Élargissement du projet DEFIA au Bénin : la filière riz s'ajoute à la filière ananas

Élargissement du projet DEFIA au Bénin : la filière riz s'ajoute à la filière ananas

1er février 2022

Au Bénin, le riz est la 2e production céréalière en importance après le maïs. Les femmes jouent un rôle important dans cette filière, que ce soit sur le plan de la production, de la transformation ou de la commercialisation. Le riz est par ailleurs ciblé par le gouvernement local comme étant une filière à haute valeur ajoutée, susceptible de contribuer à la croissance économique et à la sécurité alimentaire du Bénin.

Pour aider les productrices et producteurs de riz béninois à améliorer leurs pratiques culturales et à renforcer leurs capacités en matière de transformation et de commercialisation, l'Agence belge de développement Enabel a inclus la filière riz à même le projet Développement de l'entrepreneuriat dans la filière ananas (DEFIA) auquel DID participe depuis 2020. Le mandat initial, confié à DID, visait uniquement le financement des opérateurs de la filière ananas.

La finance au service de la productivité agricole et de la sécurité alimentaire

Par ce projet, DID renforcera les capacités des institutions de microfinance locales pour que leur offre de services financiers (incluant les services numériques) réponde mieux aux besoins des productrices et producteurs de riz, créant ainsi un environnement favorable au développement de la chaîne de valeur et à l'innovation. Un meilleur accès au financement donnera aux productrices et aux producteurs un meilleur accès à des intrants de qualité et à des équipements agricoles modernes, en plus d'encourager la création d'emplois pour les jeunes et les femmes. Grâce à cette intervention, les productrices et producteurs pourront donc rehausser leur productivité, tirer un meilleur revenu de leur production et accroître la sécurité alimentaire de leur famille et de leur communauté.

D'une durée de 2 ans, ce projet impliquera 5 institutions financières déjà partenaires de DID dans le cadre du projet d'Appui au développement, à la professionnalisation et à l'assainissement de la microfinance (ADAPAMI) que nous réalisons grâce à l'appui financier du gouvernement canadien. Les institutions financières impliquées sont :

  • L'Association de Lutte pour la promotion des Initiatives de Développement (ALIDé)
  • La Promotion de l'épargne-crédit à base communautaire (PEBCo)
  • L'Union nationale des caisses rurales d'épargne et de prêt (UNACREP)
  • La Faîtière des caisses d'épargne et de crédit agricole mutuel (FECECAM)
  • Le Réseau National des Caisses Villageoises d'Épargne et de Crédit Autogérées (RENACA)

Ensemble, ces institutions totalisent 166 points de service, soit 26,5 % de la couverture assurée par l'ensemble des institutions agréées composant le secteur de la microfinance du Bénin. À terme, le projet aura permis à plus de 3 000 productrices et producteurs de riz d'obtenir un financement de l'une de ces institutions, et à plus de 7 000 personnes d'accéder à leurs services de finance numérique.

En 2021, Enabel confiait également à DID un mandat visant le développement de l'entrepreneuriat agricole et féminin en Guinée.