Choisir la province (Canada) ou l'État (États-Unis), et la langue.

Services en ligne – AccèsD, AccèsD Affaires, courtage en ligne, courtage de plein exercice.

Se connecter aux services en ligne de Desjardins.
 

Vous êtes ici : Accueil > Particuliers > Gestion de patrimoine > Vos besoins – Payer moins d'impôt

Votre navigateur est configuré pour refuser les fichiers témoins (cookies). Certaines parties du site pourraient ne pas fonctionner correctement ou ne pas être disponibles. Certaines informations présentées pourraient aussi s'adresser à d'autres utilisateurs que vous.
Voir la procédure pour activer les cookies

La version de votre fureteur n'est pas supportée par le site. Certaines parties du site pourraient ne pas fonctionner correctement ou ne pas être disponibles.
Voir la procédure pour mettre votre fureteur à jour

Desjardins Gestion de patrimoine

Vos besoins

Payer moins d'impôt

Payer moins d'impôt. Vous êtes :

  • Afin de profiter du taux d'imposition le plus bas, certains procédés vous permettent de fractionner votre revenu avec les membres de votre famille.
  • Vous intéressera surtout si votre revenu est nettement supérieur à celui de votre conjoint (légal ou de fait).
  • Le fractionnement peut se faire pendant votre vie active et à la retraite. Il existe plusieurs procédés de fractionnement :
    • cotiser au REER de votre conjoint
    • accorder à votre conjoint un prêt au taux prescrit qu'il pourra investir dans le produit de placement de son choix
    • faire un don à votre enfant majeur.
  • Frais médicaux :
    • Mettez en commun les frais médicaux de la famille.
    • Ajoutez :
      • les primes d'assurance privée
      • la portion non remboursée par l'assurance
      • les frais non couverts par l'assurance, mais néanmoins admissibles selon les règles fiscales.
  • Handicap : bénéficiez du crédit d'impôt même si le handicap n'est pas permanent (au moins 12 mois consécutifs).
  • Aidant naturel : obtenez ce crédit d'impôt si vous habitez avec un proche handicapé.
  • Déménagement : déduisez ces frais tout en respectant les conditions d'application.
  • Philanthropie : optimisez le crédit pour dons de charité en tenant compte de la totalité versée par le couple ou en effectuant un don planifié grâce à l’assurance vie.
  • Si votre conjoint est à la retraite, mais pas vous, fractionnez avec lui un montant de rente permettant d'utiliser la déduction pour revenu de retraite.
  • Conseils :
    • Effectuez une cotisation excédentaire possible de 2 000 $ (limite totale à vie).
    • Faites un don de 2 000 $ à un enfant âgé d'au moins 18 ans pour qu'il l'investisse dans un REER, même s'il n'a pas de revenu admissible.
  • Principales caractéristiques :
    • Objectif d'accumulation d'un capital pour la retraite
    • Cotisations déductibles d'impôt
    • Rendement à l'abri de l'impôt
    • Retraits imposables (sauf exception)
  • Conseils :
    • Cotisez jusqu’à 5 500 $ par année en 2016 (maximum de 10 000 $ en 2015, 5 500 $ pour 2013 et 2014, et 5 000 $ par année de 2009 à 2012).
    • Faites un don à votre conjoint ou à vos enfants majeurs pour qu'ils investissent dans un CELI.
  • Principales caractéristiques :
    • Objectif d'accumulation pour la retraite ou pour divers projets
    • Droits de cotisation cumulatifs d'une année à l'autre
    • Rendement à l'abri de l'impôt
    • Retraits non imposables
  • Facilitez l'accès aux études postsecondaires de vos enfants ou petits-enfants.
  • Cotisez le maximum permis : le rendement est à l'abri de l'impôt.
  • Profitez des subventions gouvernementales :
    • Subvention canadienne pour l'épargne-études (SCEE) : jusqu'à 500 $ par année et 7 200 $ à vie
    • Incitatif québécois à l'épargne-études (IQEE) : jusqu'à 250 $ par année et 3 600 $ à vie (possibilité de subventions additionnelles selon certaines conditions)
    • Possibilité de report pour les années sans cotisation
  • Principales caractéristiques :
    • Rendement à l'abri de l'impôt
    • Placements par versements aussi offerts
    • Retraits imposables entre les mains du bénéficiaire
    • Si le bénéficiaire n'utilise pas son REEE, possibilité de transférer les revenus dans votre REER
Avantages fiscaux par régime
Régime REER CELI REEE
Déduction fiscale S'applique    
Fractionnement du revenu S'applique S'applique S'applique
Subventions gouvernementales     S'applique
Report d'impôt sur les revenus S'applique   S'applique
Aucun impôt sur les revenus   S'applique  

Les régimes fiscalement avantageux : plus d'épargne, moins d'impôt (en format PDF, 585 ko).

