Choisir la province (Canada) ou l'État (États-Unis), et la langue.

Services en ligne – AccèsD Particuliers, AccèsD Affaires, courtage en ligne, courtage de plein exercice.

Se connecter aux services en ligne de Desjardins.
 

Vous êtes ici : Accueil > Particuliers > Gestion de patrimoine > Vos besoins – Planifier votre retraite

Votre navigateur est configuré pour refuser les fichiers témoins (cookies). Certaines parties du site pourraient ne pas fonctionner correctement ou ne pas être disponibles. Certaines informations présentées pourraient aussi s'adresser à d'autres utilisateurs que vous.
Voir la procédure pour activer les cookies

La version de votre fureteur n'est pas supportée par le site. Certaines parties du site pourraient ne pas fonctionner correctement ou ne pas être disponibles.
Voir la procédure pour mettre votre fureteur à jour

Gestion de patrimoine

Vos besoins

Planifier votre retraite

Planifier votre retraite

  • Identifiez vos projets de retraite :
    • voyages
    • bénévolat et engagement communautaire
    • études
    • sports et loisirs
    • déménagement (ex. : « condominium », résidence de personnes âgées, chalet)
    • seconde carrière, consultation ou travail à temps partiel
  • Ne sous-estimez pas certains événements :
    • Durée de votre retraite : celle-ci peut s'échelonner sur 15, 20 ou même 30 ans, dépendamment de votre état de santé et de vos antécédents familiaux.
    • Santé : préservez votre capacité de réaliser vos projets en vous protégeant des imprévus (ex. : maladies graves, hébergement pour des soins de longue durée, soins à domicile, cliniques privées).
    • Rendement de vos placements : mettez votre actif à l'abri de l'inflation et des fluctuations des marchés.
    • Votre conjoint : identifiez comment son mode de vie et ses propres incertitudes influeront sur votre planification.
  • Sources de revenus
    • Régime de pension de votre employeur
      • Renseignez-vous sur le montant de la prestation annuelle prévue selon votre âge à la retraite.
      • Vérifiez si les prestations seront intégrées à celles de la RRQ.
      • Considérez l'effet du facteur d'équivalence sur vos cotisations admissibles au REER.
      • Si le régime de votre employeur est à cotisation déterminée, votre prestation n'est pas garantie et elle est tributaire des cotisations et des rendements.
    • Régimes gouvernementaux
      • Rente de retraite de la Régie des rentes du Québec (RRQ)
      • Régime de pensions du Canada (RPC)
      • Pension de la Sécurité de la vieillesse (PSV)
    • Placements et biens personnels
      • Calculez tous les revenus que vous tirerez de vos placements.
      • Ajoutez vos revenus nets de location d'immeuble.
      • Considérez la vente de certains biens :
        • immeuble locatif
        • résidence principale
        • résidence secondaire ou autre
Effet de l'âge à la retraite sur le versement des prestations de retraite
Âge au moment de la retraite Régime de rentes du Québec ou Régime de pensions du Canada Pension de la Sécurité de la vieillesse (selon la date de naissance) Régime de pension
Avant avril 1958 De mai 1958 à janvier 1962 À partir de février 1962
Moins de 60 ans Aucune
prestation
Selon les modalités du régime de pension
Entre 60 et 65 ans Prestation
réduite
Aucune
prestation
à 65 ans Prestation
prévue
Aucune
prestation
Entre 65 et 67 ans Prestation
bonifiée
Prestation
prévue
Aucune
prestation
à 67 ans Prestation
bonifiée
Prestation
prévue
Après 67 ans Prestation
bonifiée
  • Dépenses à la retraite
    • Calculez vos dépenses par projet de retraite.
    • Constituez une réserve pour les imprévus (ex. : soins de santé, hébergement spécialisé).
    • Tenez compte de l'effet de l'inflation et de l'impôt pendant votre retraite.
  • Écart entre revenus et dépenses
    • Un écart négatif indique un manque à gagner, que vous devrez combler par :
      • votre épargne et vos placements
      • certains de vos avoirs personnels (REER, FERR, CELI)
    • Cet exercice budgétaire vous permettra de savoir combien vous devrez détenir au premier jour de votre retraite.
  • Accumulation de votre capital
