Choisir la province (Canada) ou l'État (États-Unis), et la langue.

Services en ligne – AccèsD, AccèsD Affaires, courtage en ligne, courtage de plein exercice.

Se connecter aux services en ligne de Desjardins.
 

Votre navigateur est configuré pour refuser les fichiers témoins (cookies). Certaines parties du site pourraient ne pas fonctionner correctement ou ne pas être disponibles. Certaines informations présentées pourraient aussi s'adresser à d'autres utilisateurs que vous.
Voir la procédure pour activer les cookies

La version de votre fureteur n'est pas supportée par le site. Certaines parties du site pourraient ne pas fonctionner correctement ou ne pas être disponibles.
Voir la procédure pour mettre votre fureteur à jour

Exploitation financière des aînés

On parle d'exploitation financière lorsqu'une personne mal intentionnée utilise abusivement l'argent ou les biens d'une autre personne.

Ce type d'abus est malheureusement trop courant. Les personnes les plus touchées, car souvent plus vulnérables, sont les aînés.

Pour Desjardins, l'existence d'abus financiers à l'égard des personnes âgées est une préoccupation. En effet, les employés des caisses ont été sensibilisés à ce problème; ils ont appris à reconnaître les signes d'exploitation financière et connaissent les services communautaires qui peuvent venir en aide aux personnes âgées.

Maître de sa vie et de ses biens!

Tel est le nom du programme que Desjardins a lancé afin de freiner l'exploitation financière des personnes âgées. Parce qu'un seul cas est déjà trop, on veut faire en sorte d'éviter qu'une personne mal intentionnée, souvent un proche de la victime, utilise abusivement l'argent ou les biens d'un aîné.

Pour aider les aînés à sortir de situations souvent cauchemardesques, les caisses Desjardins, en collaboration avec des organismes communautaires du milieu, ont mis en place une approche visant à détecter et à empêcher les situations d'abus que vivent les membres âgés victimes de ce phénomène. Un dépliant sur le sujet est offert dans les caisses participantes.

Le personnel de la caisse est en mesure de servir de pont entre les organismes de soutien et la victime, toujours avec un grand souci de confidentialité.

L'exploitation financière fait référence à une situation dans laquelle les ressources financières d'une personne sont volées, contrôlées abusivement ou font l'objet d'une mauvaise gestion ou d'un mauvais usage par un tiers.

Il peut être question de :

  • chantage affectif pour soutirer de l'argent
  • vol de biens, d'argent ou de bijoux
  • l'« héritage » qu'un proche s'approprie avant le décès de la personne
  • chèques encaissés par un procureur ou une personne autorisée mais qui effectue des retraits pour ses besoins personnels
  • menaces ou pression pour consentir des prêts à un tiers
  • vente forcée de biens ou de liquidation de certains placements
  • fraude :
    • par une utilisation inappropriée ou abusive des cartes de paiements
    • par une utilisation inappropriée ou abusive d'une procuration
    • par du vol d'identité
    • par du télémarketing
    • par les médias sociaux
    • par courriel
    • en ligne.

Personne, quel que soit son âge, ne mérite d'être exploité. Vous avez le droit de réagir et de vous protéger.

Vous n'êtes pas seul. Si vous avez des interrogations, des préoccupations ou un problème, n'hésitez pas à en parler à :

Certaines mesures peuvent être prises pour diminuer les risques d'exploitation financière. À titre d'exemple :

  • Faites déposer vos revenus de pension directement à votre institution financière.
  • Ne gardez qu'un minimum d'argent liquide à la maison.
  • Parlez de vos projets, de vos biens et de vos valeurs avec discrétion.
  • Assurez-vous de bien comprendre un document avant de le signer.
  • Ne divulguez en aucun cas le numéro d'identification personnel (NIP) de votre carte de guichet automatique.
  • Rédigez une reconnaissance de dette devant témoin avant de finaliser tout prêt d'argent fait à un tiers.
  • Faites votre testament et consultez une personne compétente qui aidera à le rédiger correctement.
  • Désignez, grâce à un mandat en cas d'inaptitude, une personne fiable qui prendra les décisions en votre nom si vous devenez incapable de gérer vos affaires.
  • Demeurez au courant de vos finances et prenez vous-même les décisions qui vous concernent directement.
  • Réduisez les limites de retrait et transférez une partie de vos avoirs vers un compte d'épargne.

Et surtout soyez prudent si des proches vous demandent de l'argent ou vous promettent de prendre soin de vous si vous leur donnez votre maison.

Si vous êtes un membre de la famille ou un proche...

  • Veillez à maintenir des liens étroits avec l'aîné.
  • N'hésitez pas à discuter du choix de la personne qui sera responsable des finances de l'aîné en cas d'incapacité.
  • Soyez vous-même vigilant et, si vous avez des soupçons, offrez votre aide ou de l'information sur l'exploitation financière.
  • Et surtout, agissez toujours dans l'intérêt de l'aîné et le respect de son droit au secret et à la vie privée.

Liens utiles

Barre d'outils