  • Analysez annuellement votre portefeuille pour tirer parti de vos pertes fiscales :
    • Réalisez des pertes pour effacer les gains, ou encore, réalisez des gains pour utiliser les pertes.
    • Reportez les pertes de l'année sur vos gains des 3 dernières années et récupérez de l'impôt.
    • Rappelez-vous que les gains en capital et les dividendes déterminés sont moins imposés que les intérêts. Tableau : Type de revenu et taux marginal d'impôt (2013)
  • Optez pour des produits fiscalement avantageux :
    • Portefeuilles Chorus II en catégorie de société
    • Options de revenus – Parts de catégorie T de Fonds Desjardins
  • Privilégiez des placements assortis de déductions ou de crédits d'impôt :
    • Actions admissibles au Régime d'épargne-actions
    • Capital régional et coopératif Desjardins
  • Diversifiez votre portefeuille au moyen de placements à l’abri de l’impôt :
    • Assurance vie universelle (Protection décès avec épargne Vision1)
  • Fractionnez votre revenu afin de profiter du taux d'imposition le plus bas :
    • en employant votre conjoint dans le cadre de vos activités professionnelles
    • en versant à vos enfants (majeurs ou mineurs) un salaire raisonnable pour des activités liées à votre travail.
  • Le fractionnement peut se faire pendant votre vie active et à la retraite. Il existe plusieurs procédés de fractionnement :
    • cotiser au REER de votre conjoint
    • accorder à votre conjoint un prêt au taux prescrit qu'il pourra investir dans le produit de placement de son choix
    • faire un don à votre enfant majeur.
  • Déductions pour activités professionnelles :
    • Coûts d'un bureau à la maison (fraction du loyer ou de la mensualité hypothécaire, de l'énergie, de la papeterie et des fournitures, des télécommunications)
    • Frais de représentation
    • Déplacements et utilisation d'une automobile
    • Informez-vous sur la technique de mise à part de l'argent. Elle permet de transformer vos dettes personnelles, dont les intérêts ne sont pas déductibles, en une nouvelle dette d'affaires dont les intérêts sont déductibles.
  • Frais médicaux :
    • Mettez en commun les frais médicaux de la famille.
    • Ajoutez :
      • les primes d'assurance privée
      • la portion non remboursée par l'assurance
      • les frais non couverts par l'assurance, mais néanmoins admissibles selon les règles fiscales.
  • `
  • Handicap : bénéficiez du crédit d'impôt même si le handicap n'est pas permanent (au moins 12 mois consécutifs).
  • Aidant naturel : obtenez ce crédit d'impôt si vous habitez avec un proche handicapé.
  • Déménagement : déduisez ces frais tout en respectant les conditions d'application.
  • Philanthropie : optimisez le crédit pour dons de charité en tenant compte de la totalité versée par le couple ou en effectuant un don planifié grâce à l’assurance vie.
  • Si votre conjoint est à la retraite, mais pas vous, fractionnez avec lui un montant de rente permettant d'utiliser la déduction pour revenu de retraite.
  • Conseils :
    • Effectuez une cotisation excédentaire possible de 2 000 $ (limite totale à vie).
    • Faites un don de 2 000 $ à un enfant âgé d'au moins 18 ans pour qu'il l'investisse dans un REER, même s'il n'a pas de revenu admissible.
  • Principales caractéristiques :
    • Objectif d'accumulation d'un capital pour la retraite
    • Cotisations déductibles d'impôt
    • Rendement à l'abri de l'impôt
    • Retraits imposables (sauf exception)
  • Conseils :
    • Cotisez jusqu'à 10 000 $ par année depuis 2015 (maximum de 5 000 $ entre 2009 à 2012 et de 5 500 $ par année en 2013 et 2014) même si vous avez versé le maximum dans votre REER.
    • Faites un don à votre conjoint ou à vos enfants majeurs pour qu'ils investissent dans un CELI.
  • Principales caractéristiques :
    • Objectif d'accumulation pour la retraite ou pour divers projets
    • Droits de cotisation cumulatifs d'une année à l'autre
    • Rendement à l'abri de l'impôt
    • Retraits non imposables
  • Facilitez l'accès aux études postsecondaires de vos enfants ou petits-enfants.
  • Cotisez le maximum permis : le rendement est à l'abri de l'impôt.
  • Profitez des subventions gouvernementales :
    • Subvention canadienne pour l'épargne-études (SCEE) : jusqu'à 500 $ par année et 7 200 $ à vie
    • Incitatif québécois à l'épargne-études (IQEE) : jusqu'à 250 $ par année et 3 600 $ à vie (possibilité de subventions additionnelles selon certaines conditions)
    • Possibilité de report pour les années sans cotisation
  • Principales caractéristiques :
    • Rendement à l'abri de l'impôt
    • Placements par versements aussi offerts
    • Retraits imposables entre les mains du bénéficiaire
    • Si le bénéficiaire n'utilise pas son REEE, possibilité de transférer les revenus dans votre REER
Avantages fiscaux par régime
Régime REER CELI REEE
Déduction fiscale S'applique    
Fractionnement du revenu S'applique S'applique S'applique
Subventions gouvernementales     S'applique
Report d'impôt sur les revenus S'applique   S'applique
Aucun impôt sur les revenus   S'applique  

