FAQ – Épargne et placements – REER

Réduction des retraits minimaux des FERR

Pour en savoir plus sur l'annonce du gouvernement de la réduction des retraits minimaux des FERR, consultez votre conseiller ou visitez le site du gouvernement du Canada - Lien externe au site. Cet hyperlien s'ouvrira dans une nouvelle fenêtre..

Avec le REER, vous épargnez à l'abri de l'impôt en prévision de votre retraite, tout en diminuant votre revenu imposable.

Avec le CELI, votre épargne s'accumule à l'abri de l'impôt pour vous permettre de réaliser tous vos projets. Rénover votre maison, lancer votre entreprise ou faire un voyage, les possibilités sont multiples!

Comparez-les pour voir les avantages de chacun et trouvez la combinaison qui répond le mieux à vos besoins.

Découvrez les 9 mythes les plus fréquents entourant le REER et le CELI.

Choisir d’ouvrir un CELI ou un REER en premier dépend de plusieurs critères, par exemple votre âge, votre situation familiale, vos revenus ou encore vos projets.

Commencer avec le CELI pourrait être la meilleure option si vous souhaitez mettre de l’argent de côté tout en le gardant accessible en cas de besoin. Vous pourrez ensuite transférer vos économies vers un REER pour payer moins d’impôt. Parlez-en avec votre conseiller pour établir la stratégie la mieux adaptée à votre situation.

Oui, Accès D vous facilite la vie pour cotiser à votre REER. Ouvrir une session maintenant.

Oui, vous pouvez cotiser à votre REER jusqu'à la fin de l’année durant laquelle vous atteignez 71 ans. Cette même année, les fonds doivent être retirés ou convertis en Fonds enregistré de revenu de retraite (FERR) ou en rentes.

Votre montant maximal de cotisation est indiqué à la section État du maximum déductible au titre des REER de votre Avis de cotisation reçu de l'Agence du revenu du Canada (ARC). À défaut de retrouver cet avis, vous pouvez contacter un des bureaux de l'ARC ou visiter la section Mon dossier Lien externe au site. S’ouvre dans une nouvelle fenêtre..

Faites jouer le temps en votre faveur.

Commencer à investir quand vous êtes jeune, même un petit montant, est une stratégie gagnante. Avec les versements automatiques, votre montant investit rapporte dès la première journée.

De plus, épargner un petit montant régulièrement s'intègre plus facilement à votre budget. Vous déterminez le montant et la fréquence des paiements et ceux-ci sont prélevés directement de votre compte pour être versés dans votre REER.

Il est avantageux de commencer à cotiser le plus tôt possible, soit dès l'année où vous acquérez des droits (l'année suivant celle où vous avez un revenu gagné). De plus, à compter de l'année de vos 19 ans, il est possible de cotiser un montant de 2 000 $ en sus de vos droits. D'un point de vue financier, le temps est un allié important : plus tôt vous cotiserez, plus important sera votre REER.

Tout dépend de vos projets de retraite. Toutefois, il est généralement reconnu que lors de la retraite, vous aurez besoin d'environ 70 % de votre revenu des quelques années précédant votre retraite pour maintenir votre niveau de vie. Et même si à partir de 60 ans vous avez droit à différentes sources de revenus régulières (par exemple, fonds de pension, RRQ), dans la majorité des cas, des épargnes, de préférence dans le REER, seront nécessaires pour maintenir votre niveau de vie.

L'effet multiplicateur des revenus fait en sorte que plus vous épargnez, plus vous accumulez. Chaque somme ajoutée à votre REER en fonction de vos moyens contribue à gonfler le capital auquel le versement des revenus va s'appliquer. Alors, si à l'occasion vous avez un petit surplus ou si votre condition financière s'améliore, mieux vaut prendre ces petites sommes et les mettre à contribution. Même un 5 $ de plus par semaine dans un REER peut faire toute la différence en bout de ligne.

Il peut arriver que vous n'ayez pas en main l'argent pour cotiser à un REER. Vous pouvez alors envisager d'emprunter à court terme. Ainsi, vous augmenterez votre REER et économiserez de l'impôt. Avec cette économie, vous pourrez rembourser une partie du prêt et réduire le nombre de paiements, ainsi que les frais liés aux intérêts. Pour éviter d'emprunter, vous pouvez faire l'achat de votre REER par versements automatiques afin d'intégrer cette épargne à votre budget. Il est également possible de préautoriser les versements à votre REER par AccèsD. Plus besoin d'y penser, les virements se feront automatiquement!

Oui, vous pouvez utiliser vos BONIDOLLARSMD pour cotiser à votre REER et voir cet argent fructifier grâce à vos placements.

En savoir plus sur les BONIDOLLARS

Le CELI et le REER sont des régimes complémentaires. Le REER est souvent privilégié pour la retraite et le CELI pour les projets divers grâce à la souplesse liée aux retraits. Toutefois, certaines situations feront pencher vers l’un ou l’autre. N’hésitez pas à contacter un conseiller pour connaître la combinaison la plus adaptée à vos besoins et à vos objectifs d’épargne.

Le REER est le premier choix à considérer lors de l’achat d’une maison puisqu’il vous donne droit au Régime d’accession à la propriété (RAP). La possibilité de retirer facilement de l’argent de votre CELI sans être imposé en fait une bonne option pour compléter votre mise de fond. Combinez les deux régimes pour réaliser votre projet d’achat!

En savoir plus sur le RAP

Vous pouvez cotiser sans pénalité jusqu'à 2 000 $ de plus que votre limite permise. Ce montant ne sera toutefois pas déductible de votre revenu imposable. Un impôt de 1 % par mois s'applique sur les cotisations excédentaires qui dépassent de plus de 2 000 $ votre plafond. La pénalité est calculée mensuellement tant que les sommes en trop restent dans votre REER.

Oui, vous pouvez retirer de l'argent de votre REER en tout temps. Cependant, vous devez payer de l'impôt sur cette somme et vous perdez ces droits de cotisation. Les retraits peuvent diminuer les prestations et les crédits gouvernementaux basés sur le revenu.

Oui, si ces sommes servent à acheter votre première maison ou à financer un retour aux études. Ces retraits sont non imposables et vous bénéficiez d'un délai pour remettre l'argent emprunté dans votre régime.

Communiquez avec votre conseiller pour établir la meilleure stratégie pour vos projets.

Toute personne âgée de moins de 71 ans qui a un revenu gagné et qui produit une déclaration de revenus au Canada peut ouvrir un REER et y cotiser.

Toutes les questions fréquentes