À quoi ressemble l’écosystème entrepreneurial en Haïti?

À quoi ressemble l'écosystème entrepreneurial en Haïti?

07 juin 2021

C'est la grande question à laquelle a tenté de répondre une vaste enquête réalisée ces derniers mois par DID en partenariat avec HEC Montréal et le réseau SEED. Grâce à cette enquête, une cartographie complète de l’écosystème entrepreneurial national et régional en Haïti a été réalisée.

Basée sur une analyse rigoureuse des données disponibles et sur des entretiens avec 101 acteurs de l’écosystème (dont 51 prestataires de services et 50 femmes et hommes entrepreneurs), cette cartographie identifie les principaux fournisseurs de services d’appui à l’entrepreneuriat à travers le pays ainsi que les services qu’ils offrent. Elle révèle également les principales forces et lacunes de l'écosystème existant et identifie les pistes à privilégier pour améliorer les programmes offerts et renforcer les chaînes de valeur dans lesquels ils s’inscrivent.

La cartographie a, entre autres, révélé que les programmes sont plus nombreux au début du parcours entrepreneurial, mais qu’ils diminuent au moment où les entrepreneurs atteignent la portion la plus risquée de leur parcours, soit celle où ils entrent réellement sur le marché et tentent de s’y établir.

Des pistes pour renforcer l’écosystème et les entrepreneurs

Cette enquête permet de dégager plusieurs pistes pour améliorer la compétitivité et la capacité d’innovation des entrepreneurs haïtiens, tout comme l’écosystème entrepreneurial dans son ensemble.

  • Mieux faire connaître aux entrepreneurs les programmes de financement offerts par le gouvernement.
  • Renforcer les capacités et l'offre des prestataires de services d'appui associés à la phase du prototypage et de l'expérimentation et à celle du lancement et de l'établissement sur le marché, deux 2 étapes critiques du parcours entrepreneurial.
  • Favoriser les connexions entre les prestataires de services afin qu'à leur tour ils puissent aider les entrepreneurs à accéder plus facilement aux autres services dont ils ont besoin au fil de l'évolution de leur entreprise.
  • Encourager l'évolution des mentalités en ce qui touche la créativité et l'innovation et offrir aux entrepreneurs des activités de formation axées spécifiquement sur ces compétences cruciales.

Le 24 mars dernier, les résultats de l'étude et la cartographie que celle-ci a permis d'établir ont été présentés à un groupe élargi de bailleurs de fonds et d'organisations haïtiennes lors d'un atelier qui a réuni plus de 74 participants.

  1. Le réseau SEED regroupe deux universités canadiennes, deux universités américaines, deux universités haïtiennes, une université colombienne et une université tunisienne. Ce groupe oeuvre sous le leadership de Pole Ideos, affilié à HEC Montréal. La Banque de la République d'Haïti (BRH), le Fonds de développement industriel (FDI) ainsi que l'Ambassade de Suisse en Haïti ont également appuyé l'initiative.