L'Assemblée nationale vote une motion d'appui en faveur des coopératives

L'Assemblée nationale vote une motion d'appui en faveur des coopératives (2 min 39 s)

Ajoutée le 29 février 2012

Résumé de la vidéo
Le 21 février 2012, à l’Assemblée nationale, le gouvernement ainsi que l’ensemble des grands leaders de la société se sont tendu la main pour donner leur appui à la formule coopérative. Tous s’entendent et s’unissent pour faire reconnaître le rôle des coopératives et des mutuelles comme un puissant instrument de progrès socioéconomique pour le Québec et le Canada.

  

Voir toutes les vidéos

L'Assemblée nationale vote une motion d'appui en faveur des coopératives (2 min 39 s)

Ajoutée le 29 février 2012 | Mouvement Desjardins

Note : Les informations placées entre crochets décrivent le contenu visuel et audio de la vidéo autre que le dialogue ou la narration.

[Vue de l'extérieur du Parlement de Québec]

[Image et texte à l'écran : Animation du logo « 2012, Année internationale des coopératives ». Déclaration à l'occasion de l'année internationale des coopératives.]

[À l'intérieur du Parlement, ministres, députés et invités discutent de façon informelle. On voit apparaître notamment Monique F. Leroux, alors présidente du Mouvement Desjardins et Alban D'Amours, son prédécesseur à la présidence du Mouvement.] [Gros plan sur le document de la Déclaration où on peut lire, en page frontispice, « Les coopératives, des entreprises pour un monde meilleur ».]

Denis Richard, président du Conseil québécois de la coopération et de la mutualité : Ce n'est pas tous les jours que le gouvernement et que l'ensemble des grands leaders de la société civile se mettent tous d'accord afin de manifester leur appui pour une initiative d'union collective comme la nôtre.

Hélène Simard, présidente-directrice générale du Conseil québécois de la coopération et de la mutualité : Je voudrais remercier l'Assemblée nationale pour cette motion d'appui à l'Année internationale des coopératives, et vous particulièrement, monsieur le Ministre qui l'avez portée. Je vais vous parler de 2012. Parce que nous sommes convaincus que la formule coopérative représente une solution aux enjeux qui se posent chez nous, autant en milieux urbains que ruraux. Grâce à ses valeurs profondes, nous savons conjuguer économique et social, et bien sûr de plus en plus environnemental, 3 piliers du développement durable.

Sam Hamad, ministre du Développement économique, de l'innovation et de l'exportation : Chers collègues de l'Assemblée nationale, merci pour votre présence. Votre présence témoigne de l'importance que mes collègues députés de l'Assemblée nationale accordent à la coopération, aux coopératives et aux mutuelles. Bonne année de la coopération!

[Plans de la signature officielle du document de Déclaration par le ministre Hamad, puis les principaux leaders de la coopération en présence des photographes de la presse.

Monique F. Leroux, présidente et chef de la direction du Mouvement des caisses Desjardins : Je suis convaincue que, tout comme moi, les représentants du mouvement coopératif et mutualiste québécois reçoivent avec beaucoup de gratitude et d'émotion l'appui que vous nous manifestez de façon très claire aujourd'hui. En fait, ce soutien de l'Assemblée nationale, et de tous ceux et celles qui ont accepté d'être avec nous aujourd'hui, nous motive tous et chacun à poursuivre notre travail. Il nous motive à faire encore plus et encore mieux. Avec vous et avec l'ensemble de nos membres. De nouvelles coopératives naissent encore aujourd'hui pour répondre à nos nouveaux besoins. Nous n'avons pas, à mon avis, encore complètement développé tout le potentiel de notre modèle d'entreprise, qui est une entreprise humaine, inclusive, et capable d'innover et de prospérer.

[Retour aux invités en discussion informelle, et plan final sur la présidente Monique F. Leroux et le ministre Sam Hamad qui tiennent, face à la caméra, un exemplaire de la Déclaration à l'occasion de l'année internationale des coopératives.

[Image à l'écran : Logo Desjardins – Pour créer l'avenir]

[Fin de la transcription textuelle]