Choisir un site

Région English

Se connecter

Se connecter
 

Vous êtes ici : Accueil > Coopmoi > Plans d'action et conseils > Épargne et placements > Les caractéristiques des obligations

Votre navigateur est configuré pour refuser les fichiers témoins (cookies). Certaines parties du site pourraient ne pas fonctionner correctement ou ne pas être disponibles. Certaines informations présentées pourraient aussi s'adresser à d'autres utilisateurs que vous.
Voir la procédure pour activer les cookies

La version de votre fureteur n'est pas supportée par le site. Certaines parties du site pourraient ne pas fonctionner correctement ou ne pas être disponibles.
Voir la procédure pour mettre votre fureteur à jour

Les caractéristiques des obligations

Quelques renseignements de base sur les obligations.

La valeur nominale

La valeur nominale des obligations d'entreprises est habituellement de 1 000 $. Ce montant peut être nettement supérieur dans le cas des obligations d'État.

Les intérêts

Les intérêts sur les obligations sont généralement versés tous les 6 mois, mais ils peuvent aussi être payés chaque mois, chaque trimestre ou chaque année.

Le coupon ou taux d'intérêt

Une obligation à taux fixe génère chaque année un revenu d'intérêt constant. Vous recevez le même montant chaque année ou chaque mois, selon le calendrier de versement des intérêts.

Il existe aussi des obligations à taux variable. Elles sont de 2 types. Soit le taux d'intérêt est fixé à l'avance pour chaque année, soit il variera en fonction des taux du marché.

L'obligation de type « STEP-UP » offre un rendement connu, qui progresse sur une période déterminée (par exemple, 4 % la première année, 4,5 % la deuxième, etc.). L'émetteur peut la racheter en tout temps.

D'autres obligations offrent un taux variable ajustable lié aux taux du marché, par exemple les bons du Trésor. Dans ce cas, si le taux des bons du Trésor augmente, l'investisseur sera gagnant. Inversement, si le taux diminue, c'est l'émetteur de l'obligation qui sera gagnant.

Les obligations à taux fixe sont donc plus sécuritaires que celles à taux variable, mais leur rendement peut être moindre.

L'échéance

Les échéances varient considérablement, puisqu'elles vont de 1 jour à 30 ans. Certaines obligations d'une durée de 100 ans ont même déjà été émises!

Une obligation qui arrive à échéance dans 1 an est beaucoup plus prévisible et donc moins risquée qu'une obligation d'une durée de 20 ans. Par conséquent, plus l'échéance est longue, plus le taux d'intérêt est élevé. Les obligations à long terme fluctuent davantage que les obligations à court terme.

L'émetteur : quelle est sa fiabilité?

La stabilité financière de l'émetteur est directement liée à la garantie de remboursement à l'échéance de l'obligation.

Par exemple, les gouvernements du Canada ou des États-Unis sont des émetteurs nettement plus sûrs que n'importe quelle entreprise. Leur risque de crédit - le risque qu'ils ne remboursent pas leurs dettes - est minime. Il est d'ailleurs tellement faible que ces titres sont considérés comme des placements sans aucun risque. En effet, un gouvernement peut toujours générer des revenus en percevant des impôts.

Par contre, pour rester en activité, une entreprise doit être rentable, ce qui n'est pas garanti. Leurs obligations doivent donc offrir un rendement plus élevé que celles des gouvernements pour attirer les investisseurs.

Les agences de cotation

Le système de notation des obligations permet de connaître le risque de crédit d'une entreprise ou d'un gouvernement.

Les titres des entreprises de premier ordre, qui constituent des placements plus sûrs, obtiennent une note élevée, tandis que les obligations des entreprises risquées reçoivent une note basse.

Le tableau ci-dessous présente les différentes échelles de notation des principales agences de cotation des titres : Moody's, Standard & Poor's (« S&P ») et Dominion Bond Rating Service (« DBRS »).

Moody's S&P DBRS Risque
Aaa AAA AAA Première qualité
Aa AA AA Qualité supérieure
A A A Bonne qualité
Baa BBB BBB Qualité moyenne
Ba, B BB, B BB, B Qualité médiocre (« pacotille »)
Caa, Ca, C CCC, CC, C CCC, CC, C Titre hautement spéculatif
C D D Titre en défaut

La catégorie « pacotille » regroupe les titres de créance de sociétés en proie à toutes sortes de difficultés financières.

Les obligations de pacotille sont tellement risquées qu'elles doivent offrir des rendements nettement plus élevés que ceux des autres titres de créance pour attirer les investisseurs. Les obligations ne sont donc pas automatiquement plus sûres que les actions. Certaines sont même plus risquées que les actions.

Outils et conseils

Les obligations : comment ça fonctionne?

Quand vous achetez une obligation, vous prêtez de l'argent à un gouvernement ou à une entreprise.

Lire le conseil - Les obligations : comment ça fonctionne?

Comprendre le rendement des obligations

Lorsque le cours d'une obligation monte, son rendement baisse. Explication.

Lire le conseil - Comprendre le rendement des obligations

Les différentes catégories d'obligations

Découvrez les 3 principales catégories d'obligations.

Lire le conseil - Les différentes catégories d'obligations

Comprendre les obligations

Comment lire un tableau de cote d'obligations.

Lire le conseil - Obligations : comment lire un tableau de cotes

Indice Desjardins de finances personnelles

Quelles sont vos connaissances et vos compétences financières?

Mon indice – Budget, dettes, épargnes, assurances…
Mon indice 2 – Avez-vous pris vos finances en main?
Mon indice 3 – Dépenser, épargner, protéger ses avoirs…

Prenez votre santé en main

Évaluez vos habitudes de vie et vos connaissances en matière de santé en répondant au questionnaire

Mon Indice santé

Soyez branché

Que vous soyez épargnant, investisseur averti ou entrepreneur, abonnez-vous à nos infolettres mensuelles qui vous proposent un résumé des meilleurs contenus préparés par les experts de Desjardins.

M'inscrire

Barre d'outils