Les régimes fiscalement avantageux : plus d'épargne, moins d'impôt (en format PDF, 585 ko).

  • Analysez annuellement votre portefeuille pour tirer parti de vos pertes fiscales :
    • Réalisez des pertes pour effacer les gains, ou encore, réalisez des gains pour utiliser les pertes.
    • Reportez les pertes de l'année sur vos gains des 3 dernières années et récupérez de l'impôt.
    • Rappelez-vous que les gains en capital et les dividendes déterminés sont moins imposés que les intérêts. Tableau : Type de revenu et taux marginal d'impôt (2013)
  • Optez pour des produits fiscalement avantageux :
    • Portefeuilles Chorus II en catégorie de société
    • Options de revenus – Parts de catégorie T de Fonds Desjardins
  • Privilégiez des placements assortis de déductions ou de crédits d'impôt :
    • Actions admissibles au Régime d'épargne-actions
    • Capital régional et coopératif Desjardins
  • Diversifiez votre portefeuille au moyen de placements à l’abri de l’impôt:
    • Assurance vie universelle (Protection décès avec épargne Vision1)

Pour cadre supérieur :

  • Négociez votre rémunération en y associant des avantages taxables ou non :
    • Utilisation d'une automobile de fonction
    • Remboursement de certains frais
    • Obtention d'un prêt à faible taux d'intérêt
    • Paiement par l'employeur de certaines primes d'assurance
  • Prévoyez des mécanismes d'étalement de votre rémunération :
    • Options d'achat d'actions de l'entreprise qui vous emploie
    • Paiement d'un boni plus élevé à la retraite
    • Régime de participation aux bénéfices de l'entreprise
  • Fractionnez votre revenu :
    • Afin de profiter du taux d'imposition le plus bas, certains procédés vous permettent de fractionner votre revenu avec les membres de votre famille.
    • Vous intéressera surtout si votre revenu est nettement supérieur à celui de votre conjoint (légal ou de fait).
    • Le fractionnement peut se faire pendant votre vie active et à la retraite. Il existe plusieurs procédés de fractionnement :
      • cotiser au REER de votre conjoint
      • accorder à votre conjoint un prêt au taux prescrit qu'il pourra investir dans le produit de placement de son choix
      • faire un don à votre enfant majeur.

Frais médicaux :