    • Investissez périodiquement : une formule simple qui contribue à réduire le risque.
    • Optimisez vos cotisations au REER et au CELI.
    • Répartissez vos investissements entre :
      • le remboursement de votre prêt hypothécaire
      • les études de vos enfants
      • l'acquisition de placements hors REER
    • Consultez le document Les régimes fiscalement avantageux : plus d'épargne, moins d'impôt (en format PDF, 304 ko)
  • Vos priorités
    • Éliminez vos prêts de courte durée (ex. : cartes de crédit).
    • Songez à la vente d'actifs (ex. : résidence secondaire).
    • Accumulez vos avoirs à l'abri de l'impôt.
    • Maximisez votre patrimoine en créant de la richesse à l'abri de l'impôt grâce à l'assurance vie universelle (Protection décès avec épargne Vision1)
    • Envisagez un prêt ou une marge de crédit hypothécaire, comme la marge Atout, pour tirer parti de tous vos droits de cotisation disponibles.
  • Optimisez le rendement à long terme de votre portefeuille.
    • Respectez votre profil d'investisseur.
    • Optez pour une forme d'investissement progressif pour :
      • contrer les impacts des variations des marchés financiers
      • faire durer votre capital au-delà de votre date de retraite.
    • Diversifiez vos placements.
  • Privilégiez des solutions de placement clés en main :
    • Portefeuilles Chorus II : bonne diversification et respect de votre profil d'investisseur
    • Portefeuilles SociéTerre : investissement socialement responsable
    • Portefeuille garanti Zénitude : solution de placement incluant un capital garanti à 100 % à l'échéance et dont le rendement est connu dès l'achat
  • Dotez-vous d'une assurance maladie grave, pour ne pas avoir à puiser dans votre épargne, le cas échéant.
  • Préservez votre qualité de vie et votre indépendance financière dans l'éventualité d'une perte d'autonomie
  • Activités professionnelles
    • Déterminez si vous cesserez ou réduirez progressivement vos activités de travail.
    • Identifiez celles que vous entendez poursuivre à la retraite.
  • Identifiez vos projets de retraite :
    • voyages
    • bénévolat et engagement communautaire
    • études
    • sports et loisirs
    • déménagement (ex. : « condominium », résidence de personnes âgées, chalet)
    • seconde carrière, consultation ou travail à temps partiel
  • Ne sous-estimez pas certains événements :
    • Durée de votre retraite : celle-ci peut s'échelonner sur 15, 20 ou même 30 ans, dépendamment de votre état de santé et de vos antécédents familiaux.
    • Santé : préservez votre capacité de réaliser vos projets en vous protégeant des imprévus (ex. : maladies graves, hébergement pour des soins de longue durée, soins à domicile, cliniques privées).
    • Rendement de vos placements : mettez votre actif à l'abri de l'inflation et des fluctuations des marchés.
    • Votre conjoint : identifiez comment son mode de vie et ses propres incertitudes influeront sur votre planification.
  • Sources de revenus
    • Revenu de travail
      • Votre revenu étant variable, il ne peut servir de base unique de calcul.
      • Considérez la poursuite de vos activités pour maintenir votre niveau de vie à la retraite.
    • Régimes gouvernementaux
      • Rente de retraite de la Régie des rentes du Québec (RRQ)
      • Régime de pensions du Canada (RPC)
      • Pension de la Sécurité de la vieillesse (PSV)
    • Placements et biens personnels
      • Calculez tous les revenus que vous tirerez de vos placements.
      • Ajoutez vos revenus nets de location d'immeuble.
      • Considérez la vente de certains biens :
        • immeuble locatif
        • résidence principale
        • résidence secondaire ou autre
Effet de l'âge à la retraite sur le versement des prestations de retraite
Âge au moment de la retraite Régime de rentes du Québec ou Régime de pensions du Canada Pension de la Sécurité de la vieillesse (selon la date de naissance) Régime de pension
Avant avril 1958 De mai 1958 à janvier 1962 À partir de février 1962
Moins de 60 ans Aucune
prestation
Selon les modalités du régime de pension
Entre 60 et 65 ans Prestation
réduite
Aucune
prestation
