Aider les jeunes à prendre leur place sur le marché du travail

Aider les jeunes à prendre leur place sur le marché du travail

3 février 2021

Réalisé dans la région de Kolda au sud du Sénégal, le Programme de développement des compétences pour l'emploi des jeunes (STEP, de par son acronyme en anglais) s'est conclu en octobre 2020.

Lancé en 2017 par Vision Mondiale Canada grâce à un financement d'Affaires mondiales Canada, ce grand projet visait à accroître l'employabilité des jeunes dans une région où l'on retrouve l'un des plus hauts taux de chômage au pays. Pour atteindre cet objectif, le projet visait d'une part à améliorer l'offre des établissements de formation professionnelle pour une meilleure adéquation avec les besoins du marché du travail local. D'autre part, le projet a permis de fournir aux jeunes un ensemble de services liés à l'entrepreneuriat, au mentorat, à l'éducation financière et au financement, leur permettant d'acquérir le savoir-faire et le savoir-être requis pour intégrer le marché du travail ou pour se lancer en affaires.

Le rôle de DID consistait à faciliter l'accès au financement pour les jeunes en renforçant les compétences entrepreneuriales et de gestion financière des jeunes et en soutenant deux institutions financières dans l'élaboration et l'implantation de produits financiers et de méthodologies adaptés aux réalités socioéconomiques des jeunes.

Parmi les résultats les plus signifiants du projet :

  • DID a accompagné 11 établissements de formation professionnelle et technique afin d'y intégrer des modules d'éducation financière et d'y former des formateurs. Un total de 79 enseignants ont ainsi acquis la capacité de diffuser ces modules éducatifs (cible atteinte à 600 %);
  • 14 groupes d'épargne ont été mis sur pied parmi les étudiants des établissements d'enseignement et les jeunes en rupture scolaire (cible atteinte à 155 %);
  • 344 jeunes ont rejoint ces groupes (cible atteinte à 152 %) et y ont épargné un total de 4 138 000 FCFA (environ 9 500 $ CA) et 85 % des entreprises créées par les jeunes bénéficiaires du projet ont ainsi pu être financées à partir de leurs ressources propres;
  • 416 jeunes ont été mis en relation avec une institution financière partenaire (cible atteinte à 180 %).

Ce projet a permis d'éveiller les jeunes à l'importance de gérer avec rigueur leurs finances pour réussir en affaires. Grâce à l'éducation financière qu'ils ont reçue, ils considèrent désormais l'épargne comme une ressource qu'ils peuvent investir dans le développement de leur microentreprise. Ils se sentent aussi plus confiants face aux institutions financières au moment de négocier l'obtention d'un crédit. De façon générale, les jeunes sont ainsi plus à même de contribuer au développement de leur communauté et d'y participer activement en tant qu'agents de changement.