  • Mettez en commun les frais médicaux de la famille.
  • Ajoutez :
    • les primes d'assurance privée
    • la portion non remboursée par l'assurance
    • les frais non couverts par l'assurance, mais néanmoins admissibles selon les règles fiscales.
  • Handicap : bénéficiez du crédit d'impôt même si le handicap n'est pas permanent (au moins 12 mois consécutifs).
  • Aidant naturel : obtenez ce crédit d'impôt si vous habitez avec un proche handicapé.
  • Déménagement : déduisez ces frais tout en respectant les conditions d'application.
  • Philanthropie : optimisez le crédit pour dons de charité en tenant compte de la totalité versée par le couple ou en effectuant un don planifié grâce à l’assurance vie.
  • Si votre conjoint est à la retraite, mais pas vous, fractionnez avec lui un montant de rente permettant d'utiliser la déduction pour revenu de retraite.
  • Conseils :
    • Effectuez une cotisation excédentaire possible de 2 000 $ (limite totale à vie).
    • Faites un don de 2 000 $ à un enfant âgé d'au moins 18 ans pour qu'il l'investisse dans un REER, même s'il n'a pas de revenu admissible.
  • Principales caractéristiques :
    • Objectif d'accumulation d'un capital pour la retraite
    • Cotisations déductibles d'impôt
    • Rendement à l'abri de l'impôt
    • Retraits imposables (sauf exception)
  • Conseils :
    • Cotisez jusqu'à 10 000 $ par année depuis 2015 (maximum de 5 000 $ entre 2009 à 2012 et de 5 500 $ par année en 2013 et 2014) même si vous avez versé le maximum dans votre REER.
    • Faites un don à votre conjoint ou à vos enfants majeurs pour qu'ils investissent dans un CELI.
  • Principales caractéristiques :
    • Objectif d'accumulation pour la retraite ou pour divers projets
    • Droits de cotisation cumulatifs d'une année à l'autre
    • Rendement à l'abri de l'impôt
    • Retraits non imposables
  • Facilitez l'accès aux études postsecondaires de vos enfants ou petits-enfants.
  • Cotisez le maximum permis : le rendement est à l'abri de l'impôt.
  • Profitez des subventions gouvernementales :
    • Subvention canadienne pour l'épargne-études (SCEE) : jusqu'à 500 $ par année et 7 200 $ à vie
    • Incitatif québécois à l'épargne-études (IQEE) : jusqu'à 250 $ par année et 3 600 $ à vie (possibilité de subventions additionnelles selon certaines conditions)
    • Possibilité de report pour les années sans cotisation
  • Principales caractéristiques :
    • Rendement à l'abri de l'impôt
    • Placements par versements aussi offerts
    • Retraits imposables entre les mains du bénéficiaire
    • Si le bénéficiaire n'utilise pas son REEE, possibilité de transférer les revenus dans votre REER
Avantages fiscaux par régime
Régime REER CELI REEE
Déduction fiscale S'applique    
Fractionnement du revenu S'applique S'applique S'applique
Subventions gouvernementales     S'applique
Report d'impôt sur les revenus S'applique   S'applique
Aucun impôt sur les revenus   S'applique  

Les régimes fiscalement avantageux : plus d'épargne, moins d'impôt (en format PDF, 585 ko).

