Ensemble, on brise la solitude des personnes âgées

Ensemble, on brise la solitude des personnes âgées (2 min 44 s)

Ajoutée le 26 octobre 2015

Résumé de la vidéo

Avec son offre de visites branchées, le Centre d'action bénévole de Granby permet à des personnes âgées de garder contact avec des proches en leur donnant accès à une tablette électronique. Le service, qui prend de plus en plus d'ampleur, n'aurait pu voir le jour sans l'aide de Desjardins.

  

Voir toutes les vidéos

Ensemble, on brise la solitude des personnes âgées (2 min 44 s)

Ajoutée le 26 octobre 2015 | Mouvement Desjardins

Note : Les informations placées entre crochets décrivent le contenu visuel et audio de la vidéo autre que le dialogue ou la narration.

[Texte à l'écran : Ensemble, on brise la solitude des personnes âgées]

[Musique d'ambiance.]

[Texte à l'écran : Patrick Saint-Denis, responsable des services aux bénévoles]

[Vue de Patrick qui s'adresse à la caméra. Pendant qu'il parle, des vues de l'enseigne du Centre d'action bénévole de Granby inc., de la ville de Granby sous différents angles défilent.]

Patrick Saint-Denis : Le service des visites d'amitié consiste à jumeler un bénévole avec une personne âgée qui s'ennuie, qui aimerait avoir de la compagnie. On a près de 70 à 80 visites d'amitié qui se font semaine après semaine dans Granby et dans les villes et villages avoisinant Granby. Depuis peu, on a ajouté un volet des visites branchées, qui consistent à faire de la formation auprès de nos bénévoles…

[Vue de Patrick avec deux collègues bénévoles assis à une table, discutant et utilisant chacun une tablette.]

Patrick Saint-Denis : … pour bien utiliser l'application Skype et permettre aux personnes âgées qu'elles visitent de garder contact avec des gens en région éloignée qu'elles n'ont pas la chance de voir souvent. C'est la merveille de ce projet-là.

[Vues de Patrick et de ses collègues bénévoles et d'eux-mêmes sur l'écran de leur tablette en pleine utilisation de Skype.]

Patrick Saint-Denis : Sans Desjardins, le projet n'aurait pas eu lieu. On n'a pas les moyens financiers pour commencer à acheter des tablettes et les équipements en conséquence et de prendre du temps pour former les bénévoles. L'aide de Desjardins nous a permis de démarrer ce projet-là et – on le voit, ça fait un peu moins de 2 ans – et ça prend de l'ampleur.

[Vue de Patrick face à la caméra, puis dans sa voiture, qui stationne devant une maison et y entre, accueilli par une dame.]

[Vue sur Yolande, assise dans son jardin, qui s'adresse à la caméra.]

[Texte à l'écran : Yolande Bonnette, bénéficiaire des visites branchées]

Yolande Bonnette : Mon mari est décédé, ça fait 7 ans. J'ai 5 enfants puis j'ai 6 petits-enfants, et 5 arrière [-petits-enfants].

[Pendant qu'elle parle défilent des vues intérieures sur des photos de mariage de Yolande et de ses petits-enfants, déposées sur un meuble, puis sur un mur de la maison où sont accrochées plusieurs photos des membres de sa famille.]

Yolande Bonnette : Alors, ça fait une bonne petite famille. Avec la tablette, je communique avec mon fils, Pierre, qui est à Vancouver dans le moment. Parce qu'ils s'en vont bientôt à Singapour, pour un an. Donc, on va pouvoir le voir aussi!

[Vue sur l'écran de la tablette où on peut voir Pierre, en communication avec sa mère, en médaillon.]

Yolande Bonnette : Je trouve que c'est une belle invention, c'est sûr! C'est mieux que le téléphone. Le téléphone, tu es obligé de le tenir, d'être là, tandis [qu'avec la tablette] tu t'assis puis tu jases.

[Vue sur le fils de Yolande en gros plan sur l'écran de la tablette.]

[Texte à l'écran : Claude Bonnette, fils aîné de madame Bonnette]

[Vue sur Claude sur l'écran de la tablette, puis retour à Yolande, dans son jardin, qui s'adresse à la caméra.]

Yolande Bonnette : C'est pareil comme si tu rendais visite à quelqu'un, ou que la personne te rend visite. Parce qu'on se voit, c'est ça qui est important. On voit s'il est malade ou pas malade ou quoi. S'il a engraissé, s'il a maigri [rire]. Donc, quand il est souriant puis qu'il a les joues rondes, c'est parce que ça va bien [rire]! J'apprécie la tablette pour ça.

[Texte à l'écran : Aux millions de membres Desjardins, merci]

[Image à l'écran : logo Desjardins DESJARDINS.COM/ENSEMBLE]