à 65 ans Prestation
prévue
Aucune
prestation
Entre 65 et 67 ans Prestation
bonifiée
Prestation
prévue
Aucune
prestation
à 67 ans Prestation
bonifiée
Prestation
prévue
Après 67 ans Prestation
bonifiée
  • Dépenses à la retraite
    • Si vous faites partie d'un regroupement professionnel, inscrivez-vous à son programme d'assurance santé à la retraite.
    • Constituez une réserve pour les imprévus (ex. : soins de santé, hébergement spécialisé).
    • Tenez compte de l'effet de l'inflation et de l'impôt pendant votre retraite.
  • Écart entre revenus et dépenses
    • Un écart négatif indique un manque à gagner, que vous devrez combler par :
      • votre épargne et vos placements
      • certains de vos avoirs personnels (REER, FERR, CELI)
    • Cet exercice budgétaire vous permettra de savoir combien vous devrez détenir au premier jour de votre retraite.
  • Accumulation de votre capital
    • Protégez vos revenus actuels pour maintenir votre mode de vie sans affecter votre capital.
    • Maximiser vos placements dans un REER et un CELI est d'autant plus important que vous n'aurez aucun revenu provenant d'un régime d'employeur.
    • Considérez la pertinence de constituer une société par actions. Une façon efficace :
      • d'augmenter la valeur de votre entreprise
      • de créer un Régime de retraite individuel (RRI)
      • de cumuler des années de service admissibles au RRI
    • Investissez périodiquement : une formule simple qui contribue à réduire le risque.
    • Répartissez vos investissements entre :
      • le remboursement de votre prêt hypothécaire
      • les études de vos enfants
      • l'acquisition de placements hors REER
  • Vos priorités
    • Éliminez vos prêts de courte durée (ex. : cartes de crédit).
    • Songez à la vente d'actifs (ex. : résidence secondaire).
    • Accumulez vos avoirs à l'abri de l'impôt.
    • Maximisez votre patrimoine en créant de la richesse à l'abri de l'impôt grâce à l'assurance vie universelle (Protection décès avec épargne Vision1)
    • Envisagez un prêt ou une marge de crédit hypothécaire, comme la marge Atout, pour tirer parti de tous vos droits de cotisation disponibles.
  • Optimisez le rendement à long terme de votre portefeuille.
    • Respectez votre profil d'investisseur.
    • Optez pour une forme d'investissement progressif pour :
      • contrer les impacts des variations des marchés financiers
      • faire durer votre capital au-delà de votre date de retraite.
    • Diversifiez vos placements.
  • Privilégiez des solutions de placement clés en main :
    • Portefeuilles Chorus II : bonne diversification et respect de votre profil d'investisseur
    • Portefeuilles SociéTerre : investissement socialement responsable
    • Portefeuille garanti Zénitude : solution de placement incluant un capital garanti à 100 % à l'échéance et dont le rendement est connu dès l'achat
  • Faites face à vos obligations financières si vous devez cesser de travailler à la suite d'un accident ou d'une invalidité
    • Protection salaire Sélect1 : rente non imposable pour compenser la perte de revenus liée à une invalidité.
    • Protection frais d'affaires Sélect1 : pour couvrir les frais liés à la bonne marche de votre entreprise (loyer, chauffage, taxes d'affaires, etc.).
  • Dotez-vous d'une assurance maladie grave, pour ne pas avoir à puiser dans votre épargne, le cas échéant.
  • Préservez votre qualité de vie et votre indépendance financière dans l'éventualité d'une perte d'autonomie
  • Identifiez vos projets de retraite :
    • voyages
    • bénévolat et engagement communautaire
    • études
    • sports et loisirs
    • déménagement (ex. : « condominium », résidence de personnes âgées, chalet)
    • seconde carrière, consultation ou travail à temps partiel
  • Ne sous-estimez pas certains événements :
    • Durée de votre retraite : celle-ci peut s'échelonner sur 15, 20 ou même 30 ans, dépendamment de votre état de santé et de vos antécédents familiaux.
    • Santé : préservez votre capacité de réaliser vos projets en vous protégeant des imprévus (ex. : maladies graves, hébergement pour des soins de longue durée, soins à domicile, cliniques privées).