  • Analysez annuellement votre portefeuille pour tirer parti de vos pertes fiscales :
    • Réalisez des pertes pour effacer les gains, ou encore, réalisez des gains pour utiliser les pertes.
    • Reportez les pertes de l'année sur vos gains des 3 dernières années et récupérez de l'impôt.
    • Rappelez-vous que les gains en capital et les dividendes déterminés sont moins imposés que les intérêts. Tableau : Type de revenu et taux marginal d'impôt (2013)
  • Optez pour des produits fiscalement avantageux :
    • Portefeuilles Chorus II en catégorie de société
    • Options de revenus – Parts de catégorie T de Fonds Desjardins
  • Privilégiez des placements assortis de déductions ou de crédits d'impôt :
    • Actions admissibles au Régime d'épargne-actions
    • Capital régional et coopératif Desjardins
  • Diversifiez votre portefeuille au moyen de placements à l’abri de l’impôt:
    • Assurance vie universelle (Protection décès avec épargne Vision1)
  • Déterminez votre rémunération personnelle en y associant certains avantages :
    • utilisation d'une automobile de fonction
    • remboursement de frais
    • paiement par l'entreprise de certaines primes d'assurance.
  • Prévoyez des mécanismes d'étalement de votre rémunération :
    • paiement d'un boni à la retraite.
  • Retirez au besoin et sans impôt des sommes :
    • du compte de dividende en capital de votre entreprise
    • que vous avez prêtées à votre entreprise.
  • Fractionnez votre revenu afin de profiter du taux d'imposition le plus bas :
    • Le fractionnement peut se faire pendant votre vie active et à la retraite. Il existe plusieurs procédés de fractionnement :
      • cotiser au REER de votre conjoint
      • accorder à votre conjoint un prêt au taux prescrit qu'il pourra investir dans le produit de placement de son choix
      • faire un don à votre enfant majeur.
  • Frais médicaux :
    • Mettez en commun les frais médicaux de la famille.
    • Ajoutez :
      • les primes d'assurance privée
      • la portion non remboursée par l'assurance
      • les frais non couverts par l'assurance, mais néanmoins admissibles selon les règles fiscales.
  • `
  • Handicap : bénéficiez du crédit d'impôt même si le handicap n'est pas permanent (au moins 12 mois consécutifs).
  • Aidant naturel : obtenez ce crédit d'impôt si vous habitez avec un proche handicapé.
  • Déménagement : déduisez ces frais tout en respectant les conditions d'application.
  • Philanthropie : optimisez le crédit pour dons de charité en tenant compte de la totalité versée par le couple ou en effectuant un don planifié grâce à l’assurance vie.
  • Si un seul des conjoints est à la retraite, fractionnez entre conjoint un montant de rente permettant d'utiliser la déduction pour revenu de retraite.
  • Fonds de pension réservé à un seul salarié
  • Cotisations calculées en fonction de la valeur actuarielle et des déductibles
  • Rendement à l'abri de l'impôt
  • Conseils :
    • Effectuez une cotisation excédentaire possible de 2 000 $ (limite totale à vie).
    • Faites un don de 2 000 $ à un enfant âgé d'au moins 18 ans pour qu'il l'investisse dans un REER, même s'il n'a pas de revenu admissible.
  • Principales caractéristiques :
    • Objectif d'accumulation d'un capital pour la retraite
    • Cotisations déductibles d'impôt
    • Rendement à l'abri de l'impôt
    • Retraits imposables (sauf exception)
  • Conseils :
    • Cotisez jusqu'à 10 000 $ par année depuis 2015 (maximum de 5 000 $ entre 2009 à 2012 et de 5 500 $ par année en 2013 et 2014) même si vous avez versé le maximum dans votre REER.
    • Faites un don à votre conjoint ou à vos enfants majeurs pour qu'ils investissent dans un CELI.
  • Principales caractéristiques :
    • Objectif d'accumulation pour la retraite ou pour divers projets
    • Droits de cotisation cumulatifs d'une année à l'autre
    • Rendement à l'abri de l'impôt
    • Retraits non imposables
  • Facilitez l'accès aux études postsecondaires de vos enfants ou petits-enfants.
  • Cotisez le maximum permis : le rendement est à l'abri de l'impôt.
  • Profitez des subventions gouvernementales :
    • Subvention canadienne pour l'épargne-études (SCEE) : jusqu'à 500 $ par année et 7 200 $ à vie
    • Incitatif québécois à l'épargne-études (IQEE) : jusqu'à 250 $ par année et 3 600 $ à vie (possibilité de subventions additionnelles selon certaines conditions)
    • Possibilité de report pour les années sans cotisation
  • Principales caractéristiques :
    • Rendement à l'abri de l'impôt
    • Placements par versements aussi offerts
    • Retraits imposables entre les mains du bénéficiaire
    • Si le bénéficiaire n'utilise pas son REEE, possibilité de transférer les revenus dans votre REER
Avantages fiscaux par régime
Régime RRI REER CELI REEE
Déduction fiscale S'applique
(société)
S'applique
(actionnaire)
   
Fractionnement du revenu S'applique S'applique S'applique S'applique
Subventions gouvernementales       S'applique
Report d'impôt sur les revenus S'applique S'applique   S'applique
Aucun impôt sur les revenus     S'applique  

Les régimes fiscalement avantageux : plus d'épargne, moins d'impôt
(en format PDF, 304 ko)

  • Analysez annuellement votre portefeuille pour tirer parti de vos pertes fiscales :
    • Réalisez des pertes pour effacer les gains, ou encore, réalisez des gains pour utiliser les pertes.
    • Reportez les pertes de l'année sur vos gains des 3 dernières années et récupérez de l'impôt.
    • Rappelez-vous que les gains en capital et les dividendes déterminés sont moins imposés que les intérêts. Tableau : Type de revenu et taux marginal d'impôt (2013)
  • Optez pour des produits fiscalement avantageux :
    • Portefeuilles Chorus II en catégorie de société
    • Options de revenus – Parts de catégorie T de Fonds Desjardins
  • Privilégiez des placements assortis de déductions ou de crédits d'impôt :
    • Actions admissibles au Régime d'épargne-actions
    • Capital régional et coopératif Desjardins
  • Diversifiez votre portefeuille au moyen de placements à l’abri de l’impôt:
    • Assurance vie universelle (Protection décès avec épargne Vision1)
  • Informez-vous sur les stratégies d'assurance permettant de couvrir la facture fiscale payable à votre décès.
  1. Produit de Desjardins Sécurité financière, compagnie d'assurance vie, manufacturier de produits d'assurance vie et santé, et de retraite.

Barre d'outils