Ensemble, on redonne confiance à nos jeunes en difficulté

Ensemble, on redonne confiance à nos jeunes en difficulté (2 min 21 s)

Ajoutée le 26 octobre 2015

Résumé de la vidéo

Le Grand tour des petites écoles permet chaque année à de jeunes décrocheurs potentiels de l'école La Ruche, en Estrie, de joindre l'équipe Caisse Desjardins Persévérance au Défi Pierre Lavoie et de se remettre en selle dans leur propre vie.

  

Voir toutes les vidéos

Ensemble, on redonne confiance à nos jeunes en difficulté (2 min 21 s)

Ajoutée le 26 octobre 2015 | Mouvement Desjardins

Note : Les informations placées entre crochets décrivent le contenu visuel et audio de la vidéo autre que le dialogue ou la narration.

[Texte à l'écran : Ensemble, on redonne confiance à nos jeunes en difficulté]

[Vue de l'école La Ruche.]

[Musique d'ambiance.]

[Texte à l'écran : Jean-Luc Dasté, directeur général de la Caisse Desjardins du Lac-Memphrémagog]

[En alternance, vue de Jean-Luc s'adressant à la caméra, vue de profil de Jean-Luc, casque de vélo et maillot de cycliste aux couleurs de Desjardins, pédalant sur la route, puis vue de l'école La Ruche et des élèves qui entrent et sortent.]

Jean-Luc Dasté : Après trois participations au Défi Pierre Lavoie, je n'avais plus vraiment de défis personnels. Donc, je me suis posé la question : est-ce qu'on ne pourrait pas utiliser cette belle expérience pour essayer de mettre sur pied un projet de persévérance scolaire? Et c'est comme ça que l'idée a vu le jour.

[Texte à l'écran : Jacques Bureau, enseignant en adaptation scolaire] [Vue de Jacques s'adressant à la caméra.]

Jacques Bureau : Ce sont des jeunes, en fait, qui ont des difficultés scolaires, qui ont de la difficulté à apprendre selon la normalité des choses. [Avec] un livre, un crayon, c'est plus difficile. Ils apprennent souvent dans l'action.

[Pendant que Jacques parle, des vues extérieures de l'école, du hall d'entrée et des corridors de l'école où circulent les élèves défilent en alternance.]

Jacques Bureau : On commence toujours avec une trentaine d'élèves. À 6 h 30 le matin, ils sont au gym (gymnase) avec nous, ils font du spinning pour, au mois d'avril environ, continuer de rouler le dimanche matin. On roule entre 50 et 80 kilomètres. Le but de tout ça en fait, c'est que ces jeunes soient capables de faire ce qu'on appelle « le Grand Tour des petites écoles », qui est un 200 kilomètres en 2 jours.

[Vue d'élèves roulant en vélo dans la cour extérieure de l'école.]

Jacques Bureau : Ceux qu'on qualifie les 2 meilleurs, on les emmène faire Le Grand défi Pierre Lavoie, qui est le 1 000 kilomètres, pour faire la promotion du sport et leur prouver qu'on est capables d'arriver à un résultat vraiment extraordinaire.

[Défilent en alternance des vues de Jacques s'adressant à la caméra et d'une dizaine de jeunes roulant à la file indienne sur une route de campagne.]

Jacques Bureau : Depuis 4 ans, l'équipe du Grand défi Pierre Lavoie s'appelle « Caisse Desjardins Persévérance », et c'est ce qui nous a permis d'amener des jeunes au Grand défi, puis ça nous permet aussi de faire tout l'entraînement qu'on fait présentement. Sans cette implication-là, c'est un projet qui aurait été complètement impossible. On n'aurait jamais été capable de faire vivre ça à nos jeunes.

[Vue de Réjean, face à la caméra.]

[Texte à l'écran : Réjean, participant au Grand Tour]

Réjean : Moi, j'ai vraiment fait le défi Pierre Lavoie. Quand on nous a dit qu'on était dans une équipe de 5, dans un VR [véhicule récréatif] et qu'on se séparait un certain nombre de kilomètres, j'ai voulu embarquer.

[Vue de Réjean roulant à vélo.]

[Texte à l'écran : Noémie, participante au Grand Tour]

[Noémie regarde la caméra.]

Noémie : Moi, j'ai décidé de participer au projet pour me donner un défi de plus dans la vie de tous les jours, puis pour me mettre en forme… puis, pourquoi pas, découvrir quelque chose qu'on peut aimer.

[Vue de Noémie roulant à vélo.]

[Texte à l'écran : Jérémie, participant au Grand Tour.]

[Vue de Jérémie devant la caméra puis de Jérémie assis à côté de ses collègues cyclistes.]

Jérémie : Moi, j'étais sur le point de lâcher l'école, mais là ça va bien cette année. Grâce au vélo, mes notes ont remonté. Avant, elles étaient à 50, elles sont rendues à 90. Je sais que c'est à cause du vélo parce que ça m'a motivé.

[Vue de Jérémie qui roule en vélo, puis de chaque cycliste pédalant devant lui, en file indienne sur la route, le long d'une voie ferrée. Voix en arrière-champ de Jean-Luc Dasté.]

Jean-Luc Dasté : Ce sont des jeunes qui, quand on les découvre fin novembre début décembre, c'est à peine s'ils disent bonjour, ils ne regardent pas les adultes dans les yeux.

[Retour à Jean-Luc s'adressant à la caméra.]

Jean-Luc Dasté : Puis, finalement, quand on est au mois de mai, ça crée quasiment une petite famille avec une relation beaucoup plus amicale et franche.

[La vidéo se termine sur les jeunes cyclistes qui roulent un derrière l'autre sur un sentier verdoyant, vers la caméra.]

Jean-Luc Dasté (voix en arrière-champ) : Donc, ça devient des jeunes qui sont à l'aise avec le monde qui les entoure.

[Texte à l'écran : Aux millions de membres Desjardins, merci]

[Image à l'écran : logo Desjardins DESJARDINS.COM/ENSEMBLE.]