    • Rendement de vos placements : mettez votre actif à l'abri de l'inflation et des fluctuations des marchés.
    • Votre conjoint : identifiez comment son mode de vie et ses propres incertitudes influeront sur votre planification.
  • Comme cadre supérieur ou associé, vous bénéficiez de revenus exceptionnels, de bonis et d'un programme de remboursement de dépenses.
  • Ces avantages ne constituant pas des revenus récurrents, vous devrez en tenir compte dans votre budget de retraite.
  • Sources de revenus
    • Régime de retraite distinct
      • En négociant vos conditions de travail, obtenez de votre employeur l'accès à un régime supplémentaire.
      • Renseignez-vous sur le Régime de retraite individuel (RRI), un régime à prestations déterminées réservé aux hauts salariés.
    • Allocation de départ transférable dans un REER
    • Régime de pension de votre employeur
      • Sachez que les bonis et autres avantages n'entrent pas dans le calcul de la rente de votre régime de retraite.
      • Renseignez-vous sur le montant de la prestation annuelle prévue selon votre âge à la retraite.
      • Vérifiez si les prestations seront intégrées à celles de la RRQ.
      • Considérez l'effet du facteur d'équivalence sur vos cotisations admissibles au REER.
      • Si le régime de votre employeur est à cotisation déterminée, votre prestation n'est pas garantie et elle est tributaire des cotisations et des rendements.
    • Régimes gouvernementaux
      • Rente de retraite de la Régie des rentes du Québec (RRQ)
      • Régime de pensions du Canada (RPC)
      • Pension de la Sécurité de la vieillesse (PSV)
    • Placements et biens personnels
      • Calculez tous les revenus que vous tirerez de vos placements.
      • Ajoutez vos revenus nets de location d'immeuble.
      • Considérez la vente de certains biens :
        • immeuble locatif
        • résidence principale
        • résidence secondaire ou autre
Effet de l'âge à la retraite sur le versement des prestations de retraite
Âge au moment de la retraite Régime de rentes du Québec ou Régime de pensions du Canada Pension de la Sécurité de la vieillesse (selon la date de naissance) Régime de pension
Avant avril 1958 De mai 1958 à janvier 1962 À partir de février 1962
Moins de 60 ans Aucune
prestation
Selon les modalités du régime de pension
Entre 60 et 65 ans Prestation
réduite
Aucune
prestation
à 65 ans Prestation
prévue
Aucune
prestation
Entre 65 et 67 ans Prestation
bonifiée
Prestation
prévue
Aucune
prestation
à 67 ans Prestation
bonifiée
Prestation
prévue
Après 67 ans Prestation
bonifiée
  • Dépenses à la retraite
    • Calculez vos dépenses par projet de retraite.
    • Incluez les privilèges actuellement offerts par votre employeur et que vous souhaitez maintenir à la retraite (ex. : automobile de luxe, adhésion à un club de golf et autres avantages).
    • Constituez une réserve pour les imprévus (ex. : soins de santé, hébergement spécialisé).
    • Tenez compte de l'effet de l'inflation et de l'impôt pendant votre retraite.
  • Écart entre revenus et dépenses
    • Un écart négatif indique un manque à gagner, que vous devrez combler par :
      • votre épargne et vos placements
      • certains de vos avoirs personnels (REER, FERR, CELI)
    • Cet exercice budgétaire vous permettra de savoir combien vous devrez détenir au premier jour de votre retraite.
  • Accumulation de votre capital
    • Détenez des options d'achat d'actions de l'entreprise qui vous emploie.
    • Investissez périodiquement : une formule simple qui contribue à réduire le risque.
    • Optimisez vos cotisations au REER et au CELI.
    • Répartissez vos investissements entre :
      • le remboursement de votre prêt hypothécaire
      • les études de vos enfants
      • l'acquisition de placements hors REER
  • Vos priorités
    • Éliminez vos prêts de courte durée (ex. : cartes de crédit).
    • Songez à la vente d'actifs (ex. : résidence secondaire).
    • Accumulez vos avoirs à l'abri de l'impôt.
    • Maximisez de votre patrimoine en créant de la richesse à l'abri de l'impôt grâce à l'assurance vie universelle (Protection décès avec épargne Vision1)
