écran : Claudia Croteau Copropriétaire m3béton]

Claudia Croteau : J'ai la chance de me spécialiser sur une matière. Donc, évidemment, ça fait de moi une designer de béton.

[Vue d'une loupe sur une petite pièce de béton et vue de petites pièces de béton de différentes couleurs sur des étagères d'une salle de montre. Vue du bureau de Claudia avec des contrats, des plans de travail. Claudia travaille à l'ordinateur.]

Claudia Croteau : C'est une matière très noble, minérale, c'est une matière très tactile. Pour des designers, des qualités comme ça que les objets dégagent, c'est super important. Moi, je pense que j'ai la meilleure matière pour travailler, c'est certain.

[Vue d'outils de travail sur des étagères d'atelier. Guylain traverse l'atelier. Il fixe une pièce sur sa sableuse. Dans la salle de montre, Claudia s'adresse à la caméra.]

Claudia Croteau : Au départ, on faisait du sur-mesure, on était surtout dans le résidentiel, avec les équipements qui grossissaient, avec l'équipe qui était de plus en plus formée, on avait besoin d'un peu d'argent. On ne pouvait plus faire avec nos fonds personnels.

[Vue de Guylain portant un masque protecteur et utilisant une sableuse sur une pièce de béton. Dans la salle de montre, Claudia s'adresse à la caméra.]

Claudia Croteau : Finalement, on est allés chercher de l'aide avec Desjardins. C'est un nouveau programme, ça s'appelle CRÉAVENIR, puis il me dit : « Ce n'est même pas un prêt, c'est une subvention. » Une subvention ? Ça, c'est un cadeau.

[Vue de Guylain qui termine de sabler une pièce de béton, la scrute avec ses doigts et se dirige ensuite vers une autre pièce de l'atelier. Vue d'un chariot élévateur et d'une pièce de béton tenue par des courroies et manipulée par Guylain. Dans la salle de montre, Claudia s'adresse à la caméra.]

Claudia Croteau : Pour nous, ça permet d'embaucher la première personne dans le bureau pour me libérer, pour que je puisse aller faire des ventes, pour qu'on puisse répéter les pièces, pas les faire à l'unité. Puis ça, ça s'est produit à peu près autour de 2012, quand on a commencé à travailler sur la table de ping-pong.

[Vue circulaire d'une table de ping-pong en béton dans un parc municipal. Dans la salle de montre, Claudia s'adresse à la caméra.]

Claudia Croteau : Nous, on l'appelle « notre fameuse table », parce que c'est comme ça qu'on a vraiment commencé notre gamme municipale. On voulait faire du mobilier qui était, qui était esthétique, et on voulait aussi faire du mobilier qui était fonctionnel, puis qui avait une durée de vie centenaire.

[Vue de sculptures en béton dans une ruelle verte.]

Claudia Croteau : Ce qui nous démarque, c'est peut-être cette spécialisation-là, vers le produit urbain.

[Guylain dans l'atelier sourit à la caméra.]

[Texte à l'écran : Guylain Croteau Copropriétaire m3béton]

Claudia Croteau : Guylain, lui, dit qu'on fait des antiquités du futur.
[On voit Claudia et Guylain rentrer dans leur atelier. Dans la salle de montre, Claudia s'adresse à la caméra.]

Claudia Croteau : Je trouve ça intéressant, comme vision. J'apprécie beaucoup le Mouvement Desjardins pour ses valeurs, ses valeurs coopératives. Ça doit être pour ça qu'on travaille de plus en plus avec eux.

[Vue de la table de ping-pong en béton dans le parc, avec deux raquettes rouges et une balle.]

[Texte à l'écran : Être membre, c'est contribuer à changer les choses. Merci.]

[Image à l'écran : logo Desjardins. Coopérer pour créer l'avenir]

FIN DE LA TRANSCRIPTION TEXTUELLE