    • Envisagez un prêt ou une marge de crédit hypothécaire, comme la marge Atout, pour tirer parti de tous vos droits de cotisation disponibles.
  • Optimisez le rendement à long terme de votre portefeuille.
    • Respectez votre profil d'investisseur.
    • Optez pour une forme d'investissement progressif pour :
      • contrer les impacts des variations des marchés financiers
      • faire durer votre capital au-delà de votre date de retraite.
    • Diversifiez vos placements.
  • Privilégiez des solutions de placement clés en main :
    • Portefeuilles Chorus II : bonne diversification et respect de votre profil d'investisseur
    • Portefeuilles SociéTerre : investissement socialement responsable
    • Portefeuille garanti Zénitude : solution de placement incluant un capital garanti à 100 % à l'échéance et dont le rendement est connu dès l'achat
  • Dotez-vous d'une assurance maladie grave , pour ne pas avoir à puiser dans votre épargne, le cas échéant.
  • Préservez votre qualité de vie et votre indépendance financière dans l'éventualité d'une perte d'autonomie
  • Transfert de votre entreprise
    • Examinez les options de transfert de votre entreprise et leurs impacts fiscaux.
    • Évitez de considérer l'entreprise comme votre seul capital de retraite.
  • Activités professionnelles
    • Déterminez si vous cesserez ou réduirez progressivement vos activités.
    • Identifiez les activités que vous entendez poursuivre à la retraite.
  • Identifiez vos projets de retraite :
    • voyages
    • bénévolat et engagement communautaire
    • études
    • sports et loisirs
    • déménagement (ex. : « condominium », résidence de personnes âgées, chalet)
    • seconde carrière, consultation ou travail à temps partiel
  • Ne sous-estimez pas certains événements :
    • Vente de votre entreprise : prix et modalités de financement.
    • Actions de votre entreprise : revenus attendus.
    • Durée de votre retraite : celle-ci peut s'échelonner sur 15, 20 ou même 30 ans, dépendamment de votre état de santé et de vos antécédents familiaux.
    • Santé : préservez votre capacité de réaliser vos projets en vous protégeant des imprévus (ex. : maladies graves, hébergement pour des soins de longue durée, soins à domicile, cliniques privées).
    • Rendement de vos placements : mettez votre actif à l'abri de l'inflation et des fluctuations des marchés.
    • Votre conjoint : identifiez comment son mode de vie et ses propres incertitudes influeront sur votre planification.
  • Comme chef d'entreprise, vous bénéficiez de revenus exceptionnels, de bonis, de dividendes et d'un programme de remboursement de dépenses.
  • Ces avantages ne constituant pas des revenus récurrents, vous devrez en tenir compte dans votre budget.
  • Sources de revenus
    • Capital de retraite
      • Si vous n'avez pas de fonds de pension, faites la distinction entre la valeur de votre entreprise et votre capital de retraite.
    • Calculez le montant de la vente ou du transfert de votre entreprise.
    • Si vous gardez des actions de votre entreprise, incluez les dividendes à recevoir.
    • Créez en votre faveur un Régime de retraite individuel (RRI) qui procure des avantages semblables à ceux d'un fonds de pension à prestations déterminées.
    • Attribuez-vous un salaire suffisant pour maximiser vos cotisations REER.
    • Régimes gouvernementaux
      • Rente de retraite de la Régie des rentes du Québec (RRQ)
      • Régime de pensions du Canada (RPC)
      • Pension de la Sécurité de la vieillesse (PSV)
    • Placements et biens personnels
      • Calculez tous les revenus que vous tirerez de vos placements.
      • Ajoutez vos revenus nets de location d'immeuble.
      • Considérez la vente de certains biens :
        • immeuble locatif
        • résidence principale
        • résidence secondaire ou autre
Effet de l'âge à la retraite sur le versement des prestations de retraite
Âge au moment de la retraite Régime de rentes du Québec ou Régime de pensions du Canada Pension de la Sécurité de la vieillesse (selon la date de naissance) Régime de pension
Avant avril 1958 De mai 1958 à janvier 1962 À partir de février 1962
Moins de 60 ans Aucune
prestation
Selon les modalités du régime de pension
Entre 60 et 65 ans Prestation
réduite
Aucune
prestation
à 65 ans Prestation
prévue
Aucune
prestation
Entre 65 et 67 ans Prestation
bonifiée
Prestation
prévue
Aucune
prestation
à 67 ans Prestation
bonifiée
Prestation
prévue
Après 67 ans Prestation
bonifiée
  • Dépenses à la retraite
    • Si vous faites partie d'un regroupement professionnel, inscrivez-vous à son programme d'assurance santé à la retraite. Ne laissez pas une invalidité contrecarrer vos projets.
    • Constituez une réserve pour les imprévus (ex. : soins de santé, hébergement spécialisé).
    • Tenez compte de l'effet de l'inflation et de l'impôt pendant votre retraite.
  • Écart entre revenus et dépenses
    • Un écart négatif indique un manque à gagner, que vous devrez combler par :
      • votre épargne et vos placements
      • certains de vos avoirs personnels (REER, FERR, CELI)
    • Cet exercice budgétaire vous permettra de savoir combien vous devrez détenir au premier jour de votre retraite.
  • Accumulation de votre capital
    • Maximiser vos placements dans un REER et un CELI est d'autant plus important que vous n'aurez aucun revenu provenant d'un régime d'employeur.
    • Cotisez à la RRQ et au REER, à la condition de déclarer un revenu net suffisant.
    • Planifiez la création d'un Régime de retraite individuel (RRI). Une façon efficace :
      • d'augmenter la valeur de votre société
      • de cumuler des années de service admissibles au RRI.
    • Investissez périodiquement : une formule simple qui contribue à réduire le risque.
    • Répartissez vos investissements entre :
      • le remboursement de votre prêt hypothécaire
      • les études de vos enfants
      • l'acquisition de placements hors REER
  • Vos priorités
    • Éliminez vos prêts de courte durée (ex. : cartes de crédit).
    • Songez à la vente d'actifs (ex. : résidence secondaire).
    • Accumulez vos avoirs à l'abri de l'impôt.
    • Envisagez un prêt ou une marge de crédit hypothécaire, comme la marge Atout, pour tirer parti de tous vos droits de cotisation disponibles.
    • Préservez l'intégralité des plans financiers de l'entreprise en cas d'imprévu :
      • Assurance en copropriété (partage des primes) permettant d'assurer la continuité des opérations en cas de maladie grave ou de décès d'un actionnaire
      • Rachat des parts d'un associé en cas de décès ou d'invalidité de ce dernier.
  • Optimisez le rendement à long terme de votre portefeuille.
    • Respectez votre profil d'investisseur.
    • Optez pour une forme d'investissement progressif pour :
      • contrer les impacts des variations des marchés financiers
      • faire durer votre capital au-delà de votre date de retraite.
    • Diversifiez vos placements.
  • Privilégiez des solutions de placement clés en main :
    • Portefeuilles Chorus II : bonne diversification et respect de votre profil d'investisseur
    • Portefeuilles SociéTerre : investissement socialement responsable
    • Portefeuille garanti Zénitude : solution de placement incluant un capital garanti à 100 % à l'échéance et dont le rendement est connu dès l'achat
  • Faites face à vos obligations financières si vous devez cesser de travailler à la suite d'un accident ou d'une invalidité
    • Protection salaire Sélect : rente non imposable pour compenser la perte de revenus liée à une invalidité.
    • Protection frais d'affaires Sélect : pour couvrir les frais liés à la bonne marche de votre entreprise (loyer, chauffage, taxes d'affaires, etc.).
  • Protégez votre patrimoine pour éviter qu'un problème de santé important vienne menacer votre portefeuille pour la retraite :
    • Dotez-vous d'une assurance maladie grave, pour ne pas avoir à puiser dans votre épargne, le cas échéant.
    • Préservez votre qualité de vie et votre indépendance financière dans l'éventualité d'une perte d'autonomie
  1. Produit de Desjardins Sécurité financière, compagnie d'assurance vie, manufacturier de produits d'assurance vie et santé, et de retraite.

Barre d'outils